Lauréats et lauréates 2017-2018

Grand Prix national

À chacun sa mesure
École Horizon Jeunesse
Commission scolaire de Laval
Région de Laval

Directeur général de la Commission scolaire : Yves-Michel Volcy
Directeur de l’école : Claude Desrosiers
Responsables du projet : Caroline Bélanger Boyte, Marie-Claude Émond, Marie-Claude Hébert et Chantal Labbé
Ressources ou partenaires principaux: Simon Labelle-Ouimet, Alexia Martel, Ensemble on tourne, les Journées de la culture et l’Usine de films amateurs de Michel Gondry

Sept cents élèves du secondaire de l’école Horizon Jeunesse ont pris part au projet À chacun sa mesure. Pour mieux percevoir la richesse de la diversité, les élèves ont été invités à élargir leurs horizons, à travers une démarche artistique s’appuyant sur les langues et les sciences. Sculptures, dessins, photographies, installations, maquillages, marionnettes, pièce de théâtre et poésie ont permis aux élèves d’exprimer leur vision du monde et de s’imprégner de celles des autres dans une volonté d’ouverture et d’échanges. Au cours du projet s’échelonnant sur dix mois, les artistes invités se sont succédé, ce qui a permis aux élèves de participer à des rencontres marquantes. Véritables instigateurs de changements sociaux dans leur entourage, les élèves ont fièrement invité toute la communauté à leur vernissage qui a conclu ce projet de façon grandiose.

Disciplines visées : arts plastiques; français, langue d’enseignement; science et environnement; art dramatique.

Prix Partenariat

Canada : un 150e, ça se fête!
École La Carrière
Commission scolaire des Rives-du-Saguenay
Région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Directrice générale par intérim de la Commission scolaire : Johanne Allard
Directeur de l’école : Marc Girard
Responsables du projet : Marc Girard, Mélissa Larouche et Serge Tremblay
Ressources ou partenaires principaux : Marie Bélanger, Christine Boily, Nathalie Camus, Jean-Michel Malouf, l’Orchestre symphonique du Saguenay–Lac-Saint-Jean et le Quatuor Saguenay

Dans le cadre du projet Canada : un 150e, ça se fête, l’école La Carrière, l’Orchestre symphonique du Saguenay–Lac-Saint-Jean et la pianiste Marie Bélanger ont travaillé de concert pour permettre à 150 élèves du primaire de vivre une expérience scénique avec des professionnels. Accompagnés par l’orchestre, les élèves ont interprété une chanson originale rappelant les faits marquants de l’histoire du Canada. Ils ont aussi chanté deux pièces tirées du répertoire baroque et interprété une pièce à la flûte à bec, accompagnés par le flûtiste Vincent Lauzer. Ce projet a permis de promouvoir la musique classique dans la communauté scolaire, de faire rayonner la collaboration entre élèves et musiciens et d’établir un partenariat pérenne entre l’Orchestre symphonique du Saguenay–Lac-Saint-Jean et l’école La Carrière.

Disciplines visées : musique; français, langue d’enseignement; histoire; géographie.

Prix Culture

Le peuple de la Grande Tortue
École Netagamiou
Commission scolaire du Littoral
Région de la Côte-Nord

Directeur général de la Commission scolaire : Philip Joycey
Directrice de l’école : Rebecca Nadeau-Monger
Responsables du projet : Marius McKinnon, Anne Monger et Suzanne Thivierge  
Ressources ou partenaires principaux : François Guindon, Beaudoin Lalo, Ana Osborne, Sylvie Perron, Agatha Shattler et le Wapikoni mobile

Selon la légende autochtone de la création de la Terre, l’île de l’Amérique du Nord est une grande tortue sur le dos de laquelle tous les peuples autochtones ont grandi. Cette légende est devenue le fil conducteur pour les élèves de la seule classe francophone de l’école Netagamiou, qui ont participé à plusieurs ateliers animés par un membre de la communauté Unamen Shipu ainsi que par le Wapikoni mobile et Archéo-Mamu. Les ateliers portaient sur le mode de vie, l’histoire, l’art, les chants, la musique et les danses des Premières Nations. Les élèves ont aussi apprécié des romans et des légendes portant sur les Amérindiens, ont créé des totems, puis ont cuisiné et partagé un repas traditionnel : autant d’activités qui ont nourri leur interprétation théâtrale du conte inuit Un inukshuk solitaire. Le projet Le peuple de la Grande Tortue s’inscrit dans une démarche collective vers la réconciliation des Autochtones et des non-Autochtones de notre pays.

