Blogue culturel : souvenirs de notre 6e année

Repères culturels : 

  • le blogue.

Mise en situation

Les réseaux sociaux et les sites de partage de vidéos et de photos sont les sites Web les plus fréquentés par les élèves. Par l’intermédiaire de ces médias, les jeunes peuvent devenir eux-mêmes des créateurs de contenu. Au cours de cette activité, les élèves auront l’occasion de laisser une trace de leur passage à l’école primaire au moyen d’un blogue culturel. À travers cette expérience, ils prendront conscience des enjeux liés à la diffusion de contenus sur le Web.

Activité

  1. Les élèves amorcent la création de leur blogue en déterminant les sujets culturels qu’ils ont envie de partager. Ils discutent de la notion de culture dans le but d’étoffer leurs idées. Après avoir trouvé le nom de leur blogue, ils choisissent le ton (humoristique, didactique ou informatif) qu’ils adopteront pour rédiger leurs textes.
  2. Pour enrichir leur blogue, les élèves cherchent de l’information sur le Web qui porte sur les sujets culturels choisis. L’enseignante ou l’enseignant pourrait en profiter pour susciter une réflexion sur la pertinence des sources accessibles dans le monde virtuel. Par la suite, les élèves rédigent les textes qu’ils souhaitent publier sur leur blogue. Ce pourrait être l’occasion d’initier les jeunes à différents outils électroniques de révision linguistique.
  3. Les élèves agrémentent leur blogue en y intégrant des traces de leur parcours à l’école primaire, à l’aide de photos, de travaux, de créations, de recettes, d’illustrations, etc. Le blogue culturel pourrait notamment permettre aux élèves de présenter les œuvres d’art qu’ils ont réalisées ou appréciées en arts plastiques.
  4. Tout en travaillant à leur blogue, les élèves mènent une campagne de promotion pour que leur famille, les autres élèves et le personnel de l’école le visitent et y participent. Les jeunes apprennent ainsi à réagir de façon adéquate et pertinente aux commentaires laissés par les visiteurs.

Texte de la vidéo

École Barclay
Blogue culturel – Souvenirs de notre 6e année  

Élève 1 : Quand j’ai su qu’on allait faire un blogue, j’étais vraiment excitée parce qu’on peut exprimer nos idées dans le blogue et tout le monde peut voir comment on est. On peut parler de nos émotions des fois, on peut parler de ce qu’on aime. 

Élève 2 : Je suis en train de faire un article sur Youssou N’Dour, un chanteur-auteur-compositeur très populaire au Sénégal. 

Julie Benoît, enseignante : Alors, au départ, mes élèves publiaient surtout des articles qui étaient près d’eux. Graduellement, j’ai réalisé qu’il y en avait qui se mettaient à lire davantage, probablement surtout sur Internet. Le blogue permet aux enfants d’écrire, de lire, de communiquer aussi. Alors, je trouvais que ça allait chercher tous les aspects en français, mais ce que j’aime, c’est que dans chacun des articles, je reconnais l’élève qui l’a fait. 

Enseignante, qui s’adresse à l’élève 3 : Hafsan, tu es en train de travailler sur quel article? 

Élève 3 : Je suis en train d’écrire un article sur un culturiste populaire qui est Ronnie Coleman. 

Élève 4 : Avant, je n’aimais pas écrire, mais depuis qu’on a commencé à faire le blogue, maintenant j’aime écrire. 

Enseignante : On a choisi Ninon Pelletier comme ressource culturelle parce qu’elle avait un blogue et en plus elle avait un talent que moi je n’ai pas. Je suis très bonne en technologie, mais les arts plastiques, ce n’est pas ma force. Je trouvais que ce qui manquait au blogue, c’était peut-être un côté plus artistique, mais qui venait d’eux. Alors, c’est de là qu’avec elle on a pensé à faire les autoportraits. 

Ninon Pelletier, illustratrice-blogueuse : Donc, la banderole permet d’avoir un portrait... un autoportrait, encore mieux, de chacun. 

Ninon Pelletier, qui s’adresse aux élèves : Alors, c’est une image, c’est un genre de selfie, qui est moderne et qui va nous représenter. 

Enseignante : Donc, le blogue devient comme un lieu d’échange et de transmission culturelle. Je pense aussi que le fait que ce soit libre, ça a aidé à cet apport-là parce que les enfants n’étaient pas bloqués dans ce qu’ils pouvaient écrire. 

Élève 5, qui s’adresse à Ninon Pelletier : Je crois que la couleur mauve, c’est comme une couleur qui est un peu mystérieuse. 

Ninon Pelletier : Oui, oui, oui, et c’est ça que tu es, toi? Ha, oui!

Autres avenues 

Une blogueuse ou un blogueur pourrait être invité en classe pour expliquer certains aspects particuliers du blogue, tels que son absence de frontières, ses utilisations particulières et son code d’éthique. 

La réflexion sur les règles de conduite sur le Web pourrait être approfondie dans le cours d’éthique et de culture religieuse. Les élèves se familiariseraient ainsi avec la néthique, qui forme l’ensemble des principes moraux qui régissent le comportement des internautes.

Ressources complémentaires