Le développement durable dans le réseau scolaire

Le gouvernement met en œuvre des mesures en matière de développement durable au sein du réseau scolaire. Pour plus d’information sur ces mesures, veuillez consulter le Plan d’accompagnement-conseil du réseau scolaire en matière de développement durable 2021-2022 (PAC).

Que ce soit par la sensibilisation des jeunes pour diminuer la consommation de papier, la mise sur pied d’un jardin communautaire ou encore l’installation de ruches, les actions de développement durable permettent de conscientiser les jeunes, entre autres, à l’écocitoyenneté.

Les mesures retenues dans le PAC sont le fruit de consultations ministérielles et de consultations avec les partenaires du Ministère, dont la Table d’accompagnement-conseil du réseau scolaire en matière de développement durable (TASCO).

La démarche de développement durable

Le ministère de l’Éducation propose au réseau scolaire d’adopter une démarche de développement durable. Cette démarche vise à faciliter la mobilisation de tous les acteurs concernés dans un esprit de collaboration, pour favoriser l’adoption d’une vision commune. En mettant en œuvre des actions concrètes de développement durable, les organismes scolaires peuvent servir de modèles et inciter les jeunes à prendre des décisions éclairées et à agir dans leur milieu.

L’adoption d’une démarche de développement durable doit répondre à au moins cinq des huit critères établis par le ministère de l’Éducation, qui sont :

  • la prise d’engagement formel;
  • l’adoption d’un plan d’action en matière de DD qui comprend des indicateurs et des cibles;
  • la mise en place d’un processus de suivi et d’évaluation;
  • le processus de reddition de compte, dont les résultats sont entérinés par l’organisme;
  • la prise en considération des trois dimensions du DD (société, environnement, économie);
  • la mise sur pied d’un comité DD;
  • l’établissement d’un diagnostic initial en DD;
  • la réalisation d’activités de sensibilisation et de formation.

Les actions de développement durable peuvent se décliner de plusieurs façons selon les décisions prises par l’établissement d’enseignement. Voici quelques exemples de ces actions :

  • la mise en place de contenants de recyclage et/ou compostage;
  • l’achat de vaisselle réutilisable pour la cafétéria;
  • la plantation d’arbres et d’arbustes pour lutter contre les îlots de chaleur;
  • l’installation de casiers à vélo sécurisés;
  • la mise sur pied d’un jardin communautaire;
  • l’organisation de journées « lunch zéro déchet »;
  • la sensibilisation à une diminution de l’utilisation du papier;
  • l’installation de ruches;
  • la vente de livres et de jouets usagés;
  • l’organisation d’ateliers de yoga et de méditation;
  • la mise en place de corridors sécurisés pour les cyclistes et les piétons;
  • l’organisation d’ateliers ou de conférences en lien avec la protection de l’environnement.

L’éducation au développement durable

Le Ministère souhaite renforcer l’adoption de l’éducation au développement durable au sein du réseau scolaire. L’éducation au développement durable et à ses composantes peut, de plus, permettre de répondre aux préoccupations actuelles des jeunes en ce qui a trait, notamment, à l’environnement et à la lutte contre les changements climatiques.

Dans le réseau scolaire, le Programme de formation de l’école québécoise (PFEQ) possède déjà tous les éléments permettant à une école, à une enseignante ou à un enseignant, du préscolaire au secondaire, de faciliter l’éducation au développement durable et à ses composantes.

Le Ministère s’engage par ailleurs à faire la promotion de matériel pédagogique en éducation au développement durable auprès de ses partenaires, comme la TASCO, par l’entremise de différents outils comme son infolettre en développement durable ou ses médias sociaux.

Formulaire d'appréciation

Formulaire d'appréciation
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.