Disciplines visées : art dramatique; arts plastiques; français, langue d’enseignement; danse.

Prix Développement pédagogique

Le nouveau monde
École Sainte-Colette
Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île
Région de Montréal

Directeur général de la Commission scolaire : Antoine El-Khoury
Directrice de l’école : Guylaine Crousset
Responsables du projet : Soumia Barhi, Edgie Étienne et Aurélie Spooren
Ressources ou partenaires principaux : Yve Laviolette, Jean-François Légaré, Alexandre Parenteau, la compagnie de danse Bouge de là et la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord

Le nouveau monde est un projet qui met en valeur le bagage culturel des élèves de l’école Sainte Colette issus de l’immigration récente. S’inspirant de la littérature jeunesse, ils ont créé une pièce qui raconte l’histoire d’un explorateur arrivant en terre inconnue. Ces élèves du primaire ont eu la chance de participer à des ateliers chorégraphiques, dirigés par Alexandre Parenteau, dans lesquels le travail rythmique contribue à l’apprentissage des langues. Mariant le théâtre à la danse, la pièce propose un jeu théâtral où se chevauchent le français, les langues d’origine des élèves et le langage universel du mouvement dansé. Présentée à l’école ainsi qu’à la Maison culturelle et communautaire de Montréal-Nord dans le cadre du Festival des arts, la pièce Le nouveau monde a permis aux partenaires culturels, aux familles, à la communauté et au milieu professionnel de tisser des liens significatifs.

Disciplines visées : art dramatique; danse; français, accueil; histoire.

Prix Isabelle-Aubin

Portrait d’un songe
École du Coteau
Commission scolaire des Affluents
Région de Lanaudière

Directrice générale de la Commission scolaire : Isabelle Gélinas
Directeur de l’école : Luc Germain
Responsables du projet : Éric Cool, Catherine Jamieson et Christophe Surget
Ressources ou partenaires principaux : Éric Bergevin, Richard Roy, le Théâtre Advienne que pourra et le Théâtre Denise-Pelletier

Concevoir un quadriptyque en vue de l’exposer au Théâtre Denise-Pelletier durant les représentations de la pièce Le Songe d’une nuit d’été, c’est le grand défi accompli par des élèves de l’école secondaire du Coteau. L’aventure a débuté par l’observation d’une répétition de la pièce de Shakespeare et la rencontre du metteur en scène et des comédiens. Les élèves ont ensuite photographié les comédiens, cherchant à saisir l’émotion éphémère du personnage. De retour en classe, ils ont créé un décor suggérant des univers figuratifs ou abstraits et se sont photographiés alors qu’ils réinterprétaient l’émotion des comédiens. Soutenus par Richard Roy, médiateur spécialisé en arts visuels, les élèves ont transformé la photo par des techniques mixtes. Le projet Portrait d’un songe aura permis aux élèves de vivre une démarche artistique d’envergure où ils ont su établir un dialogue sensible entre l’art dramatique et les arts plastiques.

Disciplines visées : arts plastiques; art dramatique.

Prix Éducation artistique

Vermeer et moi
École Buissonnière
Région de Montréal

Directrice générale de l’école : Claudie Ouellet
Responsables du projet : Gabriel Beausoleil, Audrey Lavallée, Rémi Lavoie et Geneviève Legault
Ressources ou partenaires principaux : Julie Landreville, Marc O'Brien-Miro, Cindy Tessier-Trudeau et le Livart

Le projet Vermeer et moi a donné aux élèves du primaire de l’école Buissonnière l’occasion de plonger dans les influences artistiques des peintres hollandais. La cinquantaine d’élèves participants a d’abord apprécié l’œuvre de Vermeer, qui appartient au mouvement baroque, pour ensuite en analyser les emprunts dans l’œuvre de l’artiste contemporain Kerstens. Puis, à partir de matériaux recyclés, les élèves ont fabriqué des accessoires, tels que des colliers, des chapelets et des chapeaux, qu’ils ont portés lorsqu’ils ont servi de modèles pour un portrait photo en buste. Le jeu sobre des personnages photographiés a été travaillé en art dramatique. Finalement, les élèves ont créé un cadre inspiré des arts décoratifs de l’époque baroque en utilisant des motifs se trouvant sur des objets de leur quotidien. Leurs œuvres ont été exposées au centre d’art multidisciplinaire le Livart.

