Précision et qualité des prévisions de l'effectif scolaire

D’anciennes prévisions, basées sur l’effectif de septembre 2018, permettaient d’estimer l’effectif attendu en septembre 2019. Maintenant que celui-ci est connu et validé, un écart peut être calculé entre l’effectif attendu et la réalité.

Comme la méthode de prévision n’a pas été modifiée, les taux d’écart présentés ici peuvent donner une bonne idée de la précision à laquelle on peut s’attendre dans la prévision de l’effectif de septembre 2020.

Pour le réseau public, les prévisions à l’échelle du Québec et par commission scolaire ont été évaluées. Pour l’ensemble des 72 commissions scolaires du Québec, l’écart était de 0,34 % entre la prévision faite en mars 2019 de l’effectif attendu en septembre 2019 et celui qui a été réellement observé.

Dans les années futures, la réalité s’écartera probablement des prévisions présentées ici. C’est pourquoi les prévisions doivent être révisées annuellement.

Les taux d’écart dans les regroupements par statut linguistique des commissions scolaires sont les suivants :

Ensemble des 60 commissions scolaires francophones 0,34 %
Ensemble des 9 commissions scolaires anglophones 0,57 %
Ensemble des 3 commissions scolaires à statut particulier 0,96 %
Ensemble des 72 commissions scolaires 0,35 %

L’écart est somme toute réduit pour l’ensemble des commissions scolaires francophones (0,34 %). Cependant, il est un peu plus élevé pour l’ensemble des commissions scolaires à statut particulier (0,96 %) et anglophones (0,57 %).

Les taux d’écart pour chacune des 72 commissions scolaires prises individuellement varient de 0,00 % à 3,92 % (moyenne de 0,86 %). Si cette moyenne est pondérée en fonction de la taille de l’effectif de chaque commission scolaire, elle baisse alors à 0,67 %. Cela démontre que les probabilités qu’une prévision s’avère exacte augmentent avec la taille de l’effectif. Pour plus de détails, voir le tableau Écart entre les anciennes prévisions et les effectifs observés en septembre 2019.

Les taux d’écart propres à chaque ordre d’enseignement sont les suivants :

Éducation préscolaire 0,61 %
Enseignement primaire 0,44 %
Enseignement secondaire 0,13 %
Ensemble 0,35 %

Le taux d’écart à l’éducation préscolaire est souvent élevé : l’effectif en maternelle 4 ans, quoique modeste, est extrêmement changeant d’une année à l’autre. De plus, puisque l’éducation préscolaire compte en général une seule année scolaire, les prévisions sont davantage soumises à des variations aléatoires que lorsqu’elles portent sur le primaire (six années) ou le secondaire (cinq années).

Pour ce qui est du secondaire, l’effectif est soumis à quelques facteurs imprévisibles : l’ampleur du décrochage (en fonction de la situation du marché du travail, par exemple), l’efficacité de la lutte contre ce décrochage ainsi que le transfert d’effectif vers le secteur des adultes ou de la formation professionnelle.

La prévision pour le primaire est normalement la plus fiable lorsqu’elle est prise dans son ensemble. Cependant, avec un taux d’écart de 0,44 %, elle est moins précise que pour le secondaire en 2019.

Globalement, les prévisions sont relativement précises : les 2/3 des commissions scolaires ont un taux d’écart inférieur à 1,00 % pour déceler une sous-estimation. Cependant, elles varient de plus en plus à mesure qu’on analyse leurs constituantes : l’ordre d’enseignement, la langue d’enseignement, les commissions scolaires prises individuellement, etc.

Formulaire d'appréciation

Formulaire d'appréciation
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.