Enjeu 1 - Accessibilité

Rejoindre dans leurs milieux de vie les personnes de tous âges et de toutes conditions pose de nombreux défis.

L’accessibilité physique, temporelle et socioéconomique favorise à la fois l’intention de pratiquer des activités et permet la concrétisation de cette intention.

L’accessibilité physique

Un accès facile aux installations, aux lieux de pratique, aux services et aux équipements est souvent garant du « passage à l’action ». Un aménagement du territoire conçu à cet effet favorise également les déplacements actifs et une plus grande disponibilité de sites et de sentiers pour la pratique de diverses activités de plein air.

L’accessibilité temporelle

Le temps libre est souvent le résultat d’une conciliation des responsabilités professionnelles et personnelles. Pour qu’ils puissent pratiquer diverses activités physiques ou sportives, ou différents loisirs, les citoyennes et les citoyens devraient être en mesure d’accéder aux installations, aux équipements, aux sites et aux services dans des plages horaires qui tiennent compte de leurs contraintes temporelles. Cette flexibilité est encore plus cruciale pour les activités familiales, notamment les soirs, les fins de semaine et durant la période estivale et les autres congés scolaires.

L’accessibilité socioéconomique

Le Québec est composé d'individus issus de différents environnements sociaux, culturels et économiques. Les valeurs, les traditions et les coutumes influencent souvent les choix des individus ou des groupes selon le milieu dont ils sont issus. Le respect des particularités, des profils et des besoins de chacun sont des éléments importants à considérer lorsqu’il s’agit de rejoindre différents segments de la population pour favoriser au plus grand nombre de personnes l'accès aux activités. Par ailleurs, la pratique d’activités physiques et sportives de même que la participation à des loisirs sont souvent tributaires du revenu familial ou personnel. Une situation financière précaire peut modifier les choix des individus, mais aussi ceux des groupes et des communautés involontairement exclus des services.

Orientations

Améliorer les lieux de pratique et les services qui favorisent la pratique régulière d’activités physiques, de sports et de loisirs

L’accessibilité étant un aspect clé de la pratique d’activités physiques, sportives et récréatives, il est primordial de mettre en place des environnements qui y sont favorables, c’est-à-dire qui encouragent et facilitent l’adoption et le maintien d’un mode de vie physiquement actif.

C’est pourquoi l’entretien, la rénovation et la mise à niveau sont tout aussi importants que la construction pour assurer un environnement de pratique accueillant et sécuritaire pour l’ensemble de la population.

Faciliter la participation des personnes, des groupes ou des communautés qui ont des besoins particuliers

Pour bien servir cette orientation, il faut tenir compte des besoins et des attentes de toutes les citoyennes et de tous les citoyens, quels que soient leur âge, leur sexe, leur revenu, leurs capacités, leur culture ou leur milieu de vie.

La Politique tient compte des réalités des :

  • Personnes aînées Personnes handicapées
  • Personnes issues de l’immigration et des communautés culturelles
  • Personnes en situation de pauvreté
  • Autochtones
  • Communautés des milieux ruraux et des territoires isolés

 

Faciliter le cheminement des athlètes vers le haut niveau

La place du Québec sur les scènes sportives canadienne et internationale doit continuer à s’améliorer. Pour que le Québec puisse réaliser son projet d’excellence, le soutien offert aux athlètes qui visent le haut niveau doit répondre aux exigences du sport international et leur encadrement doit correspondre aux meilleures pratiques reconnues.

La collaboration de tous les partenaires à la réalisation des plus grands objectifs sportifs est donc indispensable. Il s’agit d’une responsabilité partagée entre l’État et les organisations sportives.

Mesures spécifiques

Accroître le soutien financier accordé aux installations sportives et récréatives du Québec

Accroître le financement accordé :

  • pour la construction d’installations dans les écoles primaires de façon à ce que toutes ces écoles aient au moins une salle ou un gymnase
  • aux centres régionaux d’entraînement unisports et multisports ainsi qu’à l’Institut national du sport du Québec
  • pour les activités de loisir et de sport qui s’adressent aux communautés nordiques, de même qu'aux Jeux de l’Arctique, dans le cadre de la mise en oeuvre du Plan Nord

Soutenir financièrement :

  • l'entretien et la mise à niveau des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air
  • les Jeux FADOQ à l’échelle régionale et nationale
  • les Jeux provinciaux des Olympiques spéciaux
  • la persévérance et la réussite scolaires chez les athlètes de haut niveau
  • le géoréférencement des sentiers et des sites de pratique d’activités de plein air, et faciliter l’obtention des droits d’utilisation

Accélérer le remplacement ou la modification :

  • des systèmes de réfrigération des arénas et des centres de curling

Augmenter le financement accordé :

  • à Secondaire en spectacle pour les volets régional et panquébécois

Lancer un programme de soutien financier :

  • à la recherche scientifique, à l’innovation et à la diffusion de l’information en matière d’encadrement d’athlètes de haut niveau

Liens

Liens

Photos du lancement