Disciplines visées : art dramatique; arts plastiques.

Prix Développement durable

Un poulailler dans la Cité!
École secondaire de la Cité-des-Jeunes
Commission scolaire des Trois-Lacs
Région de la Montérégie

Directrice générale de la Commission scolaire : Sophie Proulx
Directeur de l’école : Martial Proulx
Responsables du projet : Nancy Lépine, Josiane Plourde et Dino Stea
Ressources ou partenaires principaux : Roger Brabant, Monica Brinkman et le Musée régional de Vaudreuil-Soulanges

Une fois la construction autorisée d’un poulailler dans le jardin de l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes, plusieurs élèves ont participé à différentes activités culturelles et artistiques pour préparer l’arrivée des poules. Sur l’initiative du comité vert, le film Demain, un nouveau monde en marche leur a été présenté. Des élèves ont pu apprécier l’œuvre Tracteur, de Monica Brinkman, qui met en valeur le patrimoine agricole de leur région, ainsi que l’exposition Le poulailler imaginaire, de Roger Brabant. Pendant que certains ont participé à la construction du poulailler dans l’atelier de bois, d’autres, en collaboration avec Mme Brinkman, ont réalisé son revêtement avec de la vieille vaisselle récupérée. Suivant le principe de la permaculture, ils ont conçu un toit vert sur lequel poussent des plantes qui permettront de nourrir les poules. Grâce à ce projet, les élèves ont exercé leur rôle d’agents de changement et sensibilisé la communauté à des enjeux environnementaux, et c’est avec fierté qu’ils ont inauguré un poulailler dans la Cité!

Disciplines visées : arts plastiques; science de l’environnement; science et technologie; géographie.

Prix Rayonnement

Le fabuleux destin d’Amélie Nolin
Collège Saint-Paul
Région de la Montérégie

Directrice générale de l’école : Cathie Bouchard
Responsables du projet : Julie Gauvin, Sophie Laflamme et Marie-Claude Nareau
Ressources ou partenaires principaux : Marie-Michèle Bayard, Roxane Laplante, Karine Renaud et l’école Station Cirque

Le fabuleux destin d’Amélie Nolin est un spectacle d’envergure auquel ont participé 151 élèves du programme des arts de la scène du Collège Saint-Paul. En étroite collaboration avec les enseignantes et de multiples personnes-ressources, les élèves ont adapté le film culte de Jean-Pierre Jeunet, Le fabuleux destin d’Amélie Poulain, en y insérant des pièces musicales et des textes de créateurs québécois pour dénoncer différents phénomènes, tels que la surconsommation de médicaments, l’emprise des multinationales et le harcèlement. Pour inviter le public à leur spectacle, les élèves ont usé de créativité en réalisant et en diffusant des capsules vidéo captivantes sur le thème du bonheur. Par le biais de l’art dramatique, de la danse, du chant et de la musique, Amélie Nolin et ses comparses ont su semer des graines de bonheur à chacun des trois spectacles qui ont fait salle comble.

Disciplines visées : art dramatique; danse; musique; français, langue d’enseignement.

Prix Une école accueille un artiste ou un écrivain

Histoire et science en phylactères
École Henri-Bourassa et Soleil-de-l’Aube
Commission scolaire des Affluents
Région de Lanaudière

Directrice générale de la Commission scolaire : Isabelle Gélinas
Directeur de l’école : Philippe Gariépy
Responsables du projet : Julie Roy-Audet, Frédéric Duclot, Julien Rosa-Francoeur et Annie-Geneviève Morel
Ressources ou partenaires principaux : Jocelyn Jalette et le centre d’art Diane-Dufresne

Le projet Histoire et science en phylactères s’inscrit dans une perspective interdisciplinaire où se croisent les arts, l’histoire, la science et le français. Privilégiés d’assister au processus créatif du bédéiste Jocelyn Jalette, 42 élèves du primaire de l’école Henri-Bourassa et Soleil-de-l’Aube ont créé une bande dessinée collective à la manière de l’ouvrage 1792 : À main levée. Tirant profit du langage et des codes propres à la bande dessinée, ils ont usé d’inventivité pour élaborer un scénario, créer des personnages et leur donner vie dans leurs dessins qui illustrent des défis auxquels différentes sociétés ont été confrontées au fil du temps. Ils ont également eu la chance d’exposer leurs dessins lors de l’exposition Printemps des arts, orchestrée par leur commission scolaire, de vivre un lancement officiel au centre d’art Diane-Dufresne et de créer un livre collectif rassemblant les textes informatifs et les dessins.

