Prévisions de l’effectif scolaire à l’éducation préscolaire, à l’enseignement primaire et secondaire, par centres de services scolaires et commissions scolaires et pour l’ensemble du Québec

Définition des prévisions

Les prévisions de l’effectif scolaire à l’éducation préscolaire et à l’enseignement primaire et secondaire portent sur les élèves inscrits en formation générale des jeunes (FGJ), à temps plein, dans le réseau public. Elles excluent donc les élèves à temps partiel, ceux qui fréquentent la formation professionnelle (FP) ou le secteur de la formation générale des adultes (FGA) ainsi que ceux inscrits dans le réseau privé ou les écoles gouvernementales.

Les prévisions de l’effectif scolaire sont calculées au 30 septembre. Les tableaux présentent généralement des résultats pour cinq années d’observation et quinze années de prévision. Les prévisions sont accompagnées de la méthodologie et des indicateurs statistiques ayant servi à les établir. Un graphique illustre l’évolution passée et future de l’effectif scolaire à l’éducation préscolaire, à l’enseignement primaire et secondaire pour l’ensemble du Québec.

Attention : Les prévisions des effectifs scolaires ne prennent pas en compte le déploiement de la maternelle 4 ans universelle. Ce sont des statistiques officielles qui s’appuient sur les données observées au 30 septembre 2020, c’est-à-dire qu’elles reflètent la réalité selon les paramètres connus au moment où les données sont collectées. Par conséquent, les prévisions des effectifs scolaires sont reprises chaque année pour permettre de tenir compte des informations les plus récentes disponibles.

Données

Prévision de l'effectif scolaire de l'ensemble du Québec, réseau public, au secteur des jeunes, en formation générale à temps plein, toutes langues d'enseignement

Préscolaire
  Effectif Variation prévue par rapport à 2020-2021 (Nombre) Variation prévue par rapport à 2020-2021 (Pourcentage)
Observations 2020-2021 95 293 - -
Prévisions 2021-2022 95 359 66 0,1 %
Prévisions 2023-2024 91 591 -3 702 -3,9 %
Prévisions 2025-2026 91 242 -4 051 -4,3 %
Prévisions 2030-2031 91 357 -3 936 -4,1 %
Prévisions 2035-2036 90 650 -4 643 -4,9 %
Primaire
  Effectif Croissance prévue par rapport à 2019-2020 (Nombre) Croissance prévue par rapport à 2019-2020 (Pourcent (%))
Observations 2020-2021 522 221 - -
Prévisions 2021-2022 519 412 -2 809 -0,5 %
Prévisions 2023-2024 512 674 -9 547 -1,8 %
Prévisions 2025-2026 502 470 -19 751 -3,8 %
Prévisions 2030-2031 491 971 -30 250 -5,8 %
Prévisions 2035-2036 488 124  -34 097 -6,5 %
Secondaire
  Effectif Croissance prévue par rapport à 2019-2020 (Nombre) Croissance prévue par rapport à 2019-2020 (Pourcent (%))
Observations 2020-2021 343 190 - -
Prévisions 2021-2022 355 298 12 108 3,5 %
Prévisions 2023-2024 371 699 28 509 8,3 %
Prévisions 2025-2026 376 372 33 182 9,7 %
Prévisions 2030-2031 362 838 19 648 5,7 %
Prévisions 2035-2036 354 981 11 791 3,4 %
Ensemble
  Effectif Croissance prévue par rapport à 2019-2020 (Nombre) Croissance prévue par rapport à 2019-2020 (Pourcent (%))
Observations 2020-2021 960 704 - -
Prévisions 2021-2022 970 069 9 365 1,0 %
Prévisions 2023-2024 975 964 15 260 1,6 %
Prévisions 2025-2026 970 084 9 380 1,0 %
Prévisions 2030-2031 946 166 -14 538 -1,5 %
Prévisions 2035-2036 933 755 -26 949 -2,8 %

Source : MEQ, PSP, DGSRG, DIS, Prévisions de l’effectif scolaire au PPS – Édition 2021

À noter que les prévisions à long terme, c’est-à-dire au-delà de cinq ans, sont spéculatives. Elles illustrent la perpétuation des tendances observées au cours des dernières années. C’est le cas pour les prévisions à l’éducation préscolaire et à l’enseignement primaire au-delà de cinq ans, puisque les enfants qui, par exemple, fréquenteront le préscolaire 5 ans en 2026 ne sont pas encore nés. Pour ces deux composantes, le calcul s’appuie donc sur la tendance démographique associée au taux de natalité. Au secondaire, la prévision est plus concrète puisque les enfants nés en 2020-2021 arriveront théoriquement au secondaire en 2032-2033; les prévisions s’appuient donc sur des naissances réelles.

