Formation des conseillers pédagogiques et des conseillers en orientation

Projets

Le mandat didactique des conseillers pédagogiques des centres de formation professionnelle du Québec dans l’accompagnement du personnel enseignant : une démarche de formation continue en ligne au processus de travail enseignant

Responsable : Marie Alexandre 

Site Internet Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
 
Université : Université du Québec à Rimouski

Personnel visé :

  • Conseillers pédagogiques

Ordre d'enseignement :

  • Secondaire

 

Notre recherche-formation a comme finalité l’élaboration et la réalisation d’une démarche de développement professionnel destinée aux conseillers pédagogiques des centres de formation professionnelle. Plusieurs problématiques de la formation professionnelle sont liées à la désuétude des programmes scolaires, à l’isolement des enseignants et à l’absence d’un cadre de référence écologiquement valide. À l’heure actuelle, les personnes qui travaillent à titre de conseiller pédagogique viennent de l’enseignement d’un secteur précis de la formation professionnelle et n’ont pas de formation particulière en vue de l’accompagnement des enseignants. Notre projet permettra d’harmoniser l’évolution du contenu enseigné à l’intérieur des programmes du secteur de la fabrication métallique de la formation professionnelle au regard des avancées du marché du travail. Nous voulons structurer précisément le rôle du conseiller pédagogique autour du mandat didactique en vue de soutenir la réflexion des enseignants sur la transformation des savoirs du métier dans le but de les faire apprendre par d’autres. Fondé sur l’exercice des quatre phases du processus didactique (Alexandre, 2012), notre projet, qui compte trois étapes principales, établit notamment la différence entre l’application des savoirs d’un métier et l’enseignement de ces derniers.

La première étape de notre projet se divise en quatre volets et permet d’opérationnaliser les quatre phases du processus didactique dans le secteur de la fabrication métallique par la production de cinq situations d’intégration (Roegiers, 2010) sous la forme de documents numériques. Au volet 1, la phase d’interprétation porte sur l’analyse des contenus et du contexte d’enseignement et aboutit à la production des paramètres de l’expertise pédagogique et de l’apprentissage de savoirs professionnels du secteur de la fabrication métallique. Le volet 2, appelé « Phase de représentation des contenus », consiste en la production du répertoire de représentation des contenus constitué d’analogies, de métaphores et d’exemples contextualisés. Le volet 3 met l’accent sur la conception d’environnements d’apprentissage par l’analyse des conceptions des élèves sur le contenu et par la contextualisation des objectifs d’enseignement. La production du didacticiel des environnements d’apprentissage termine ce volet. Enfin, le volet 4 porte sur l’adaptation aux caractéristiques étudiantes. La production des outils diagnostiques de ces caractéristiques et des captations de pratiques didactiques expérimentées dans le secteur de la fabrication métallique s’ajouteront au laboratoire d’observation virtuel de la pratique pédagogique en formation professionnelle qui s’inscrit dans le programme menant à l’obtention d’un baccalauréat en enseignement professionnel à l’Université du Québec à Rimouski.

La deuxième étape de notre projet consiste en la réalisation du dispositif de formation simultanément avec le recueil et l’analyse des données auprès des participants.

La troisième et dernière étape est l’évaluation des retombées du projet au regard de l’assimilation du processus didactique et du plan de formation. La rédaction des rapports vient clore cette étape.

L’accompagnement des professionnels de l’orientation dans le processus de choix scolaire et professionnel d’élèves et d’étudiants fragilisés lors de la transition secondaire-collégial

Responsable : France Picard 

Site Internet Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
 
Université : Université Laval

Personnel visé :

  • Conseillers pédagogiques
  • Personnel professionnel et scolaire

Ordre d'enseignement :

  • Secondaire

 

Ce projet porte sur l’amélioration des pratiques professionnelles liées aux situations critiques que vivent les jeunes sur le plan de leur orientation scolaire et professionnelle au moment de la transition du secondaire au collégial. Ces jeunes sont fragilisés en raison de leur indécision, d’un faible dossier scolaire, d’un bagage culturel hérité de la famille qui limite leur choix, du fait que l’admission à certains programmes est contingentée, etc.