Disciplines visées : arts plastiques; français, langue d’enseignement; histoire; science et technologie.

Prix Essor

Prim-Opéra
École Sacré-Cœur
Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup
Région du Bas-Saint-Laurent

Directeur général de la Commission scolaire : Antoine Déry
Directeur de l’école : Éric Lavoie
Responsables du projet : Julie Lizotte, Audrey Massé et Francine Michaud
Ressources ou partenaires principaux : la Corporation régionale de la Salle André-Gagnon et l’organisme Fusion Jeunesse

En participant au projet Prim-Opéra, des élèves du 2e cycle du primaire de l’école Sacré-Cœur ont eu la chance de créer un opéra dans lequel ils sont devenus chanteurs, musiciens et comédiens. Au cours du processus qui s’est échelonné sur une année, ils ont d’abord apprécié différents types d’opéra, puis ont composé les textes et créé la mise en scène et les décors. Mené en collaboration avec l’organisme Fusion Jeunesse, ce projet visait à développer la persévérance scolaire des élèves et à leur faire découvrir l’opéra. Les jeunes chanteurs, musiciens et comédiens ont pu affiner leur sens de la coopération dans la réalisation de ce spectacle présenté sur une scène professionnelle. Les profits ont été remis à Opération Enfant Soleil.

Disciplines visées : musique; art dramatique; danse; français, langue d’enseignement.

Des pieds et des mains
École Saint-Arsène
Commission scolaire de Montréal
Région de Montréal

Directeur général de la Commission scolaire : Robert Gendron
Directrice de l’école : Sylvie Chaloux
Responsables du projet : Caroline Boucher, Bruno Pleau, Muriel Porret et Camille Trempe
Ressources ou partenaires principaux : Jérôme Minière, Une école montréalaise pour tous et le Musée d’art contemporain

À l’école Saint-Arsène, on fait des pieds et des mains pour conscientiser les jeunes du primaire à la problématique des changements climatiques. Inspirés par la lecture de poésie, par la visite de l’exposition sur Leonard Cohen au Musée d’art contemporain ainsi que par leur rencontre avec un chanteur, 57 élèves ont réalisé un film d’animation image par image. Cette œuvre poétique et engagée illustre les paroles de la chanson Des pieds et des mains, de Jérôme Minière, qui porte sur la fragilité de notre planète. À la façon du cadavre exquis, chaque petit groupe d’élèves a créé des animations faisant suite à celles du groupe précédent. C’est dans le cadre de l’exposition sur l’art contemporain et la chanson que l’œuvre des élèves a été présentée au Musée d’art contemporain.

Disciplines visées : arts plastiques; français, langue d’enseignement; science et environnement.

District 43
École secondaire Amos
Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île
Région de Montréal

Directeur général de la Commission scolaire : Antoine El-Khoury
Directrice de l’école : Nathalie Labelle
Responsables du projet : Séverine Giroux-LeBel, Chloé Martin et Roxanne Riendeau
Ressource ou partenaire principal : l’organisme Fusion jeunesse

Les élèves de l’école secondaire Amos sont de jeunes raccrocheurs qui aiment socialiser dans un cadre d’apprentissage motivant. Dans ce contexte, 25 élèves ont été invités à imaginer l’an 2100 à partir de la série de dessins En l’an 2000, datant du début du 20e siècle. En pensant aux avancées technologiques et aux enjeux planétaires, ils ont créé une île volante surpeuplée autour de laquelle gravitent plusieurs moyens de transport. Cet univers, intitulé District 43, forme un tout coloré qui représente les personnalités distinctes des élèves qui y ont contribué. Rêver, bâtir et concrétiser sont autant d’actions qui ont amené les élèves à prendre position à l’égard de plusieurs enjeux sociaux anticipés et à mobiliser leur créativité dans un but commun. La réalisation a été exposée au stade olympique de Montréal dans le cadre du Festival Éducation du futur, organisé par Fusion Jeunesse.

Discipline visée : arts plastiques.

