Communiqués de presse

Réseau de l'éducation – Plus de 10,5 M $ investis en infrastructures dans un projet novateur de formation professionnelle à Saint-Eustache

Saint-Eustache, le 19 janvier 2015. Les gouvernements du Québec et du Canada investissent plus de 10,5 millions de dollars pour permettre à la Commission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-Îles (CSMI) de construire, à Saint-Eustache, un centre commun de formation professionnelle avec la Commission scolaire Sir-Wilfrid-Laurier (CSSWL). C’est ce qu’ont annoncé le ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, M. Yves Bolduc, le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, ministre responsable du Plan Nord et ministre responsable de la région des Laurentides, M. Pierre Arcand, et le sénateur Leo Housakos, au nom de la ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, l’honorable Shelly Glover.

« Le projet que nous annonçons démontre bien qu’en faisant preuve d’innovation, de collaboration et d’une grande détermination, nous pouvons non seulement répondre aux attentes du marché du travail, mais également améliorer l’accessibilité et l’offre de formation », a ajouté M. Bolduc.

Les investissements annoncés comprennent une aide financière de 6,5 millions de dollars, accordée par le gouvernement du Québec pour la construction et l’aménagement des locaux ainsi que pour l’acquisition de l’équipement spécialisé, de même qu’une aide financière de 4 millions de dollars de Patrimoine canadien, accordée dans le cadre de l’Entente Canada-Québec. Les travaux prévus nécessiteront des investissements globaux de 17,2 millions de dollars.

« Ce projet illustre une collaboration remarquable, soit celle entre une commission scolaire francophone et une anglophone, afin d’aider nos jeunes francophones et anglophones à profiter des possibilités d’emplois dans un domaine à forte demande en main-d’œuvre », a fait savoir l’honorable Shelly Glover.

Précisons que ce projet est réalisé à la suite des autorisations d’offrir les programmes d’études Charpenterie-menuiserie, Préparation et finition de béton, Peinture en bâtiment, Plomberie et chauffage, Soudage-montage ainsi que leur équivalent en langue anglaise. Selon le protocole d’entente élaboré par les deux commissions scolaires, il est également prévu que, pour offrir le programme d’études Charpenterie-menuiserie, la CSMI pourra utiliser les installations qui servent au programme d’études Carpentry, offert par la CSSWL.

« En partageant les mêmes espaces, ces deux commissions scolaires partenaires ont su concilier leurs intérêts respectifs dans ce projet novateur, qui profitera à l’ensemble des élèves et contribuera à la vitalité économique de la région. Elles montrent la voie à suivre », a affirmé le ministre Arcand.

« Notre gouvernement a à cœur de collaborer avec le Québec dans le cadre de projets visant à appuyer la vitalité de la minorité anglophone. Le français et l’anglais font partie intégrante de notre histoire, de notre identité et de notre avenir », a déclaré l’honorable Leo Housakos. 


[ Formation professionnelle Infrastructures (investissement dans les) ]