Des apprentissages essentiels

Le Ministère souhaite que les écoles prévoient des apprentissages à raison de 5 à 15 heures par année. Ceux-ci ont donc été définis, du préscolaire jusqu’à la fin du secondaire. Ainsi, tous les élèves du Québec peuvent bénéficier d’apprentissages essentiels, qui leur permettent :

  • de mieux comprendre la sexualité;
  • de mieux se connaître;
  • de réfléchir à des enjeux comme les messages sur la sexualité dans l’espace public, les stéréotypes sexuels et l’utilisation des réseaux sociaux;
  • d’être moins vulnérables aux problèmes comme :
    • les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS),
    • l’homophobie,
    • les agressions sexuelles,
    • les grossesses non planifiées;
  • de développer des attitudes et des habiletés qui leur seront utiles maintenant et dans le futur (respect de la diversité, connaissance et affirmation de soi, résolution de conflits).

Calendrier de mise en œuvre

Entre 2015 et 2017, une quinzaine d’écoles volontaires vont mettre en œuvre les apprentissages définis par le Ministère. Ce projet pilote permettra, si nécessaire, de déterminer les ajustements à faire aux apprentissages et à la formation du personnel scolaire. Ces améliorations seront apportées avant que les apprentissages soient offerts dans toutes les écoles.

Année scolaire 2015-2016

Les écoles pilotes offrent les apprentissages en :

  • 1re, 3e et 5e années du primaire;
  • 1re, 3e et 5e années du secondaire.

Toutes les autres écoles poursuivent l’éducation à la sexualité déjà offerte.

Année scolaire 2016-2017

Les écoles pilotes poursuivront les apprentissages, en 1re, 3e et 5e années du primaire et du secondaire, en plus de les offrir en :

  • Maternelle 5 ans, 2e, 4e et 6e années du primaire;
  • 2e et 4e années du secondaire.

Toutes les autres écoles poursuivent l’éducation à la sexualité déjà offerte.

Année scolaire 2017-2018

Les apprentissages pourraient être étendus à l’ensemble des écoles à partir de l’année scolaire 2017-2018.