Les Filles du roi
École primaire Christmas Park
Commission scolaire Lester-B.-Pearson
Région de Montréal

Directeur général de la Commission scolaire : Michael Chechile
Directeur de l’école : Benjamin Matlin
Responsables du projet : Josée Dubrule, Samantha McLean, Maria Martinez, Bernadette Lombardo-Reichert et Susan Vertolli
Ressources ou partenaires principaux : Stéphanie Bénéteau, Chuck Pitts et OroLab

Plus de 60 élèves des deuxième et troisième cycles de l’école primaire Christmas Park ont participé à la réalisation d’un film qui relate les moments marquants de l’arrivée des Filles du roi en Nouvelle-France. Après s’être informés abondamment sur le sujet, les élèves, pour qui le français est la langue seconde, ont donné vie à des personnages qui témoignent de l’arrivée des Filles du roi, de leurs rencontres et de leur mariage avec des colons. Le projet Les Filles du roi a été enrichi culturellement par la visite de la conteuse Stéphanie Bénéteau. Tourné sur les rives du lac Saint Louis, le film a été présenté aux parents et à toute la communauté lors d’une soirée spéciale où les élèves ont exprimé leur grand plaisir d’apprendre l’histoire autrement.

Disciplines visées : art dramatique; histoire; français, langue seconde; géographie.

Rose et Réal visitent Montréal
École Sainte-Bibiane
Commission scolaire de Montréal
Région de Montréal

Directeur général de la Commission scolaire : Robert Gendron
Directrice de l’école : Sylvie Mimeault
Responsables du projet : Geneviève Côté et Marie-Hélène Rochon
Ressources ou partenaires principaux : Simon Gauthier, Élise Gravel, Audrey Lacroix, Danièle Marchand, Michel Rabagliati, François Tanguay et la coopérative les ViVaces

S’inspirant du thème Montréal, ma ville, mon histoire, proposé par l’école Sainte-Bibiane, les enfants de l’éducation préscolaire sont partis à la découverte de différentes facettes de leur ville avec Rose et Réal, deux écureuils en peluche. Accompagnés parfois par des élèves du 3e cycle du primaire, des parents ou des grands-parents, ils ont découvert leur ville, son histoire, son architecture, son écosystème et sa littérature ainsi que sa culture artistique et sportive. Tout au long de l’année, le projet Rose et Réal visitent Montréal a été ponctué d’ateliers exploratoires et de rencontres avec diverses personnes : un agriculteur, une athlète, des auteurs, des conteurs et des écologistes. Qu’il s’agisse d’écouter le bruit d’un métro qui passe, de peindre des bouches d’égout, de visiter le Stade olympique ou de gravir une montagne, les jeunes ont pris part à des activités d’exploration qui les ont incités à vouloir prendre soin de leur ville.

Disciplines visées : arts plastiques; musique; histoire; science et technologie.

Projet d’échange d’art postal
Commission scolaire au Cœur-des-Vallées
Écoles associées : École Adrien-Guillaume, École aux Quatre-Vents, École de la Montagne, École du Boisé, , École du Ruisseau, École du Sacré-Cœur, École Sacré-Cœur, École Saint-Cœur-de-Marie, École Saint-Laurent, École Saint-Michel (Gatineau), École Saint-Michel (Portobello), École Saint-Pie-X, École secondaire Hormisdas-Gamelin
Région de l’Outaouais

Directeur général de la Commission scolaire : Daniel Bellemarre
Responsables du projet : Lise Allie, Sophie Barette, Francine Bleau, Marie-Josée Gariépy, Johanne Edgar, Chantal Legris et Josée Matte
Ressources ou partenaires principaux : Nathalie Chabot, Véronique Pepin et Nathalie Robillard 

Le Projet d’échange d’art postal, amorcé par le comité culturel de la Commission scolaire au Cœur-des-Vallées, a permis à un millier d’élèves de différentes écoles de correspondre. À partir d’une proposition artistique sur le thème de l’imaginaire, les jeunes se sont familiarisés avec l’art postal, un médium artistique qui facilite les rapprochements, ainsi qu’avec différentes techniques picturales et d’écriture pour créer des cartes postales comportant des images personnelles et des messages de bienveillance empreints de poésie. L’écrivaine et artiste Véronique Pepin a animé des ateliers et encouragé la tenue d’une exposition des œuvres dans chacune des écoles. Ce projet rassembleur, qui a permis aux jeunes de faire preuve de créativité pour échanger avec d’autres écoles, leur a fait prendre conscience que l’amitié, l’entraide et le partage sont des valeurs importantes au sein de leur commission scolaire.

