Nouveau programme d’études collégiales en techniques de pharmacie offert dans dix cégeps dès 2021-2022

Québec, le 16 octobre 2020. – La ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, annonce la création du programme d’études collégiales Techniques de pharmacie, qui sera offert par dix cégeps, et ce, dès l’année scolaire 2021-2022. Cette offre de formation étendue à travers le Québec permettra de former annuellement plus de 160 techniciens en pharmacie, ce qui permettra de répondre aux besoins de main d’œuvre dans ce domaine.

La nouvelle profession de technicien en pharmacie est créée pour prêter main-forte aux pharmaciens, dans le respect de leur champ de compétences, et ainsi assurer le maintien d’une offre de services pharmaceutiques de qualité. Le rôle des pharmaciens ayant évolué de façon rapide ces dernières années, ceux-ci pourront davantage mettre à l’avant-plan leurs compétences cliniques auprès des patients et des autres professionnels de la santé.

Le choix des cégeps retenus fait suite à l’appel de propositions lancé par le ministère de l’Enseignement supérieur le 28 avril dernier. L’offre de formation sera déployée dans dix établissements sélectionnés à travers la province, favorisant de ce fait l’accessibilité à tous les étudiants et étudiantes des diverses régions. Cette initiative se veut également un soutien au rôle de pôles incontournables des cégeps dans la vie sociale, culturelle et économique des régions du Québec. Une allocation financière est accordée à chacun des cégeps pour leur permettre d’acquérir les équipements nécessaires à l’enseignement du programme.

Citation :

« L’annonce d’aujourd’hui est une excellente nouvelle pour plusieurs établissements d’enseignement supérieur, car ils bénéficieront du temps nécessaire à l’implantation du nouveau programme d’études collégiales Techniques de pharmacie, en vue d’accueillir les prochains étudiants dès la rentrée automnale de 2021. Je les remercie à l’avance de leur contribution à la réussite de la mise en place de ce programme qui permettra de soutenir le réseau de la santé. »

Danielle McCann, ministre de l’Enseignement supérieur

Faits saillants :

  • À la suite de la formation, les techniciens en pharmacie pourront travailler tant dans les établissements de santé que dans les pharmacies communautaires. 
  • Le projet de programme d’études couvre l’ensemble du travail technique, clinique et administratif relié au circuit du médicament, notamment le fonctionnement administratif d’une pharmacie, les inventaires, les systèmes d’information, le contrôle de la qualité, la gestion des ressources humaines, la préparation des médicaments et la collaboration aux soins prodigués par le pharmacien.
  • 14 cégeps ont répondu à l’appel de propositions.
  • Les établissements sélectionnés sont les suivants : Cégep de Rosemont, Cégep Sorel-Tracy, Cégep Gérald Godin, Cégep de Thetford, Cégep de Baie-Comeau, Collège d’Alma, Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, Cégep de Rivière-du-Loup, Cégep de Drummondville et Cégep Limoilou.
  • Le nombre d’autorisations à accorder a été séparé en trois groupes de régions, soit deux autorisations pour Québec et Chaudière-Appalaches, trois autorisations pour Montréal, Laval, Lanaudière, Laurentides et Montérégie et cinq autorisations pour les autres régions.
  • Le ministère de l’Enseignement supérieur suit l’évolution des besoins de main-d’œuvre dans les pharmacies d’établissements de santé et dans les pharmacies communautaires. Si cela s’avère nécessaire, d’autres appels de propositions pourront être réalisés au cours des prochaines années.