Trois volets composent le projet : 

  1. le perfectionnement de quarante professionnels de l’orientation (conseillers d’orientation, professionnels en information scolaire et professionnelle, enseignants du projet personnel d’orientation ou de l’exploration professionnelle, agents d’aide scolaire, conseillers pédagogiques) qui accompagnent ces jeunes;
  2. la diffusion des pratiques porteuses en matière d’orientation scolaire et professionnelle à quatre communautés de partage existantes;
  3. la recherche-action sur le processus de transformation des pratiques professionnelles. 

Ce projet se déroule à l’heure actuelle dans huit commissions scolaires et dans les établissements d’enseignement collégial environnants. Le perfectionnement emprunte l’approche du codéveloppement professionnel fondée sur l’analyse critique de cas problématiques, leur clarification et la recherche de solutions adaptées au contexte. Il touche quatre groupes de personnel professionnel venant de deux ordres d’enseignement dans trois régions. Il s’étend aux réseaux professionnels et aux réseaux d’enseignement visés par l’animation de blogues sur les communautés de partage existantes, à partir de la diffusion de pratiques porteuses en matière d’orientation scolaire et professionnelle. Enfin, un des quatre groupes de codéveloppement s’intègre dans une recherche action en cours (Bourassa et FQRSC équipe, 2011-2013).

Formation continue des conseillers pédagogiques : une communauté de pratique pour prendre le virage de l’accompagnement réflexif

Responsable : Marie-Josée Dumoulin 
 
Université : Université de Sherbrooke

Personnel visé :

  • Conseillers pédagogiques

Ordre d'enseignement :

  • Primaire
  • Secondaire

 

À l’interface entre la recherche et la pratique, les conseillers pédagogiques (CP) jouent un rôle important de médiation (Lessard, 2008) dans la formation continue du personnel enseignant et, plus largement, dans la professionnalisation du métier et la réussite des élèves. Dans le cadre de cette médiation, certaines modalités de perfectionnement sont aujourd’hui reconnues pour leur potentiel à faciliter la transmission des nouvelles connaissances dans la pratique, la prise de risque y étant inhérente (Gouvernement du Québec, 2001). À cet effet, le Conseil supérieur de l’éducation précise, dans ses orientations de 2006, que l’encouragement aux pratiques innovantes et la mise à profit des résultats de la recherche se trouvent grandement favorisés lorsque les enseignants peuvent compter sur un accompagnement qui soit stable, continu et durable (CSE, 2006). Au regard de ce qui précède, de même que dans la foulée des conventions de partenariat avec le MELS, la Commission scolaire de Laval (CSDL) fait le choix d’appuyer directement le développement professionnel de son équipe de CP en vue de favoriser l’émergence d’une «posture d’accompagnement » dans l’exercice de la conseillance pédagogique. Dans le cadre du Chantier 7, cette commission scolaire s’associe à l’Université de Sherbrooke pour mettre en place une formation de ses CP, qu’elle veut « accompagnante ». Cette formation de deux ans s’inspire du modèle professionnel « réflexif » (Lang, 1999; Schön, 1983) actuellement valorisé en formation à l’enseignement.

Développement d’un modèle d’accompagnement d’enseignants de français, d’histoire, de mathématique et de science au recours de stratégies de lecture

Responsable : Christine Couture
 
Université : Université du Québec à Chicoutimi

Personnel visé :

  • Conseillers pédagogiques

Ordre d'enseignement :

  • Secondaire

 

Selon une approche collaborative (Desgagné, 2007), ce projet consiste à élaborer, avec des conseillers pédagogiques (CP), des modalités d’accompagnement qui aideront les enseignants à recourir aux stratégies de lecture pour la compréhension de contenus disciplinaires variés. Ces modalités d’accompagnement seront mises à l’essai par les CP avec les enseignants pour en valider la pertinence et les retombées dans la pratique. Les stratégies de lecture au cœur de l’appropriation de plusieurs contenus disciplinaires (Cartier, 2007) constituent l’objet de formation alors que le développement du modèle d’accompagnement et son évaluation constituent l’objet de recherche.

