Projets gagnants 2016-2017

Prix de reconnaissance en lecture national

La forêt des mal-aimés
Commission scolaire des Affluents
École du Coteau
Directeur : Éric Cool
Responsables du projet : Christophe Surget, Martine Bernier, Nadine Arsenault, Camelia Draghici, Claude Dionne et Danielle Trépanier ainsi que Mélanie Deveault du Musée des beaux-arts de Montréal

Dans cette forêt, il est proposé d’effectuer une promenade autour de thèmes chers aux adolescents, ces mal-aimés. Plusieurs arbres en trois dimensions présentant un conte et sa morale composent ce lieu, résultat d’une belle rencontre entre l’art et l’écriture. Inspirés par une œuvre d’art, des jeunes issus de différents parcours ont travaillé avec acharnement pour offrir à la population cette balade inusitée. 

Mental Health
Commission scolaire Riverside
École secondaire régionale Centennial
Directrice : Sherry Tite
Responsables du projet : Amber Coones et Patricia Morrissette 

La 3e année du secondaire est une période de bouleversements pour les élèves. Durant cette année, une hausse du nombre de cas d’anxiété et de dépression est souvent observée. Devant cette réalité, des enseignantes de l’école secondaire régionale Centennial ont pris l’initiative d’aborder ce sujet délicat dans le cadre d’une démarche littéraire avec des élèves de 3e et de 4e secondaire. C’est par l’entremise de diverses activités de lecture que ces jeunes ont pu être sensibilisés à la maladie mentale. Durant ce projet, de nombreux apprentissages en littératie ont été faits par les élèves, qui sont devenus plus ouverts et mieux outillés à l’égard de la maladie mentale.

Notre tour du monde
Commission scolaire des Sommets
École Christ-Roi
Directeur : Ludovick Saint-Laurent
Responsable du projet : Chantal Ferland

Un réseau littéraire permet non seulement de développer le goût de la lecture, mais également d’acquérir des compétences dans une multitude de domaines. C’est avec cette idée en tête qu’une enseignante de la 1re année du primaire à l’école Christ-Roi a présenté des réseaux littéraires à ses élèves. Grâce à des œuvres variées, la classe a entrepris une grande aventure autour du monde. Plusieurs activités ont découlé de ce voyage de deux mois. Cette découverte du monde à travers les livres a favorisé le plaisir de lire et a permis de transmettre aux élèves plusieurs connaissances essentielles à leur réussite éducative.

Trouver sa place dans un Québec littéraire et francophone
Commission scolaire de Montréal
École Iona
Directrice : Claudine Baril
Responsable du projet : Véronique D’Anjou

Devant les difficultés de ses élèves, une enseignante de l’école Iona a décidé de plonger dans la littérature jeunesse avec eux. Pour les amener à développer leur goût pour la lecture, elle a mis sur pied le projet « Trouver sa place dans un Québec littéraire et francophone », qui consistait à leur présenter, toutes les six semaines, un nouveau réseau d’auteurs. Ainsi, tout au long de l’année, les élèves se sont imprégnés de l’univers et du style de ces créateurs inspirants. À travers cette démarche, ils ont développé le plaisir de lire et se sont découvert des talents d’auteur insoupçonnés. 

Réseau littéraire interdisciplinaire sur la guerre
Commission scolaire de Montréal
Écoles La Mennais et Saint-Paul-de-la-Croix
Directrices : Line Bellerose et Jocelyne Pronovost
Responsables du projet : Lucie Béchard et Benita Kanozayire

Profondément touchées par la crise en Syrie et ses nombreuses victimes, des enseignants des écoles La Mennais et Saint-Paul-de-la-Croix ont tenu à aborder le sujet avec leurs élèves, les adultes de demain. Pour ce faire, elles ont élaboré trois réseaux littéraires à partir d’albums de littérature jeunesse portant sur le thème de la guerre. Grâce à ce projet, les jeunes ont pu développer leurs compétences en littératie. De façon encore plus remarquable, une plus grande empathie, une diminution de la fréquence des comportements discriminatoires et une plus grande sensibilisation aux préjugés ont été observées dans le quotidien à l’école.

Prix pédagogique

De la classe à la bibliothèque
Commission scolaire Marie-Victorin
École des Saints-Anges
Directrice : Marjorie Noël
Responsables du projet : Marie-Claude Préseault, Amélie Pellerin, France Le Petitcorps, Julie-Stéphanie Hermann, Marjorie Noël, Pascale Sandaire, Audrey Therrien, Anik Brochu et Marc-André Petit

À quoi devrait ressembler une bibliothèque d’école au 21e siècle? Quelle devrait être sa vocation? À l’école des Saints-Anges, un comité de travail s’est penché sur ces questions. La mise en œuvre de son plan d’action a transformé l’entrepôt de livres en une véritable vitrine culturelle. Ce projet illustre bien de quelle façon la bibliothèque de l’école peut servir d’extension à la salle de classe et devenir un lieu de culture, de recherche, d’apprentissage et d’échange.

