Épreuve unique de français au secondaire - Choix du jury

Pouvoir des mots

La langue française occupe une place importante dans la formation des jeunes du Québec. Afin qu’ils puissent prendre conscience de la dimension sociale de cette langue et du pouvoir qu’elle exerce sur tous, le Ministère souhaite offrir aux jeunes une tribune où seront publiées des lettres ouvertes rédigées à l’occasion de l’épreuve unique de français, langue d’enseignement, de fin d’études secondaires.

En mai 2016, dans le cadre de cette épreuve, quelque 53 500 élèves du Québec ont rédigé une lettre ouverte d’environ 500 mots dans laquelle ils répondaient à la question suivante : « Les grands événements sportifs contribuent-ils à améliorer le monde dans lequel nous vivons? »

La section Web Pouvoir des mots offre ainsi à son lectorat quelques-uns des meilleurs textes sélectionnés par les membres d’un jury soucieux de faire connaître les idées, les valeurs et les croyances des jeunes du Québec, et de promouvoir la langue française en tant qu’outil de pensée, d’identité et de liberté.

Politique éditoriale

Pour qu’une lettre paraisse dans cette section, elle doit respecter la politique éditoriale de Pouvoir des mots. Cette politique demande à l’élève : 

  • de susciter l’intérêt ou la réflexion du public cible par le choix des idées, la façon de les exprimer, l’angle adopté pour les présenter ou les liens établis;
  • d’employer une langue standard;
  • d’utiliser des informations fiables;
  • d’éviter les propos de nature trop personnelle (anecdotes, confidences, aveux, etc.);
  • de respecter la propriété intellectuelle en ne s’attribuant pas les propos d’un auteur;
  • de ne pas mettre en cause l’intégrité ou la réputation de certaines personnes par ses propos.

Critères de sélection

Les membres du jury ont sélectionné les lettres ouvertes selon les critères suivants :

  • l’originalité des propos;
  • la profondeur de la réflexion menée;
  • la qualité du vocabulaire utilisé;
  • la maîtrise des règles liées à la syntaxe, à la ponctuation et à l’orthographe.

Une proportion harmonieuse de filles et de garçons qui étudient dans des établissements publics et privés situés en région et dans les grands centres a été respectée.

Note. – Comme ils ont été produits en situation d’examen, les textes d’élèves publiés dans la présente section pourraient contenir certaines erreurs.