Trois objectifs sont visés dans ce projet :

  1. élaborer avec les CP un modèle d’accompagnement des enseignants de français, de mathématique, d’histoire et de science à propos du recours aux stratégies de lecture dans leurs disciplines;
  2. examiner le réinvestissement du modèle par les CP lors de leurs interventions auprès des enseignants;
  3. documenter le modèle d’accompagnement en construction et les conditions d’application.

Les retombées envisagées sont triples et concernent :

  1. la pratique des conseillers pédagogiques à qui l’on offre une occasion de réfléchir à leurs interventions auprès des enseignants en ayant, comme projet commun, d’élaborer et d’évaluer un modèle d’accompagnement;
  2. la pratique des enseignants, qui pourront bénéficier d’un accompagnement spécifique des stratégies de lecture et contribuer à son évaluation;
  3. la recherche par l’analyse du modèle d’accompagnement en développement.

Rehausser la compétence des enseignants en évaluation des apprentissages : des communautés d’apprentissage professionnelles au primaire et au secondaire

Responsable : Sylvie Fontaine 
 
Université : Université du Québec en Outaouais

Personnel visé :

  • Conseillers pédagogiques
  • Enseignants

Ordre d'enseignement :

  • Préscolaire 
  • Primaire
  • Secondaire

 

Notre objectif est de mettre sur pied un dispositif de formation novateur pour permettre aux enseignants en service d’approfondir leur compétence en évaluation des apprentissages. Nous proposons la mise sur pied de trois communautés d’apprentissage professionnelles : deux communautés d’apprentissage professionnelles de huit enseignants du primaire et une communauté d’apprentissage professionnelle de huit enseignants du secondaire. Les enseignants auront une rencontre par mois pendant une année scolaire avec les chercheurs et un responsable de l’évaluation de l’une ou l’autre des quatre commissions scolaires participantes. Les chercheurs feront un bilan de la compétence en évaluation des apprentissages des participants à l’aide d’un questionnaire et d’un test de connaissances à la première rencontre. Ce bilan servira de mesure de base pour déterminer l’évolution de la compétence en évaluation des apprentissages.

Les huit rencontres subséquentes porteront sur les cinq thèmes suivants :

  1. évaluation POUR l’apprentissage et évaluation DE l’apprentissage;
  2. pratiques de rétroaction et régulation de l’apprentissage;
  3. instruments d’évaluation;
  4. outils de consignation des évaluations;
  5. jugement professionnel de l’enseignant.

Les participants tiendront un journal de bord à l’intérieur duquel ils noteront leurs actions d’évaluation, leurs difficultés et leurs réussites entre chaque rencontre de CAP. Ces rencontres nous permettront d’aborder un thème d’évaluation, d’instaurer une dynamique de coformation entre les participants et de soutenir les enseignants dans l’ajustement de leurs pratiques d’évaluation. Nous réaliserons un deuxième bilan à la dernière rencontre pour permettre une comparaison avec la mesure de base.

 

Soutien au développement professionnel d’équipes de conseillers pédagogiques dans le rôle d’accompagnement d’équipes d’enseignants sur l’analyse de l’apprentissage par la lecture

Responsable : Sylvie Cartier 

Université : Université de Montréal

Personnel visé :

  • Conseillers pédagogiques
  • Directions d’école et gestionnaires
  • Enseignants

Ordre d'enseignement :

  • Primaire
  • Secondaire

 

Ce projet de développement professionnel (DP) du personnel scolaire a comme finalité un meilleur engagement des élèves dans l’apprentissage par la lecture (APL) et, par conséquent, une meilleure réussite scolaire, priorité reconnue par le Ministère dans ses différents plans (ex. : L’école, j’y tiens!, 2009). Dans ce contexte, il s’agit d’un projet de recherche-action élaboré en collaboration entre les trois coordonnateurs, leurs 51 conseillers pédagogiques (CP) de toutes disciplines et la chercheuse principale. Ont aussi participé à l’élaboration du projet 69 enseignants et leurs 2 250 élèves de 79 classes réparties dans 27 écoles primaires et secondaires. L’analyse de la situation est une étape essentielle à réaliser pour améliorer les pratiques pédagogiques (Paris et Winograd, 2003; Tallerico, 2005).

