Facteurs pouvant influer sur le rendement scolaire

  • Le soutien, la disponibilité et la situation financière des parents ainsi que le niveau de vie de la famille
    Au Québec, comme ailleurs dans le monde où l’on fait des études sur le sujet, on observe que les résultats scolaires sont moins élevés dans les milieux socioéconomiques faibles.
  • La situation géographique de l’organisme scolaire
    Par exemple, l’environnement ne soutient pas l’apprentissage de l’anglais, langue seconde. Cet apprentissage ne se fait pas dans les mêmes conditions dans toutes les régions du Québec.
  • La proportion des élèves d’une école dont la langue maternelle n’est pas la langue d’enseignement
  • La diversité des profils parmi les élèves d‘un même groupe
  • Le regroupement, dans certaines écoles, d’élèves qui éprouvent de grandes difficultés d’apprentissage ou d’insertion psychosociale et qui sont dans des classes spéciales
  • Les différentes pratiques relatives aux conditions d’admission des élèves
    Certains organismes scolaires accueillent les élèves sans faire aucune distinction, alors que d’autres les sélectionnent en fonction de leur réussite scolaire antérieure ou de leurs résultats à des tests d’aptitudes.