Statistiques – Progression des femmes en sciences au Québec

Ce rapport se veut un portrait statistique permettant, pour le secteur universitaire, d’apprécier la progression des femmes dans les disciplines scientifiques (sciences pures et appliquées). Traditionnellement, les études réalisées sur la question s’intéressaient : 

  • à l’effectif étudiant;
  • au corps professoral universitaire. 

Présentant une mise à jour des données concernant la progression de femmes au sein de l’effectif étudiant et du corps professoral universitaire québécois, ce document propose aussi une série de nouveaux indicateurs permettant d’étayer la progression des femmes au chapitre :

  • du financement de la recherche;
  • de la productivité;
  • de l'impact des travaux scientifiques publiés;
  • de la collaboration;
  • du leadership;
  • des inventions brevetées.

L’intégration de ces nouvelles données permettra d’obtenir un portrait plus précis de la contribution des femmes dans le secteur des sciences pures et appliquées au Québec. Compte tenu de la présence accrue des femmes dans le domaine des sciences de la santé, les données décrivant ce domaine n’ont pas été traitées.
Une série de constats permettent de mettre en lumière les principaux résultats démontrant la position des femmes.

Documents

Date Titre
2015-06-12 Progression des femmes en sciences au Québec (2000-2007) (2,8 Mo)

Complément d'information

Les performances du Québec sont comparées à celles de l’Ontario, de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, du Canada, du Massachusetts, des États-Unis, de la France, du Royaume-Uni, de la Suède, de l’Italie, de l’Australie, de la Finlande, de la Norvège et du Danemark.