Le présent projet vise l’appropriation de pratiques professionnelles liées à deux compétences: 

  1. analyser les données tirées du questionnaire sur l’apprentissage par la lecture (QAPL) en ligne (Cartier, 2007);
  2. accompagner des équipes d’enseignants en ce sens.

Ainsi, l’objectif poursuivi a été triple :

  • décrire la mise en œuvre des activités de DP offertes aux CP;
  • documenter les processus à la base du DP;
  • décrire l’interprétation que les participants se font de leur appropriation de pratiques pédagogiques ainsi que des entraves et des éléments facilitateurs perçus dans le projet de DP. 

Les résultats montrent que, dans la démarche, les situations de DP proposées ont pris en compte les principaux critères qui favorisent le DP, dont l’aspect motivant (signifiance) et la pertinence ainsi que le traitement de connaissances situées. La démarche a aussi soutenu divers aspects du processus de DP, dont les connaissances des participants et leur planification des multiples aspects touchés : l’APL, les pratiques, le QAPL et l’accompagnement. Enfin, le projet ayant davantage ciblé les coordonnateurs et les CP, il est normal qu’à ce stade d’avancement, les résultats montrent que l’APL ait trouvé appropriation davantage chez ces derniers. Les coordonnateurs rapportent fréquemment que leur équipe de CP comprend maintenant le modèle de l’APL et qu’il le trouve très utile dans leurs pratiques pour communiquer entre eux et pour planifier leurs actions.

Formation des conseillers pédagogiques en français des commissions scolaires de l’île de Montréal, volet 1 et 2

Responsable : Marc Turgeon
 
Université : Université du Québec à Montréal

Personnel visé :

  • Conseillers pédagogiques

Ordre d'enseignement :

  • Primaire
  • Secondaire

 

Volet 1 : Par rapport au Plan d’action pour l’amélioration du français au primaire et au secondaire, les commissions scolaires de Montréal ont procédé à l’embauche de quarante-deux conseillers pédagogiques (CP). Une équipe régionale réunissant des personnes des universités, des commissions scolaires et de la direction régionale du Ministère a élaboré un devis de formation sur la base des caractéristiques des CP nouvellement engagés (expérience antérieure, niveau d’intervention, clientèle visée, etc.). L’équipe a mis en avant un projet de formation créditée. Ainsi, les CP s’inscriront dans un programme court existant de quinze crédits à l’Université de Montréal (microprogramme en didactique) ou à l’Université du Québec à Montréal (programme court en enseignement du français). Les deux universités se partageront les inscriptions et les cours offerts. Les cours de l’une et de l’autre seront reconnus dans les deux établissements. À cette formation créditée s’ajoutent, à la demande des milieux scolaires, des activités d’accompagnement non créditées. Celles ci viseront à offrir un soutien individualisé aux CP par les universitaires et aussi à permettre l’organisation de rencontres régulières d’évaluation et d’ajustement des activités de formation en tenant compte des enjeux d’insertion professionnelle des CP.

Volet 2 : Un sous-comité de l’équipe régionale s’adjoindra des personnes du milieu scolaire et des universités en vue d’élaborer un devis de formation pour les mesures du Plan d’action en français visant les CP généralistes d’adaptation scolaire et des disciplines du secondaire.

