Guide d'acquisition

Un guide d’acquisition est un document qui permet de tracer une ligne de conduite globale pour s’assurer que les acquisitions de la bibliothèque répondent aux besoins des usagers et usagères, tout en tenant compte des paramètres budgétaires et des impératifs pédagogiques. Ce guide oriente les décisions pour sélectionner les documents.

Il tient compte du projet éducatif de l’école, mais aussi des grandes orientations du Programme de formation de l’école québécoise :

  • Instruire, socialiser, qualifier;
  • Développer des compétences disciplinaires et transversales;
  • Prendre en compte des domaines généraux de formation;
  • Assurer un rehaussement culturel;
  • Accorder de l’importance à la langue d’enseignement (français);
  • Accorder de l’importance à la lecture dans toutes les matières.

Pourquoi un guide d’acquisition?

  • Pour assurer l’équilibre du fonds documentaire de la bibliothèque scolaire.
  • Pour permettre à la bibliothèque de fournir les ressources documentaires et littéraires utiles au personnel scolaire (enseignement) et aux élèves (apprentissage).
  • Pour permettre de trier les demandes et d’orienter les choix quant aux achats judicieux à faire en fonction du budget (mesure d'acquisition de livres et de documentaires), du rôle et des visées de la bibliothèque scolaire.
  • Pour permettre de fournir à chaque élève une documentation de base sur tous les sujets, afin de
    • favoriser le développement de ses compétences disciplinaires et transversales,
    • de développer son identité,
    • de lui permettre de s’ouvrir sur le monde,
    • de participer à la vie démocratique,
    • de développer de saines habitudes d’alimentation et de consommation,
    • de se préoccuper de l’environnement,
    • de développer plusieurs compétences intellectuelles : exploiter l’information, porter un jugement critique, etc.

La bibliothèque scolaire accueille les informations et les manifestations de la connaissance dans tous les champs disciplinaires, traite et organise ces informations, puis les met à la disposition des élèves. Dans cette perspective, tous les membres du personnel de l'école devraient se préoccuper, dans les limites de leurs attributions, du développement de la bibliothèque de l'école.

L’achat de documents pour la bibliothèque : un geste pédagogique éclairé

Voici trois grands principes de base qui peuvent guider les achats de ressources pour la bibliothèque scolaire : VARIÉTÉ, ACCESSIBILITÉ et QUALITÉ.

Des documents variés : une nécessité indéniable

Pour répondre à la grande diversité des goûts et des champs d’intérêt des jeunes, aux besoins diversifiés des situations d’apprentissage et à la diversité des sujets abordés, il faut offrir des documents variés. Pour développer des repères culturels solides et de riches liens entre eux, il faut présenter une grande variété de livres aux élèves.

La variété des documents s’exprime de plusieurs manières...

Documents imprimés
  • Des livres de fiction et de non-fiction
  • Des genres littéraires variés : du documentaire, au roman fantastique, à l’album, en passant par la poésie et l’encyclopédie, la bande dessinée etc.
  • Des dictionnaires et autres ouvrages de référence
  • Des livres spécialisés (écriture plus grosse, en braille, etc.), etc.
Documents audiovisuels
  • Documentaires
  • Reportages
  • Romans lus, etc.
Documents numériques
  • Cédéroms de référence
  • Atlas numériques, etc.
  • Livres numériques

Principes à respecter peu importe le genre de documents

  • Des sujets très diversifiés...
  • Des points de vue différents sur différentes réalités...
  • Des références d’ici et d’ailleurs, des livres d’auteurs d’origine différente : auteurs québécois, canadiens, de la littérature internationale...
  • Des références d’hier et d’aujourd’hui... Des classiques, des livres du patrimoine, mais aussi des publications récentes d’auteurs contemporains...
  • Et bien sûr, des livres présentant des indices de difficulté variés pour rejoindre les différents groupes d’âge d’élèves et être adaptés à leurs différents niveaux de compétence...

Des ressources accessibles aux élèves : une précieuse condition de réussite 

Dans les écoles et en classe, les élèves devraient avoir accès à des livres de qualité, variés et en nombre suffisant. Pour apprendre à choisir, pour pouvoir comparer et agencer des ressources, il faut utiliser plusieurs livres. Ces livres devraient être dans des lieux organisés, accessibles et disponibles à des moments opportuns. La flexibilité des emprunts de livres est une clé de réussite.

Les bibliothèques de classe et les bibliothèques d’école ont intérêt à fonctionner en harmonie et en complémentarité... Une rotation des livres et un partage des ressources sont de bons moyens pour assurer l’accessibilité en nombre et en diversité.

