Communiqués de presse

Rénovation d'écoles : que le grand rattrapage commence!

Montréal, le 22 septembre 2019. – Dans le but de freiner la dégradation de nos écoles héritée des administrations précédentes, le gouvernement du Québec lance aujourd’hui une opération « grand rattrapage » qui se traduira, pour l’année 2019-2020, par un investissement de plus de 2,3 milliards de dollars pour financer des projets de rénovation d’établissements scolaires, et ce, partout au Québec.

Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, en a fait l’annonce aujourd’hui, en compagnie du ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie, M. Christian Dubé, et de la ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal, Mme Chantal Rouleau.

Plus de 620 millions de dollars investis dans la région de Montréal

L’Île de Montréal, où plusieurs écoles délabrées ont souvent fait les manchettes par le passé, aura droit à une somme conséquente. En effet, un montant de 624 653 196 $ sera alloué à ses cinq commissions scolaires, soit Pointe-de-l’Île, Montréal, Marguerite-Bourgeoys, English-Montréal et Lester-B.-Pearson, pour la réalisation de projets de rénovation.

Commission scolaire Montant
de la Pointe-de-l’Île 71 921 151 $
de Montréal 299 579 681 $
Marguerite-Bourgeoys 115 093 221 $
English-Montréal 82 908 175 $
Lester-B.-Pearson 55 150 968 $

Total :

624 653 196 $

Citations

« À force de négliger l’entretien de leurs écoles, les Québécois en sont venus à avoir honte de celles-ci. Pourtant, nos écoles devraient être notre fierté! Au-delà de l’esthétisme, les études le prouvent : les milieux de vie dans lesquels évoluent les élèves ont une incidence directe sur leur motivation scolaire, sur la qualité de leurs apprentissages et sur leur réussite. Tout gouvernement qui fait de l’éducation une vraie priorité devrait avoir à cœur le maintien des écoles en bon état. C’est notre cas. Aujourd’hui, nous lançons une opération grand rattrapage pour retaper nos écoles, qui ont tant manqué d’amour dans les dernières années. C’est une excellente nouvelle non seulement pour les élèves, mais également pour les enseignants et pour tout le personnel scolaire. »

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

« Je me réjouis de voir notre gouvernement être si actif pour nos élèves, nos enseignants et nos écoles. Lors de la préparation du Plan québécois des infrastructures 2019-2029, nous avons priorisé les investissements en éducation. Cela reflète nos engagements. Nous voulons nous assurer que tous les élèves ont accès à des établissements de meilleure qualité. Nous sommes convaincus, en travaillant de la sorte, que nous favorisons leur réussite. »

Christian Dubé, ministre responsable de l’Administration gouvernementale, président du Conseil du trésor et ministre responsable de la région de la Montérégie

« Il est primordial que l’on prenne grand soin de nos écoles à Montréal. Avec ces investissements majeurs, votre gouvernement vient répondre à ce besoin. Je suis très heureuse pour tous les élèves, enseignants et membre du personnel des écoles montréalaises. »

Chantal Rouleau, ministre déléguée aux Transports et ministre responsable de la Métropole et de la région de Montréal

Faits saillants

  • Dans le cadre du discours sur le budget 2019-2020, le gouvernement du Québec a annoncé, pour le réseau des commissions scolaires, des enveloppes en maintien d’actifs immobiliers dans le but d’assurer la pérennité du parc immobilier scolaire.
  • L’enveloppe annoncée prévoit également des sommes minimales pour les années scolaires 2020-2021 à 2021-2022 dans le but d’améliorer la planification de certains travaux de maintien des bâtiments.
  • Pour l’année 2019-2020, le gouvernement du Québec porte à 2,3 milliards de dollars l’enveloppe consacrée au maintien des bâtiments et à la résorption du déficit de maintien. Il s’agit d’une augmentation de près de 155,7 % par rapport à l’année précédente.
  • Ces sommes pour la rénovation de nos écoles viennent s’ajouter à un investissement sans précédent de 1,7 milliard de dollars annoncé plus tôt cet été pour la construction et l’agrandissement d’écoles.
  • Les montants pour chacune des régions du Québec seront dévoilés dans les prochaines semaines par les ministres titulaires.
  • Les projets de rénovation par école seront sélectionnés cet automne.