L’éducation des populations scolaires des communautés autochtones du Québec en 2017

Ce portrait statistique présente un ensemble d’indicateurs sociodémographiques sur les élèves issus des communautés autochtones au Québec.

Les données portent sur les élèves vivant dans les communautés conventionnées. Aucune information n’est disponible sur la situation des Autochtones vivant en dehors de ces territoires. L’information recueillie par le Ministère ne comporte aucune question relative à l’origine ethnique des élèves permettant d’identifier les élèves comme « autochtones ».

Proportions d’élèves n’affichant aucun retard scolaire à la première année du troisième cycle du primaire, commissions scolaires crie, Kativik Ilisarniliriniq et ensemble du Québec (réseaux public et privé), de 2008-2009 à 2017-2018

Taux de diplomation et de qualification au secondaire après sept ans, Commission scolaire crie et ensemble du Québec (tous réseaux confondus), cohortes de nouveaux inscrits de 2001 à 2010

Déclinaison du portrait statistique des élèves issus des communautés autochtones

  • Année scolaire
  • Communauté nation
  • Commission scolaire
  • Établissement d’enseignement
  • Statut légal au Canada
  • Langue maternelle
  • Âge
  • Ordre d’enseignement (formation générale des jeunes (FGJ), formation générale des adultes (FGA), formation professionnelle (FP), collégial, universitaire)
  • Niveau scolaire (préscolaire, primaire, secondaire)
  • Classe
  • Type de formation en FGA
  • Type de diplôme recherché en FP

Faits saillants

  • Entre 2008-2009 et 2017-2018, la population autochtone d’âge scolaire (5 à 19 ans) a augmenté de 1,2 %. En 2017, la jeune population autochtone au Québec était composée de 38 638 personnes de 0 à 24 ans. Ce nombre représentait 1,7 % de la jeune population de l’ensemble du Québec.
  • En 2017-2018, la grande majorité des élèves reconnus comme des « autochtones » fréquentaient une école située dans une communauté. Cette proportion atteignait 95,1 % au préscolaire et 92,1 % au primaire pour s’établir à 81,8 % au secondaire.
  • Chaque année, depuis 2001-2002, en moyenne environ 570 étudiants inscrits au trimestre d’automne au collégial ont déclaré un statut d’« Indien », soit 0,3 % de tous les étudiants inscrits à l’automne au collégial.
    Sur la même période, environ 220 étudiants ont déclaré un statut d’« Indien » au trimestre d’automne à l’université, soit 0,08 % de tous les étudiants inscrits. Toutefois, depuis 2015‑2016, le nombre d’étudiants ayant déclaré un statut d’« Indien » a augmenté significativement, soit de plus de 50 %.
  • De 2008-2009 à 2017-2018, l’effectif scolaire des élèves issus des communautés autochtones en formation générale des adultes (FGA) a progressé de plus de 200 %.
  • En formation professionnelle (FP), l’effectif scolaire des élèves issus des communautés autochtones a augmenté de près de 9 %.
  • Pour l’ensemble du Québec, la proportion d’élèves sans retard la première année du troisième cycle du primaire est demeurée assez stable de 2008-2009 à 2017-2018, soit autour de 90 %.
  • Au cours de la même période, la Commission scolaire crie a présenté d’importantes fluctuations. On note une baisse à partir de 2009-2010, puis une augmentation jusqu’en 2013-2014 et finalement un creux en 2016-2017 avec une proportion de 74 % d’élèves sans retard la première année du troisième cycle du primaire. La proportion a par la suite de nouveau augmenté pour s’établir à 85 % en 2017-2018.
  • Pour la Commission scolaire Kativik Ilisarniliriniq, on observe une tendance à une hausse de la proportion d’élèves sans retard la première année du troisième cycle du primaire. En 2008‑2009, elle était de 76,4 %, alors qu’elle a atteint 79,6 % en 2017-2018.
  • Au secondaire, si le taux de diplomation après sept ans montre une légère augmentation dans l’ensemble du Québec (de 72,3 % en 2001 et de 80,9 % en 2010), il reste inférieur dans la Commission scolaire crie. On note une tendance à la baisse jusqu’au creux de l’année de la cohorte de 2004, accentuant ainsi l’écart observé par rapport à l’ensemble du Québec. Bien qu’il subsiste un écart avec le taux de l’ensemble du Québec, le taux de diplomation des élèves de la Commission scolaire crie a connu une remontée graduelle.

Formulaire d'appréciation

Formulaire d'appréciation
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.