Communiqués de presse

Le taux de diplomation et de qualification en constante progression au Québec

Québec, le 15 février 2018. – La proportion des élèves de moins de 20 ans qui obtiennent un premier diplôme ou une première qualification connaît une constante progression au Québec. En effet, ce taux atteint maintenant 80,1 % lorsqu’on additionne le taux de diplomation de 76 % et le taux de qualification de 4,1 %. La progression est principalement attribuable à l’augmentation du nombre de diplômes d’études secondaires et de formation professionnelle. 

À l’occasion des Journées de la persévérance scolaire, le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale, M. Sébastien Proulx, a rendu public le Rapport sur la diplomation et la qualification par commission scolaire au secondaire, édition 2017.

Citation :

« Le nouveau taux de diplomation et de qualification rendu public aujourd’hui fait la démonstration qu’en collaborant et en travaillant tous ensemble, nous favoriserons la réussite des élèves.  Malgré les défis qui demeurent, je suis convaincu qu’en répondant à leurs besoins et en continuant de les encourager à persévérer, nous leur permettrons de développer leur plein potentiel. »

Sébastien Proulx, ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale

Faits saillants du rapport :

Plus de diplômés

  • Pour les 4 dernières cohortes, après 7 ans, le taux de qualification est identique, alors que le taux de diplomation par cohorte au secondaire a continué de progresser, passant de 71,7 % à 76 %, ce qui représente une progression de 4,3 points de pourcentage. Cette augmentation est presque entièrement attribuable au fait que plus d’élèves obtiennent un DES (voir le graphique 2 de l’annexe 3). D’ailleurs, les taux des cohortes de 2010 et 2011 après 6 ans et 5 ans respectivement montrent que cette tendance se poursuivra.
  • Objectif 1 de la Politique de la réussite éducative : d’ici 2030, porter à 90 % la proportion des élèves de moins de 20 ans qui obtiennent un premier diplôme ou une première qualification, et à 85 % la proportion de ces élèves titulaires d’un premier diplôme (DES et DEP).

Moins d’écart entre les différents groupes d’élèves

  • Bien qu’il existe toujours un écart entre les filles et les garçons à l’avantage des filles, celui-ci diminue. Après 7 ans, cet écart est passé de 10,1 à 8,6 points de pourcentage entre la cohorte de 2008 et celle de 2009.
  • Pour la cohorte de 2009, dans le réseau public, les élèves ordinaires affichent un taux de 83,8 % comparativement à 51,8 % pour les EHDAA. L’écart entre les deux groupes reste encore élevé, mais tend à diminuer entre les cohortes de 2004 et 2009 puisqu’il est passé de 43,8 à 32 points de pourcentage pour le taux après 7 ans.
  • Objectif 2 de la Politique de la réussite éducative : d’ici 2030, réduire de moitié les écarts de réussite entre différents groupes d’élèves.

Accélération de ces tendances au cours des prochaines années

  • La mise en œuvre de la Politique de la réussite éducative permettra l’accélération de ces tendances au cours des prochaines années, notamment parce qu’elle va agir sur les principaux déterminants de la réussite.

Les Journées de la persévérance scolaire ont lieu du 12 au 16 février 2018 sur le thème Vos gestes, un + pour leur réussite. Ce thème vise à illustrer la multitude de gestes à la portée de chacun qui peuvent favoriser la persévérance scolaire et la réussite éducative, du début de la vie jusqu’à l’âge adulte.

Liens connexes :

Rapport sur la diplomation et la qualification par commission scolaire au secondaire, édition 2017 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.