Moyenne et taux de réussite aux épreuves ministérielles uniques en 4e et 5e année du secondaire

Deux indicateurs annuels visent à mesurer les résultats aux cours servant à la sanction des études et comportant une ou des épreuves uniques en 4e et 5e année du secondaire en formation générale des jeunes (FGJ) :

Le taux de réussite représente le nombre d’élèves présents1 lors de l’épreuve unique et ayant réussi les cours, divisé par le nombre total d’élèves présents.

La moyenne finale représente la somme des résultats de l’ensemble des cours, divisée par le nombre total d’élèves présents.

Les cours considérés sont les suivants :

  •  Science et technologie (et l’équivalent anglophone);
  • Applications technologiques et scientifiques (et l’équivalent anglophone);
  • Mathématique : Culture, société et technique (et l’équivalent anglophone);
  • Mathématique : Technico-sciences (et l’équivalent anglophone);
  • Mathématique : Sciences naturelles (et l’équivalent anglophone);
  • Histoire du Québec et du Canada (et l’équivalent anglophone);
  • Français, langue d’enseignement, 5e secondaire;
  • English, Language Arts, Secondary 5;
  • Anglais, langue seconde, programme de base, 5e secondaire / Français, langue seconde, programme de base, 5e secondaire;
  • Anglais, langue seconde, programme enrichi, 5e secondaire / Français, langue seconde, programme enrichi, 5e secondaire.

Exception pour l’année scolaire 2019-2020

En raison du contexte de pandémie, seul le taux de réussite est disponible. La moyenne finale n’a pas été calculée, étant donné l’annulation de la passation des épreuves de juin 2020. Pour l’année scolaire 2019-2020, le calcul du taux de réussite pour l’ensemble des cours comportant habituellement des épreuves uniques s’appuie uniquement sur les notes obtenues par les élèves à l’école. Ce résultat est présenté sous la forme dichotomique de « réussi » ou « non réussi ». Aucune modération à partir des résultats des épreuves uniques n’a été appliquée.

Rappel concernant les épreuves uniques pour les années antérieures à 2019-2020 :

Le ministère de l’Éducation organise chaque année trois sessions d’examen pour le passage des épreuves uniques qu’il impose aux fins de sanction des études (en juin, en août et en janvier). Étant donné que la majorité des élèves (plus de 90 %) passe les épreuves lors de la session d’examen de juin, les indicateurs visés ne prennent en compte que cette session d’examen.

La conception des épreuves uniques relève du ministère de l’Éducation, tandis que les organismes scolaires ont le mandat d’assurer leur tenue dans des conditions uniformes et à une date retenue dans un horaire officiel. Une fois la note de l’école transmise au Ministère pour les apprentissages évalués par une épreuve unique, le résultat final du cours ou du volet est calculé. Celui-ci est composé de 50 % du résultat à l’épreuve unique et de 50 % de la note modérée de l’école2.

Taux de réussite à l'ensemble des cours comportant une ou des épreuves uniques de juin 2012 à juin 2020 pour l'ensemble du Québec

Commentaires

Au cours des dernières années, le taux de réussite à l’ensemble des cours comportant une ou des épreuves uniques n’a cessé d’augmenter. Les résultats observés pour les sept dernières années (2012 à 2019) témoignent d’une hausse constante et aucun résultat n’est inférieur à celui de juin 2012, et ce, malgré quelques baisses observées entre les années au cours de cette période. 

La pandémie amène une cassure dans la série de résultats annuels. En raison de l’annulation des épreuves et du fait qu’aucune modération n’a été appliquée, aucune comparaison avec les résultats antérieurs ne peut être effectuée. Dans ce contexte particulier, les élèves ont très bien réussi leurs cours qui comportent normalement une ou des épreuves uniques, avec un taux de réussite de 96,2%.

Une autre cassure est à prévoir pour les résultats aux épreuves uniques de juin 2021 en raison de leur annulation et du fait que seuls deux bulletins scolaires seront délivrés pour l’année 2021 (35 % pour le premier bulletin et 65 % pour le second), soit une modification par rapport à ceux des années scolaires précédentes. Ainsi, un lent retour à la normale est anticipé et il faudra probablement plusieurs années pour prendre la pleine mesure des effets de la pandémie sur la réussite.

Tel qu’énoncé dans sa planification stratégique ministérielle 2019-2023, le Ministère a pour objectif de porter à 84,5 % la proportion d’élèves de moins de 20 ans qui obtiennent un premier diplôme ou une première qualification au secondaire en 2022-2023 (cohorte de 2016). La réussite dans les différentes disciplines d’enseignement au secondaire constitue donc un préalable nécessaire pour l’obtention d’un diplôme au secondaire. Le taux de réussite à l’ensemble des cours comportant une ou des épreuves uniques représente un indicateur clé dans l’atteinte de cette cible.

[1] Le concept « d’élèves présents » fait référence à la somme des présences de chaque élève pour l’ensemble des épreuves uniques. Ainsi, si un élève est présent à six reprises lors d’autant d’épreuves, il est compté six fois.

[2] Pour plus de détails, voir le traitement des résultats Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Formulaire d'appréciation

Formulaire d'appréciation
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.