Analyse des coûts socio-économiques associés à la morbidité et à la mortalité d'origine sportive et récréative au Québec en 1993

La fin des années 1980 a été marquée par la réalisation de plusieurs études qui ont permis de mieux connaître et quantifier le phénomène des traumatismes d'origine récréative et sportive (TORS) au Québec. Ces études ont contribué à combler un vide important sur le plan des connaissances générales associées aux TORS au Québec. Elles ont aussi permis de démontrer que les TORS constituaient à l'époque, et constituent toujours aujourd'hui, un problème de santé publique important.

En 1990, Claude Sicard, de la Régie de la sécurité dans les sports du Québec, avec la collaboration de Benoît Daigle, de l'Université du Québec à Trois-Rivières, combinaient les résultats de plusieurs de ces études afin d'évaluer l'ampleur des coûts socio-économiques associés à la morbidité et à la mortalité d'origine sportive et récréative au Québec en 1987. Cette étude originale a contribué de façon significative à l'amélioration des connaissances du phénomène des TORS au Québec. Une des retombées majeures de cette étude réside dans le fait qu'elle a permis d'évaluer l'impact économique du Règlement relatif aux équipements  protecteurs requis pour la pratique du hockey sur glace au Québec (Régnier et autres, 1995).