Des documents de qualité : un atout essentiel

Des ressources de qualité, ce sont des documents qui donnent le goût de lire, qui stimulent l’imaginaire, soutiennent la créativité, permettent d’exercer un jugement critique et stimulent l’intelligence.

Les ressources de qualité sont des documents qui :

  • proposent une langue juste et belle;
  • font rire, pleurer, partager les émotions des personnages;
  • sont justes, intéressants;
  • permettent de construire des repères culturels.

Saviez-vous que...

Lire souvent des livres de fiction ou de non-fiction de qualité favorise le développement d’une formation générale forte, d’une culture générale solide. Des documents de qualité s’avèrent un soutien essentiel et primordial au développement des compétences à lire, à écrire et à apprécier, et les livres sont des ressources tout aussi nécessaires au développement des compétences transversales et à l’enrichissement des domaines généraux de formation.

Il faut donc choisir les ressources documentaires et littéraires de la bibliothèque scolaire en fonction de leur intérêt pédagogique.

Ce qui entoure la préparation d’une commande au libraire...

Inventorier ses ressources : un bon premier pas...

Pour faire les meilleurs choix possible en littérature jeunesse (œuvres de fiction et œuvres documentaires), il importe :

  • de connaître l’inventaire de la bibliothèque scolaire;
  • de connaître les livres disponibles en littérature pour la jeunesse;
  • de connaître les goûts et les champs d’intérêt des jeunes;
  • d’élaborer un guide d’acquisition des documents pour la bibliothèque scolaire;
  • de connaître les besoins du personnel de l’école;
  • d’établir une cohérence avec le programme de formation;
  • d’assurer le respect du projet éducatif de l’école.

Il est primordial de vérifier l’inventaire de la bibliothèque afin d’observer les éléments suivants :

  • Quelle est la proportion des œuvres de fiction par rapport aux ressources documentaires? Quelle est la proportion des livres par rapport aux autres documents?

    Une bibliothèque bien équilibrée possède des livres et aussi des journaux, des revues, des cédéroms, des logiciels.

  • Quels sont les domaines qui semblent sous-représentés? surreprésentés? (Se fier à l’inventaire, mais aussi aux commentaires des enseignants et des élèves.)

À partir de la connaissance de l’inventaire, se poser les questions suivantes :

  • Quels sont les sujets (ou les titres) qui devraient faire l’objet d’achats rapidement?  Penser au Programme de formation de l’école québécoise : domaines disciplinaires, mais aussi domaines généraux de formation.
  • Quels sont les sujets (ou les titres) qui pourraient faire l’objet d’un achat ultérieur?
  • Quelles sont les recommandations du comité de bibliothèque?

Hiérarchiser ses besoins : une sage perspective...

Hiérarchiser les besoins en tenant compte de plusieurs éléments, dont les intentions pédagogiques, les thématiques des situations d’apprentissage, les projets pédagogiques des enseignants et de l’école. Tenir compte de l’âge des élèves visés lors des achats, de leurs différents niveaux d’habileté à lire, de leur maturité littéraire, de leurs goûts et champs d’intérêt, etc.

Choisir et lister des livres de qualité

  • Consulter des personnes compétentes.

    Pour compléter et confirmer des choix de livres de qualité, vous pouvez consulter aussi des bibliothécaires, des enseignants, des libraires, des conseillers pédagogiques qui connaissent le monde du livre et qui utilisent des instruments spécialisés de choix de livres. Leur expertise de recherche peut vous être grandement utile.

  • Consulter des outils de sélection.

    Pour faire des choix de livres, vous pouvez aussi consulter des sites et des revues spécialisés dans l'analyse, l'évaluation pédagogique et la critique des oeuvres, notamment Livres ouverts, Communication-Jeunesse et la revue Lurelu.

Se poser quelques questions avant de passer une commande...

  • Combien d’exemplaires acheter de chaque livre?

    Pour favoriser les comparaisons, rendre la lecture plus dynamique et assurer une variété, il vaut mieux acheter plusieurs livres différents d’un même genre ou traitant d’un même sujet, plutôt que d’acquérir de nombreux exemplaires d’un même titre.

Effectuer les achats de livres en respectant la Loi

La Loi sur le développement des entreprises québécoises dans le domaine du livre oblige les acheteurs institutionnels, tels que les commissions scolaires et tout organisme relevant de leur autorité (incluant les écoles), les cégeps et les établissements assujettis à la Loi sur l’enseignement privé, à acheter tous leurs livres imprimés, à l’exception des manuels scolaires, au prix régulier et auprès d’au moins trois librairies agréées de leur région administrative. De plus, les acheteurs institutionnels sont tenus de produire annuellement un rapport sur leur acquisition de livres au plus tard trois mois après la fin de chaque année financière.