Administration et correction des épreuves uniques

Chaque année, le Ministère publie un horaire officiel des sessions d’examen que les organismes scolaires doivent respecter intégralement. L’administration des épreuves est confiée aux organismes scolaires. Ces derniers doivent prévoir les locaux qui seront utilisés ainsi que le personnel nécessaire à la surveillance des élèves. Le Ministère fournit, pour sa part, le matériel d’examen.

Tous les ans, des sessions d’examen sont prévues en janvier, en juin et en août.

Pour être admis à une épreuve unique, l’élève doit être légalement inscrit dans une école et y avoir suivi le programme correspondant ou avoir reçu à la maison un enseignement équivalent s’il est dispensé de fréquenter l’école.

De plus, lorsqu’un élève a suivi un cours, l’organisme scolaire ne peut lui refuser l’admission à l’épreuve relative à ce cours en raison d’absences fréquentes ou sous prétexte que ses notes sont trop faibles.

Selon l’épreuve, la correction est partagée entre le Ministère et les organismes scolaires suivant les modalités suivantes :

  • Français, écriture, langue d’enseignement, de la 5e secondaire : correction centralisée au Ministère.
  • Mathématique de la 4e secondaire, science et technologie de la 4e secondaire et français, langue seconde, de la 5e secondaire : correction mixte partagée entre le Ministère et les organismes scolaires. Pour les épreuves de ces matières, la partie comportant des questions à choix multiple est corrigée au Ministère au moyen de la lecture optique et la partie composée de questions à développement est corrigée par l’enseignant.

Les autres épreuves, par exemple l’histoire et éducation à la citoyenneté de la 4e secondaire et l’anglais, langue seconde, de la 5e secondaire, sont corrigées, en totalité, par l’enseignant sur la base d’un guide de correction produit par le Ministère.