Vérification externe

Commissions scolaires

Les commissions scolaires sont des entités du secteur public. Elles font partie du périmètre comptable du gouvernement du Québec et, à ce titre, leurs résultats financiers sont consolidés aux états financiers du gouvernement. Leurs états financiers doivent être préparés conformément aux normes comptables canadiennes pour le secteur public.

Les dirigeants des commissions scolaires ont la responsabilité de planifier, de gérer et de contrôler les activités ainsi que de préparer des rapports,  y  compris des états financiers, dans lesquels ils rendent compte de leur gestion. Ils ont notamment la responsabilité de mesurer l’efficacité des programmes, de diriger les activités en accordant l’importance voulue aux critères d’économie et d’efficience, de maintenir des systèmes de contrôle adéquats, d’assurer la conformité aux autorisations législatives pertinentes, d’appliquer les conventions comptables appropriées et de protéger les actifs. De plus, en tant que dirigeants d’une entité du secteur public, ils doivent rendre des comptes au ministre, au conseil des commissaires ainsi qu’au public.

En vertu de l’article 284 de la Loi sur l’instruction publique (L.R.Q., c. I-13.3), la commission scolaire nomme une vérificatrice ou un vérificateur externe qui doit produire un rapport de vérification sur ses opérations financières. C’est également en application de cet article que le ministre a le pouvoir de préciser le mandat applicable à l’ensemble des vérificateurs externes des commissions scolaires.

Établissements d'enseignement privés agréés aux fins de subventions

Les établissements d’enseignement privés agréés aux fins de subventions, ci-après nommés « établissements », reçoivent du Ministère des fonds publics qui sont utilisés pour accomplir leurs activités. 

Les dirigeants des établissements ont la responsabilité de planifier, de gérer et de contrôler les activités, ainsi que de préparer des rapports, y compris des états financiers, dans lesquels ils rendent compte de leur gestion. De plus, en tant que bénéficiaires de fonds publics, ils doivent rendre des comptes au ministre. Leurs états financiers doivent être préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada.

En vertu de l’article 94 de la Loi sur l’enseignement privé (L.R.Q., c. E-9.1), l’établissement nomme une vérificatrice ou un vérificateur externe qui doit produire un rapport de vérification sur ses opérations financières. C’est également en application de cet article que le ministre a le pouvoir de préciser le mandat applicable à l’ensemble des vérificatrices ou des vérificateurs externes des établissements.

Nous joindre

Direction générale du financement
1035, rue De La Chevrotière, 
14e étage
Québec (Québec)  G1R 5A5

Courriel

Appreciation Form

Appreciation Form
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.