Centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT)

Les cégeps ou les collèges privés subventionnés peuvent être autorisés par le Ministère à établir un centre collégial de transfert de technologie (CCTT); la responsabilité de ces centres relève donc desdits cégeps ou collèges.

Confirmés par une assise juridique, les CCTT ont pour mandat d’exercer, dans un domaine particulier, des activités de recherche appliquée, d’aide technique, de formation et de diffusion d’information en vue de contribuer à l’élaboration et à la réalisation de projets d’innovation technologique et sociale ainsi qu’à l’implantation et à la diffusion de l’innovation au sein d’entreprises et d’organismes. La participation d’enseignants et d’étudiants du collégial aux activités des CCTT contribue à enrichir l’enseignement dispensé et à stimuler l’intérêt des jeunes pour les carrières scientifiques.

Les CCTT contribuent ainsi tant au développement économique de leur région respective et du Québec en général, dans leurs secteurs d’expertise, qu’à assurer une meilleure adéquation entre les besoins de main-d’œuvre et la formation spécialisée.

Actuellement, 59 CCTT sont en activité, répartis dans quinze régions du Québec. Ces centres sont réunis au sein d’un réseau, le Réseau Trans-tech Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Le Ministère contribue en partie au financement du fonctionnement des CCTT et de Trans‑tech. Des programmes sont par ailleurs spécifiquement destinés aux collèges et aux CCTT :

  • Programme d’aide à la recherche et au transfert (PART);
  • Programme d’aide à la recherche sur l’enseignement et l’apprentissage (PAREA);
  • Programme d’aide à la diffusion des résultats de recherche au collégial (PADRRC).

D’autres sources de financement sont également possibles :