Communiqués de presse

Pandémie de la COVID-19 – La ministre McCann annonce une aide supplémentaire de 375 M$ pour les étudiantes et étudiants du postsecondaire

Montréal, le 21 août 2020. – Afin de venir en aide aux étudiants et de répondre à leurs besoins dans le contexte actuel de la pandémie, notamment de les soutenir davantage financièrement et d’éviter le décrochage, la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, annonce un investissement supplémentaire de 375 millions de dollars. Cette somme permettra notamment de bonifier le programme d’aide financière aux études et d’aider les différents établissements d’enseignement supérieur à offrir un meilleur soutien à leur communauté étudiante. 

300 M$ supplémentaires pour la bonification de l’Aide financière aux études

Le total des investissements accordés pour 2020-2021 est de 300 millions de dollars, ce qui permettra la mise en place de mesures temporaires et de mesures permanentes de bonification de l’Aide financière aux études (AFE) pour tenir compte, notamment, de la situation pédagogique inhabituelle causée par la pandémie :

  • hausse non récurrente de 200 millions de dollars dans le but de mieux répondre aux besoins découlant de la crise de la COVID-19 pour les bénéficiaires du Programme pendant leurs études, pour l’année 2020-2021, ce qui représente un montant supplémentaire de 96 $ par mois pour les étudiants qui résident chez leurs parents et de 205 $ pour les étudiants ne résidant pas chez leurs parents;
  • 100 millions de dollars pour des bonifications permanentes au Programme de prêts et bourses et pour l’augmentation durable de l’allocation relative au matériel d’appui à la formation. 

La bonification permanente de 100 millions de dollars du Programme de prêts et bourses permettra un calcul mieux adapté à la situation de chaque étudiant. Ainsi, le montant reconnu pour des frais de subsistance sera augmenté de 40 millions de dollars. La contribution attendue des parents et celle des étudiants seront revues à la baisse, ce qui représente une économie de 20 et 30 millions de dollars respectivement. 

Ces mesures permettront également d’élargir le bassin d’étudiants admissibles au programme de plus de 20 000 étudiants. Elles contribueront à maintenir l’endettement à un bas niveau et à fournir plus de liquidités aux étudiants, et représentent une somme de près de 700 $ par année. Ces derniers seront ainsi encouragés à poursuivre leurs études ou à les reprendre. De plus, un montant de 10 millions de dollars permettra d’offrir une aide pour l’achat de matériel d’appui à la formation (notamment informatique) et l’aide mensuelle pouvant servir à payer un accès à Internet sera bonifiée. Concrètement, le montant du prêt optionnel pour l’achat de matériel d’appui à la formation (notamment le matériel informatique) passera de 150 $ à 500 $ par période de quatre mois d’études.

75 M$ pour la bonification du soutien et de l’encadrement

La situation sanitaire actuelle et la transition abrupte vers un mode d’enseignement à distance à l’hiver 2020 ont bouleversé les façons de faire. La pandémie a également pu contribuer à exacerber la détresse psychologique et l’anxiété vécues par certains membres de la communauté étudiante. Ainsi, une enveloppe de 75 millions de dollars sera accordée, dès la prochaine rentrée, pour le soutien direct aux étudiants. Cette bonification, répartie en trois catégories, vise à fournir l’encadrement pour leur réussite :

  • 35 millions de dollars pour du soutien matériel;
  • 30 millions de dollars pour de l’encadrement pédagogique;
  • 10 millions de dollars pour du soutien psychosocial.

Une partie des sommes allouées aux étudiants aujourd’hui est liée à la bonification des programmes d’aide financière aux études annoncée par le gouvernement fédéral en avril dernier. Ces sommes permettront d’assurer l’accessibilité financière aux études pour la population québécoise à long terme, tout en permettant de faire face aux défis liés à la situation actuelle.

Citation :

« Notre volonté est de favoriser l’accessibilité et la persévérance aux études pour tous. Nous devons absolument soutenir la présence des étudiantes et étudiants en formation professionnelle et sur nos campus collégiaux et universitaires. Il est essentiel, malgré la situation inhabituelle que nous vivons présentement, de continuer à développer les talents de demain. C’est tout le Québec qui en ressortira gagnant. Les bonifications annoncées aujourd’hui vont en ce sens. La crise sanitaire a privé plusieurs étudiants et beaucoup de familles de leurs revenus. Cette situation ne doit pas les empêcher de poursuivre leurs études supérieures. Par ailleurs, les nouvelles sommes investies et la mise en place des mesures annoncées aujourd’hui visent à corriger les retards historiques dans le Programme de prêts et bourses et à offrir une aide significative plus représentative, pour la prochaine année. Ces améliorations permettront aux bénéficiaires de développer leurs talents pour atteindre leur plein potentiel. »

Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

Liens connexes :