Disciplines visées : arts plastiques; français, langue d’enseignement; éthique et culture religieuse; géographie.

Festival du cinéma
École du Maillon
Commission scolaire du Lac-Abitibi
Région de l’Abitibi-Témiscamingue

Directrice générale de la Commission scolaire : Isabelle Godbout
Directeur de l’école : Patrick Rancourt
Responsables du projet : Jacynthe Lebel, Mario Matte et Karine Morasse
Ressources ou partenaires principaux : Stéphane Bisson, Alexandre Caron, Jean Caron, Kathleen Corneau, Sébastien Greffard, Gilles Parent et Jean Racine

Les élèves du 3e cycle du primaire de l’école du Maillon ont réalisé plusieurs activités au cours du projet Festival du cinéma. Puisant leur inspiration dans les paroles de compositeurs québécois, dont ceux venus les visiter, ils ont écrit des textes qui ont été mis en chansons par Stéphane Bisson. À partir de leur chanson préférée, portant sur l’intimidation, ils ont créé un scénario pour réaliser une vidéo tournée avec la collaboration du réalisateur Jean Caron. Dans le site Web qu’ils ont créé, ils ont partagé leurs préoccupations relativement à l’intimidation. Au cours du festival qu’ils ont organisé, les élèves ont tenu des kiosques portant sur le cinéma et présenté les films d’animation qu’ils ont scénarisés, réalisés, montés et sonorisés. Aux yeux des élèves, tous les artistes rencontrés sont la preuve tangible qu’on peut très bien vivre de sa passion en région.

Disciplines visées : arts plastiques; français, langue d’enseignement; musique; art dramatique.

Tribu
Polyvalente de Disraeli
Commission scolaire des Appalaches
Région de la Chaudière-Appalaches

Directeur général de la Commission scolaire : Jean Roberge
Directeur de l’école : Jonathan Brochu
Responsables du projet : Rosemary Fillion, Manon Gardner, Vicky Hamel, Lisa Roy-Lafrance, Serge Lajeunesse et Hélène Laplante
Ressources ou partenaires principaux : Carolane Bouffard, Éric B. Brouillard, Dominique Fillion, André Garon, Johanne Laurendeau et Maxime Poulin

Au printemps 2018, plus de 200 élèves de la polyvalente de Disraeli ont participé au spectacle Tribu en tant que musiciens, danseurs et acrobates. Le thème de la tribu a été retenu pour illustrer la force décuplée d’un groupe, mais aussi pour aborder la question de la tolérance et de l’ouverture d’esprit. L’année durant, soutenus par leurs enseignants ainsi que par des artistes et des artisans, les élèves ont créé et interprété des numéros acrobatiques et chorégraphiques ponctués par des pièces musicales qu’ils ont interprétées. Ils se sont aussi occupés de la création des décors, des costumes et des maquillages. Le projet Tribu, applaudi par un public d’élèves de huit écoles primaires et par la communauté de la région, a su rassembler et motiver les jeunes.

Disciplines visées : arts plastiques; éducation physique et à la santé; musique; danse.

Et si c’était ça le bonheur
École Des Cardinaux
Commission scolaire de Laval
Région de Laval

Directeur général de la Commission scolaire : Yves-Michel Volcy
Directrice de l’école : Carole Blackburn
Responsables du projet : Nathalie Frappier et Véronique Ouellet
Ressources ou partenaires principaux : Francine Gauthier, Yves Robert, Christiane Asselin Roy, l’Association des photographes artisans de Laval et Les passionnés des arts visuels

Et si c’était ça le bonheur est un projet de jumelage artistique entre des peintres, des photographes et des élèves du primaire de l’école Des Cardinaux. Le poème Et si c’était ça le bonheur, de Christiane Asselin Roy, a servi de point de départ pour la réalisation de 75 créations originales, soit 25 photographies, 25 œuvres d’artistes peintres et 25 peintures sur toile et poèmes écrits par les élèves. Ces 75 œuvres, sur le thème des cinq sens, sont autant de visions du bonheur. Le projet s’est conclu par la diffusion d’un cahier souvenir et par une exposition où les élèves ont pu échanger avec les artistes. Voir, sentir, entendre, toucher et goûter ce qui jalonne nos journées de façon agréable… et si c’était ça, le bonheur?