Prix de l'Association québécoise des utilisateurs d’outils technologiques à des fins pédagogiques et sociales (AQUOPS)

Book Tube Écolier – L’outil pour tout savoir des livres
Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup
École des Vieux-Moulins
Directrice : Édith Michaud
Responsables du projet : Marie-Josée Proulx-St-Pierre et Anik Guérette

Pour transmettre leur passion de la lecture à d’autres jeunes, les élèves de 5e et de 6e année de l’école des Vieux-Moulins ont appris les rudiments de l’appréciation littéraire et ont créé une chaîne YouTube. Sur Book Tube Écolier Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., nos vedettes présentent les œuvres littéraires qui les inspirent, une belle initiative qui donne le goût de lire.

Prix de l'Association pour la promotion des services documentaires scolaires (APSDS)

De la classe à la bibliothèque
Commission scolaire Marie-Victorin
École des Saints-Anges
Directrice : Marjorie Noël
Responsables du projet : Marie-Claude Préseault, Amélie Pellerin, France Le Petitcorps, Julie-Stéphanie Hermann, Marjorie Noël, Pascale Sandaire, Audrey Therrien, Anik Brochu et Marc-André Petit

À quoi devrait ressembler une bibliothèque d’école au 21e siècle? Quelle devrait être sa vocation? À l’école des Saints-Anges, un comité de travail s’est penché sur ces questions. La mise en œuvre de son plan d’action a transformé l’entrepôt de livres en une véritable vitrine culturelle. Ce projet illustre bien de quelle façon la bibliothèque de l’école peut servir d’extension à la salle de classe et devenir un lieu de culture, de recherche, d’apprentissage et d’échange.

Prix de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ)

Tintin, un univers qui s’ouvre sur bien d’autres
Commission scolaire des Chic-Chocs
École C.-E.-Pouliot
Directeur : Jérôme Béland
Responsables du projet : Annie Dugas et Stéphanie Noël

La bande dessinée (BD) est plus facilement associée au plaisir de lire que le roman chez les élèves présentant des difficultés de lecture. C’est pourquoi une enseignante de l’école C-E.-Pouliot et la bibliothécaire de la Commission scolaire des Chic-Chocs ont eu l’idée de créer une trousse littéraire clés en main permettant d’exploiter la bande dessinée en parallèle avec des ouvrages documentaires. Lorsqu’il est question de BD, la série « Tintin » est un incontournable. Bien documentée, elle traite de plusieurs thèmes en lien avec le domaine de l’univers social et le programme d’éthique et culture religieuse du Programme de formation de l’école québécoise. C’est pourquoi la décision a été prise de bâtir la trousse littéraire autour du personnage de Tintin, ce qui montre bien que l’univers de ce héros permet de s’ouvrir sur tout un monde de possibilités.

Prix d’Illustration Québec (IQ)

Réseau littéraire interdisciplinaire sur la guerre
Commission scolaire de Montréal
Écoles La Mennais et Saint-Paul-de-la-Croix
Directrices : Line Bellerose et Jocelyne Pronovost
Responsables du projet : Lucie Béchard et Benita Kanozayire

Profondément touchées par la crise en Syrie et ses nombreuses victimes, des enseignants des écoles La Mennais et Saint-Paul-de-la-Croix ont tenu à aborder le sujet avec leurs élèves, les adultes de demain. Pour ce faire, elles ont élaboré trois réseaux littéraires à partir d’albums de littérature jeunesse portant sur le thème de la guerre. Grâce à ce projet, les jeunes ont pu développer leurs compétences en littératie. De façon encore plus remarquable, une plus grande empathie, une diminution de la fréquence des comportements discriminatoires et une plus grande sensibilisation aux préjugés ont été observées dans le quotidien à l’école.

Prix de l’Association québécoise des enseignantes et des enseignants du primaire (AQEP)

Notre tour du monde
Commission scolaire des Sommets
École Christ-Roi
Directeur : Ludovick Saint-Laurent
Responsable du projet : Chantal Ferland

Un réseau littéraire permet non seulement de développer le goût de la lecture, mais également d’acquérir des compétences dans une multitude de domaines. C’est avec cette idée en tête qu’une enseignante de la 1re année du primaire à l’école Christ-Roi a présenté des réseaux littéraires à ses élèves. Grâce à des œuvres variées, la classe a entrepris une grande aventure autour du monde. Plusieurs activités ont découlé de ce voyage de deux mois. Cette découverte du monde à travers les livres a favorisé le plaisir de lire et a permis de transmettre aux élèves plusieurs connaissances essentielles à leur réussite éducative.

