Voie 5 - Réduire le nombre d'élèves par classe au primaire

La réduction de la taille des groupes d'élèves est une initiative qui permet d'offrir de meilleures conditions d'apprentissage, d'améliorer les relations entre les enseignants et les élèves et d'intervenir rapidement dès les premières manifestations de difficultés.

Moins d'élèves par classe

Au cours des trois prochaines années, le nombre d'élèves par classe sera diminué de façon progressive jusqu'à un maximum de 20 en milieu défavorisé et de 26 dans les autres milieux. La comparaison entre la taille maximale actuelle des groupes et celle proposée à terme, selon chaque année d'implantation, est présentée dans les tableaux suivant :

Année scolaire 2010-2011

Milieux Taille actuelle
des groupes
(moyenne : maximum)
Taille proposée
des groupes
(moyenne : maximum)
3e année du primaire – Milieux défavorisés 22 : 24 18 : 20
4e année du primaire – Milieux défavorisés 22 : 24 18 : 20

Année scolaire 2011-2012

Milieux Taille actuelle
des groupes
(moyenne : maximum)
Taille proposée
des groupes
(moyenne : maximum)
5e année du primaire – Milieux défavorisés 27 : 29 22 : 24
6e année du primaire – Milieux défavorisés 27 : 29 22 : 24
4e année du primaire – Autres milieux 27 : 29 24 : 26

Année scolaire 2012-2013

Milieux Taille actuelle
des groupes
(moyenne : maximum)
Taille proposée
des groupes
(moyenne : maximum)
5e année du primaire – Milieux défavorisés 22 : 24 18 : 20
6e année du primaire – Milieux défavorisés 22 : 24 18 : 20
5e année du primaire – Autres milieux 27 : 29 24 : 26
6e année du primaire – Autres milieux 27 : 29 24 : 26

Valorisation de la profession enseignante

Le Québec est fier de compter sur des enseignantes et enseignants compétents, créatifs et engagés. Pour atteindre son objectif de hausser à 80 % le taux de diplomation ou de qualification en 2020, il doit continuer de recruter des enseignantes et des enseignants de qualité.

Pour attirer d'autres femmes et d'autres hommes ayant le goût de relever les défis d'une profession dynamique et enrichissante, le Ministère intensifiera ses actions afin de mieux mettre en évidence l'attrait de la profession enseignante au Québec :

  • revoir, avec la collaboration des facultés d'éducation des universités, le programme de formation des maîtres afin de mieux préparer les étudiants à travailler auprès de jeunes dont les besoins et les exigences sont de plus en plus diversifiés;
  • élargir l'offre de formation continue aux enseignantes et enseignants;
  • avoir recours aux universités et aux cégeps afin de mieux faire connaître les possibilités qu'offre une carrière en enseignement;
  • élaborer une campagne de valorisation de la profession enseignante ciblant plus particulièrement les hommes.

Appreciation Form

Appreciation Form
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.