Faits saillants

En septembre 2019, plusieurs commissions scolaires francophones connaîtront une hausse de leur effectif par rapport aux données observées en septembre 2018. À moyen terme, l’effectif de plus des trois quarts des commissions scolaires francophones croîtra en raison de l’augmentation du nombre de naissances observée entre 2003 et 2012 ainsi que de la forte immigration survenue dans les dernières années.

Du côté des commissions scolaires anglophones et à statut particulier, la tendance est légèrement à la hausse pour septembre 2019.

Quelques chiffres

Toutes les statistiques présentées ici portent sur l’effectif du secteur des jeunes inscrits en formation générale, à temps plein, dans le réseau public.

Ensemble des commissions scolaires :

  • effectif observé (septembre 2018) : 927 075
  • croissance prévue (de septembre 2018 à septembre 2019) : +1,9 %

Commissions scolaires francophones :

  • effectif observé (septembre 2018) : 835 632
  • croissance prévue (de septembre 2018 à septembre 2019) : +2,0 %

Commissions scolaires anglophones :

  • effectif observé (septembre 2018) : 83 184
  • croissance prévue (de septembre 2018 à septembre 2019) : +0,4 %

Commissions scolaires à statut particulier :

  • effectif observé (septembre 2018) : 8 316
  • croissance prévue (de septembre 2018 à septembre 2019) : +0,7 %

Éducation préscolaire :

  • effectif observé (septembre 2018) : 92 061
  • croissance prévue (de septembre 2018 à septembre 2019) : +0,7 %

Enseignement primaire :

  • effectif observé (septembre 2018) : 515 106
  • croissance prévue (de septembre 2018 à septembre 2019) : +1,1 %

Enseignement secondaire :

  • effectif observé (septembre 2018) : 319 908
  • croissance prévue (de septembre 2018 à septembre 2019) : +3,4 %

L’effectif à l’éducation préscolaire était à son minimum en septembre 2007. Grâce essentiellement à la croissance du nombre de naissances observée au Québec depuis quelques années, il a amorcé une remontée en 2008.

L’effectif au primaire a atteint son niveau le plus bas en 2010. Dès 2011, on a observé une remontée, entraînée par la croissance de l’effectif à l’éducation préscolaire.

L’effectif au secondaire a atteint son niveau le plus bas en 2015. Dès 2016, on a observé une remontée, entraînée par la croissance amorcée au primaire au cours des dernières années.

Appreciation Form

Appreciation Form
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.