Press Releases

Le ministre Roberge prend part aux rencontres préparatoires en éducation en vue du sommet des chefs d'État du G7

Québec, le 3 juillet 2019. ― Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, M. Jean-François Roberge, est à Paris en tant que représentant du gouvernement du Québec et au nom du Conseil des ministres de l’Éducation du Canada (CMEC) aux réunions ministérielles sur l’éducation organisées par la France en vue du sommet des chefs d’État du G7 qui se tiendra à Biarritz du 24 au 26 août prochain. Ces réunions permettront d'aborder les enjeux de l’éducation préscolaire dès le plus jeune âge, la formation des enseignants, l’éducation des filles et la formation professionnelle dans les pays en développement.

En marge de ces réunions préparatoires, le ministre a notamment pu rencontrer ses homologues français, soit la ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Mme Frédérique Vidal, et le ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, M. Jean-Michel Blanquer. Ces premières rencontres officielles auront permis au ministre Roberge d’aborder des questions stratégiques en matière d’éducation et d’enseignement supérieur, dont les liens croissants entre les établissements universitaires des deux côtés de l’Atlantique et l’importance d’offrir aux élèves une éducation préscolaire de qualité.

Citation :

« Au fil du temps, le Québec et la France ont établi une excellente collaboration en matière d’éducation. Ces rencontres sont toujours des lieux privilégiés pour partager nos réflexions ainsi que nos meilleures pratiques. Nos systèmes d’éducation respectifs peuvent ainsi être constamment bonifiés, toujours au plus grand bénéfice de nos élèves. Je me réjouis d’avoir pu renouveler cette relation privilégiée avec mes homologues de la France dans le cadre de mon déplacement à Paris pour les rencontres préparatoires en éducation en vue du sommet du G7. »

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur

Faits saillants

Les ministres Vidal et Roberge se sont félicités des excellentes relations entre leurs deux gouvernements en matière d’enseignement supérieur, incarnées par les liens croissants entre les établissements d’enseignement des deux côtés de l’Atlantique. Ils ont souligné l’intérêt que revêtent les mécanismes franco-québécois mis en place pour soutenir la mobilité de leurs étudiants et chercheurs ainsi que les travaux menés par ceux-ci pour développer l’innovation pédagogique et numérique, et ce, tant sur leur territoire qu’au sein de l’espace universitaire francophone.

En compagnie du ministre Blanquer, le ministre Roberge a rappelé l’engagement pris par le gouvernement du Québec visant à permettre à chaque enfant d’atteindre son plein potentiel, notamment grâce à l’identification hâtive des retards de développement ainsi qu’à l’accès universel et facultatif à la maternelle 4 ans à temps plein.

Il a également réitéré sa volonté d’améliorer la formation des enseignants et de valoriser leur pratique, une préoccupation également partagée par le ministre français de l’Éducation et de la Jeunesse, qui a récemment déposé le projet de loi Une école de la confiance, qui a pour objectif d’abaisser l’âge de l’instruction obligatoire en France à 3 ans, de créer un conseil d'évaluation de l'école et de renforcer la formation initiale et continue des enseignants.