Prix de l’Union des écrivaines et des écrivains québécois (UNEQ)

Prête-moi ta plume
Commission scolaire du Chemin-du-Roy
École primaire d’éducation internationale
Directeur : Stéphane Ayotte
Responsables du projet : Josée Brochu, Florence Cornibert, Maryse Gélinas, Julie Pellerin et Isabelle Trahan

La 1re année est cruciale dans l’apprentissage de la lecture. Elle joue également un rôle important dans l’acquisition du plaisir de lire. Pour les aider à développer la passion des apprentis lecteurs, l’École primaire d’éducation internationale a invité les jeunes de 1re année à prendre la plume. Ils ont ainsi été amenés à vivre une véritable expérience en tant qu’auteurs. Selon leur préférence, ils ont eu le plaisir d’écrire un documentaire ou un album jeunesse. Les efforts déployés au cours de ce processus se sont reflétés dans le regard fier de ces jeunes.

Prix de Communication jeunesse (CJ)

La littérature jeunesse au cœur de nos apprentissages
Commission scolaire de Montréal
École au Pied-de-la-Montagne, pavillon Jean-Jacques-Olier
Directrice : Nathalie Brunet
Responsable du projet : Isabelle Lemaire

Mettre la littérature jeunesse au cœur des apprentissages, voilà le défi que s’est lancé une enseignante de 3e et de 4e année de l’école au Pied-de-la-Montagne. Pour faire vivre la littérature au quotidien dans sa classe, elle a dû mener plusieurs actions : réaménager l’environnement physique, développer des projets favorisant les apprentissages dans toutes les disciplines, faire découvrir des auteurs et des illustrateurs, visiter le Salon du livre de Montréal ainsi que des expositions, et plus encore. Toute la démarche a été rendue possible grâce à la passion de l’enseignante pour la littérature jeunesse et à son désir d’en apprendre toujours davantage sur le sujet par diverses formations.

Prix de l’Association québécoise des enseignants de français langue seconde (AQEFLS)

Trouver sa place dans un Québec littéraire et francophone
Commission scolaire de Montréal
École Iona
Directrice : Claudine Baril
Responsable du projet : Véronique D’Anjou

Devant les difficultés de ses élèves, une enseignante de l’école Iona a décidé de plonger dans la littérature jeunesse avec eux. Pour les amener à développer leur goût pour la lecture, elle a mis sur pied le projet « Trouver sa place dans un Québec littéraire et francophone », qui consistait à leur présenter, toutes les six semaines, un nouveau réseau d’auteurs. Ainsi, tout au long de l’année, les élèves se sont imprégnés de l’univers et du style de ces créateurs inspirants. À travers cette démarche, ils ont développé le plaisir de lire et se sont découvert des talents d’auteur insoupçonnés. 

Prix de l’Association des bibliothécaires du Québec ‒ Quebec Library Association (ABQLA)

Sacs d’histoires
Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup
Services éducatifs jeunes
Directrice : Sonia Julien
Responsable du projet : Marie-Josée Proulx-St-Pierre

L’environnement de lecture dans lequel évoluent les enfants de 0 à 5 ans est un facteur déterminant dans leur réussite éducative. Ainsi, les partenaires de l’organisme communautaire Communauté ouverte et solidaire pour un monde outillé, scolarisé et en santé (COSMOSS) ont voulu favoriser le contact des tout-petits avec les livres. Ils ont eu l’idée de recourir aux frères et sœurs aînés qui fréquentent le 1er cycle du primaire. Ainsi, des « sacs d’histoires » destinés aux tout-petits ont été intégrés dans les trousses littéraires mises à la disposition des professeurs de l’ensemble de la commission scolaire.

D’ici la fin de l’année, plus de 200 élèves auront bénéficié de ce projet lancé en février 2017, ce qui est sans compter les petits frères et petites sœurs qui auront eu le plaisir de découvrir des histoires avec eux.

Prix de l’Association of Teachers of English of Quebec (ATEQ)

Mental Health
Commission scolaire Riverside
École secondaire régionale Centennial
Directrice : Sherry Tite
Responsables du projet : Amber Coones et Patricia Morrissette 

La 3e année du secondaire est une période de bouleversements pour les élèves. Durant cette année, une hausse du nombre de cas d’anxiété et de dépression est souvent observée. Devant cette réalité, des enseignantes de l’école secondaire régionale Centennial ont pris l’initiative d’aborder ce sujet délicat dans le cadre d’une démarche littéraire avec des élèves de 3e et de 4e secondaire. C’est par l’entremise de diverses activités de lecture que ces jeunes ont pu être sensibilisés à la maladie mentale. Durant ce projet, de nombreux apprentissages en littératie ont été faits par les élèves, qui sont devenus plus ouverts et mieux outillés à l’égard de la maladie mentale.

Appreciation Form

Appreciation Form