Valorisation de la profession enseignante

Projet

Comment rendre l’enfant actif dans ses apprentissages? Des enseignantes du préscolaire se penchent sur la question

Responsable : Hélène Larouche 
 
Université : Université de Sherbrooke

Personnel visé :

  • Personnel professionnel et scolaire

Ordre d'enseignement :

  • Préscolaire

 

Ce projet mise sur l’établissement d’une communauté de pratique au préscolaire (CoP) à la fois comme approche de formation continue (un modèle structurant qui sera évalué tout au long de la démarche) et comme lieu de formation pour les participants (un projet collectif et individuel adapté à la réalité du préscolaire). Le projet repose sur l’idée que les stratégies pédagogiques ne s’imposent pas, mais leur partage crée des occasions de mettre au jour des cadres de référence qui fondent les pratiques. Wenger (2005) a établi trois dimensions d’une CoP :

  1. l’engagement mutuel;
  2. l’entreprise commune;
  3. le répertoire partagé.

L’engagement mutuel (1) définit l’essence même de la formation que nous souhaitons mettre sur pied. La complémentarité des enseignantes et des chercheuses est mise à profit dans leur expertise respective pour réfléchir à ce que signifie « être actif dans ses apprentissages » chez l’enfant. L’entreprise commune (2), pour sa part, assure une source de cohérence au sein de la CoP, une cohésion qui résulte d’un processus collectif de négociation pour analyser les pratiques destinées à favoriser l’apprentissage actif. Cette dimension rejoint nos objectifs de formation d’une guidance dans et sur l’action de projets individuels. Le répertoire partagé (3), quant à lui, comprend la production de vidéos, de matériel pédagogique et de guides ou toute autre réalisation qui pourra être réinvestie dans les milieux scolaires et universitaires. L’ensemble de la démarche met l’accent sur l’analyse des interventions à l’appui d’une réflexion partagée en groupe pour éclairer une meilleure compréhension de la question initiale : comment rendre l’enfant actif dans ses apprentissages? Ce projet correspond à l’un des domaines jugés prioritaires par le Ministère, soit la valorisation de la profession enseignante. Nous nous consacrons essentiellement à l’éducation préscolaire, et ce, dans la foulée de mesures incitatives liées à l’implantation de la maternelle 4 ans, suivant l’avis qu’a publié le Conseil supérieur de l’éducation à l’automne 2012. À cet effet, une des recommandations de l’avis en question interpelle plus particulièrement les commissions scolaires et les universités et les incite à offrir de la formation continue au personnel qui intervient auprès des jeunes enfants. Par ailleurs, dans les principes soutenus par l’Association canadienne des doyens et doyennes d’éducation (2013) en ce qui a trait à l’apprentissage et à l’éducation de la petite enfance, une instance est mise sur la nécessité de se pencher sur les pratiques qui sont à l’écoute du caractère unique de chaque enfant. Voici le but de la formation continue : de l’intérieur de la CoP, analyser et valoriser les pratiques pédagogiques propres au préscolaire qui favorisent l’apprentissage actif chez les jeunes enfants. Les trois objectifs sont :

  1. réfléchir et expliciter les conceptions sur l’apprentissage;
  2. coconstruire avec les enseignantes des projets d’intervention in situ;
  3. évaluer les effets des interventions réalisées.

Appreciation Form

Appreciation Form
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.