Dispositif de formation créditée à l’intention des conseillers pédagogiques

Responsable : Louise Royal

Site Internet Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
 
Université : Université de Sherbrooke

Personnel visé :

  • Conseillers pédagogiques

Ordre d'enseignement :

  • Primaire

 

Le présent projet vise, à terme, la mise en place d’un dispositif de formation continue créditée en conseillance pédagogique. Ce dispositif s’appuiera sur un référentiel du rôle-conseil et comprendra un parcours de formation cohérent qui accorde une attention à la pratique réflexive et à l’accompagnement des conseillers pédagogiques tout au long du parcours. Un volet en téléapprentissage et un réseau virtuel d’échanges viendront compléter ce dispositif pour permettre, notamment, à des personnes de régions éloignées des grands centres d’avoir accès à la formation.

Le travail de collaboration avec les partenaires du milieu est au cœur de la démarche d’exploration, d’expérimentation, de régulation, d’implantation et d’évaluation du dispositif. C’est en ce sens qu’est prévue la mise sur pied d’un comité de partenaires dont les mandats seront notamment la régulation et l’évaluation du dispositif. Ce comité sera composé de participants au parcours de formation, de cadres associés à la formation continue de ces derniers et de membres de l’équipe de projet.

L’équipe de projet responsable de la réalisation possède une solide expérience sur l’aspect théorique de la formation continue [développement professionnel, accompagnement (Boyer, Royal et Tardif), analyse de besoins, transfert (Boyer et Roussel) etc.]. De plus, les membres de cette équipe ont une connaissance approfondie des contextes de travail des conseillers pédagogiques en milieu scolaire et une expérience professionnelle variée auprès des destinataires de la formation et en rôle-conseil.

Renouvellement

Groupe d’accompagnement des professionnelles et professionnels de l’orientation (GAP-Orientation), phase 2

Responsable : France Picard 

Site Internet Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.
 
Université : Université Laval

Personnel visé :

  • Conseillers pédagogiques
  • Enseignants
  • Personnel professionnel et scolaire

Ordre d'enseignement :

  • Secondaire

 

La thématique des jeunes fragilisés quant au choix d’orientation scolaire et professionnelle (OSP) et à la transition vers l’enseignement supérieur, ainsi que l’accompagnement des professionnels par le codéveloppement, demeurent au cœur de nos travaux. Des besoins criants de perfectionnement ont été mis au jour. Pour en tenir compte, le présent est axé sur des activités de formation continue, de consultation et de recherche-action susceptibles de multiplier et de consolider les effets structurants de nos interventions de la phase 1.

Ces activités ont trait : 

  1. à la formation des professionnels à l’animation en codéveloppement, ce qui comprend un volet de formation pratique par la coanimation d’un des trois nouveaux groupes de codéveloppement et qui contribue à la mise en place d’un mécanisme continu d’amélioration des pratiques professionnelles de l’orientation;
  2. à la réalisation d’un ouvrage de vulgarisation scientifique qui traite des défis contemporains auxquels sont confrontés les professionnels de l’OSP ainsi que des moyens éprouvés pour y faire face;
  3. à l’offre de services de consultation à nos partenaires en lien avec notre thématique;
  4. à la rédaction d’articles dans les revues savantes et à la participation à des colloques scientifiques.

Nos partenaires de la phase 2 sont : les commissions scolaires de Kamouraska–Rivière-du-Loup, de la Beauce Etchemin, de la Capitale, de Laval, des Découvreurs, des Navigateurs, des Premières Seigneuries (à confirmer) et des Samares ainsi que la Fédération des commissions scolaires, l’Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec (OCCOQ), le Carrefour de la réussite au collégial et le centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ). L’expérience de partenariat se construira à partir de méthodes et d’outils mis en place et éprouvés lors de la phase 1 : échanges sur le site Web GAP-Orientation (espace collaboratif réservé aux partenaires); rencontres semestrielles sur la plateforme électronique; échanges bilatéraux modulés en fonction des étapes du projet et de la mission des organismes partenaires. La phase 2 permettra d’approfondir les axes novateurs de recherche liés aux difficultés de transition vers l’enseignement supérieur, à l’accompagnement des pratiques professionnelles en codéveloppement et à la transformation des pratiques professionnelles dans un contexte de recherche action. Des articles scientifiques et des conférences en découleront.

Appreciation Form

Appreciation Form
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.