Disciplines visées : arts plastiques; français, langue d’enseignement.

Ulysse, l’homme aux mille ruses
Collège Laval
Région de Laval

Directeur général de l’école : Michel Baillargeon
Responsables du projet : Geneviève Chapleau, Vanessa Coderre, Karine Miller-Guay, Catherine Parr et Catherine Sauriol
Ressources ou partenaires principaux : Nicolas Dubois, Laurence Gagnon, Charlotte Girard, Alain Jenkins, Patrick R. Lacharité et Frédérick Moreau

La production annuelle ayant pour titre Ulysse, l’homme aux mille ruses est une adaptation libre de L’Odyssée d’Homère, taillée sur mesure pour les 240 élèves issus des quatre volets artistiques du Collège Laval. Le public a pu apprécier onze tableaux alliant théâtre, danse, musique et arts plastiques sous la forme d’un parcours déambulatoire dans différents lieux du collège tels que le gymnase, la cafétéria et la piscine. Afin de mener à bien ce projet emballant, les metteurs en scène Frédérick Moreau et Patrick R. Lacharité ont travaillé en étroite collaboration avec les enseignantes pour guider les élèves dans cette épopée culturelle. En s’impliquant sur le plan de la scénographie, des costumes et des éclairages, les élèves ont expérimenté différents métiers pour réaliser ce spectacle multidisciplinaire qui a servi de tremplin à la promotion des arts à l’école.

Disciplines visées : art dramatique; musique; danse; arts plastiques.

Levons le voile, théâtre clownesque
École André-Laurendeau et École régionale du Vent-Nouveau
Commission scolaire Marie-Victorin
Région de la Montérégie

Directrice générale de la Commission scolaire : Marie-Dominique Taillon
Directeur de l’école : Sylvain Caron
Responsables du projet : Violaine Castonguay-Bélanger, Lyne Courtemanche et Marie-Claude Stébenne Ressources ou partenaires principaux : Maxime Berthiaume, Bryan Morneau et Menka Nagrani

Le projet Levons le voile, théâtre clownesque est né du désir de démontrer que l’art dramatique favorise l’inclusion des personnes marginalisées par la société. C’est ainsi que dix-sept élèves de l’école André-Laurendeau ont travaillé de concert avec sept élèves de l’école régionale du Vent-Nouveau qui ont un trouble du spectre de l’autisme pour réaliser une création collective basée sur des situations clownesques. Les élèves ont participé à des ateliers menés par des artistes professionnels qui les ont aiguillés vers le théâtre clownesque et le théâtre d’intervention. Le processus de réalisation a fait l’objet d’un documentaire et le spectacle a été présenté à l’occasion de la Semaine québécoise de la déficience intellectuelle. Ce projet aura permis de découvrir que, dans les yeux de l’un comme de l’autre, il y a cette même joie et cette même envie de rire et de faire rire qui permet de tisser des liens de confiance et d’amitié.

Discipline visée : art dramatique.

Reclique l’art
Polyvalente Hyacinthe-Delorme
Commission scolaire de Saint-Hyacinthe
Région de la Montérégie

Directrice générale de la Commission scolaire : Caroline Dupré
Directrice de l’école : Nancy Prévéreault
Responsables du projet : Mylène Côté, Yolène Laberge-Frenière et Marie-Eve Lamothe
Ressources ou partenaires principaux : Marylène Ménard et Menka Nagrani

Le projet Reclique l’art a réuni plus de 350 élèves de la polyvalente Hyacinthe-Delorme qui ont pris position au regard de la surconsommation en présentant des pièces théâtrales engagées et en réalisant une œuvre d’art collective créée à partir d’objets abandonnés. Après avoir reçu la visite de l’artisane verrière Marylène Ménard, les élèves d’arts plastiques ont recyclé des objets abandonnés pour créer des mosaïques qui représentent six programmes offerts à la polyvalente. Les élèves d’art dramatique, quant à eux, ont reçu l’aide de l’artiste Menka Nagrani pour créer des tableaux vivants et des mouvements de chœur qui dénoncent des problématiques sociétales et qui ont été présentés lors du vernissage. L’œuvre collective, constituée de six murales, est exposée en permanence à la cafétéria et rappelle que l’art contribue à embellir nos espaces de vie.

Disciplines visées : arts plastiques; art dramatique; science et environnement; musique.

Appreciation Form

Appreciation Form
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.