Examens et épreuves

Épreuves uniques

Avant 1974, pour obtenir un diplôme, l’élève du secondaire devait réussir les « examens du Ministère ». Depuis 1974, les résultats obtenus par l’élève à l’école sont pris en compte dans l’établissement de son résultat final. Cependant, les résultats à ces épreuves préparées par le ministère de l’Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) ont conservé un poids prépondérant, assurant la reconnaissance de la valeur du diplôme, par exemple par les établissements d’enseignement supérieur (cégeps et universités) ou les employeurs. Ainsi, le diplôme délivré a la même valeur pour tous les élèves du Québec, quelle que soit l’année de son obtention ou l’emplacement de l’école fréquentée. La responsabilité de la préparation des épreuves en vue de la diplomation est partagée entre les organismes scolaires et le MEES.

Le Ministère détermine annuellement un certain nombre de matières pour lesquelles il prépare des épreuves. Les autres matières font l’objet d’une évaluation sous la responsabilité des organismes scolaires.

Ces épreuves préparées par le Ministère, appelées épreuves uniques dans le réseau de l’éducation, sont rédigées par des enseignants et des enseignantes ainsi que par des conseillers pédagogiques et des conseillères pédagogiques des secteurs francophone et anglophone. Un grand nombre de personnes contribuent ainsi chaque année à l’élaboration des épreuves que coordonne le Ministère.

Une épreuve unique a lieu au même moment pour tous les élèves du Québec qui y sont admissibles. Pour chaque matière et pour chaque session d’examen, une nouvelle épreuve est rédigée. D’une session à une autre, le Ministère offre des épreuves comparables.