Écart entre la prévision faite en mars 2020 de l’effectif attendu en septembre 2020 et l’effectif été réellement observé
  Taux d’écart (%)
Préscolaire 2,42 %
Primaire 0,55 %
Secondaire 0,46 %
Ensemble 0,23 %

Source : MEQ, PSP, DGSRG, DIS, Prévisions de l’effectif scolaire au PPS – Édition 2021

Déclinaison des prévisions de l’effectif scolaire à l’éducation préscolaire, à l’enseignement primaire et secondaire :

  • Ensemble du Québec
  • Statut linguistique
  • Région administrative (centres de services scolaires francophones seulement)
  • Centre de services scolaire et commission scolaire
  • Ordre d’enseignement
  • Niveau scolaire

Commentaires

Une croissance variable anticipée à court terme

  • L’effectif scolaire prévu dans le réseau public connaîtra une légère croissance au cours des prochaines années. Il passera de 960 704 élèves en 2020-2021 à 970 084 en 2025-2026, soit une augmentation de 1,0 %.
  • L’évolution globale de l’effectif scolaire cache toutefois certaines variations selon l’ordre d’enseignement.
    • Préscolaire : Après une douzaine d’années de croissance, l’effectif à l’éducation préscolaire diminuera à compter de 2022, puis reprendra une légère croissance de 2025-2026 à 2028-2029. Il poursuivra ensuite une décroissance ininterrompue à partir de 2029-2030. À son minimum, en 2034, il comptera quelque 4 700 élèves de moins qu’en 2020. La croissance continue, depuis 2014-2015, de l’effectif préscolaire en maternelle 4 ans a connu une accélération depuis 2018-2019. Cependant, elle ne modifie pas la baisse de l’effectif préscolaire en maternelle 5 ans amorcée depuis 2019-2020. Il est à noter que les effets du déploiement de la maternelle 4 ans universelle ne sont pas anticipés dans cet exercice de prévisions.
    • Primaire : En toute logique, la baisse de l’effectif à l’éducation préscolaire en maternelle 5 ans observée récemment se traduit par une décroissance de l’effectif au primaire amorcée en 2020-2021 et qui devrait ralentir à partir de 2029-2030. À son minimum, en 2035-2036, l’effectif au primaire comptera quelque 34 097 élèves de moins qu’en 2020-2021. Comme les prévisions à partir de 2034 ne sont pas basées que sur la natalité actuelle, mais sur une tendance des naissances susceptible de changer, il est important de noter que ces prévisions de l’effectif au primaire pourraient être amenées à évoluer.
    • Secondaire : Entraîné par la croissance de l’effectif au primaire au cours des dernières années, l’effectif du secondaire a amorcé, en 2015-2016, une phase de croissance qui atteindra son apogée en 2025-2026. Cette augmentation sera d’environ 33 180 élèves entre 2020-2021 et 2025-2026. À partir de 2026-2027, l’effectif du secondaire diminuera constamment. Le nombre d’élèves au secondaire en 2035-2036 demeurera cependant supérieur d’environ 11 790 élèves par rapport à celui de 2020-2021. Il est à noter que les élèves qui entreront au secondaire (12 ans et 13 ans en cours d’année) en 2034-2035 naîtront en 2021 2022.
  • La forte hausse de l’immigration survenue récemment (plus de 40 000 immigrants par année entre 2009 et 2018) ainsi que l’augmentation de la natalité observée au Québec entre 2002 et 2012 (environ + 14 400 naissances) ont entraîné une hausse de l’effectif scolaire au cours des dernières années. Cette tendance se poursuivra encore pour quelques années.
  • À moyen terme, les nouvelles perspectives démographiques de l’Institut de la statistique du Québec (ISQ), plus conservatrices que par le passé, combinées à la baisse marquée des naissances depuis 2012, devraient amener l’effectif scolaire à diminuer à partir de 2024-2025. À titre indicatif, pour l’année 2020 le nombre de naissances estimé est envisagé comme le plus bas depuis 2006.
  • À court terme, cette baisse de la natalité pourrait avoir des effets sur l’effectif scolaire, justifiant une révision annuelle des prévisions.

Principes directeurs

Les prévisions de l’effectif au préscolaire, au primaire et au secondaire (PPS) sont mises à jour annuellement. Elles sont produites sur le principe « si la tendance se maintient », c’est-à-dire la projection dans l’avenir des tendances observées au cours des dernières années. L’analyse des tendances concerne essentiellement les deux éléments suivants :

  • les entrées en maternelle 5 ans, déterminées par le nombre d’enfants âgés de 4 ans l’année précédente;
  • les taux de passage, déterminés par la proportion d’élèves, par rapport à 100 élèves du degré n en l’année t, qui passeront au niveau n+1 en l’année t+1; les taux de passage tiennent compte des phénomènes suivants : flux migratoire intrarégionaux, interrégionaux, interprovinciaux ou internationaux, l’échange avec le secteur privé, le redoublement scolaire, l’abandon scolaire, les départs vers la formation professionnelle, la formation générale des adultes ou la formation à temps partiel, la mortalité, etc.

Écart entre les prévisions et les effectifs observés

  • Pour l’ensemble des 72 centres de services scolaires et des commissions scolaires du Québec, l’écart entre la prévision faite en mars 2020 de l’effectif scolaire attendu en septembre 2020 et celui qui a été réellement observé, était de 0,23 %.
  • Globalement, les prévisions de l’effectif scolaire PPS sont relativement précises, bien qu’elles connaissent des variations importantes à mesure qu’on les présente selon des ventilations plus précises, tels que l’ordre d’enseignement, la langue d’enseignement, les centres de services scolaires et les commissions scolaires pris individuellement.

Formulaire d'appréciation

Formulaire d'appréciation
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.