Lauréats et lauréates 2016-2017

Grand Prix national

Si l'Île était une œuvre d'art
Commission scolaire Marguerite-Bourgeoys
Écoles associées : École des Sources, École Dorval-Jean XXIII,
École Monseigneur-Richard, École Pierre-Laporte, École Saint-Laurent
Région de Montréal

Directeur général de la commission scolaire : Dominic Bertrand
Responsables du projet : Brigitte Beaudry, Pascale Bouchard, Laurence Faidutti et Alice Fournier
Ressources ou partenaires principaux : Le Musée des beaux-arts de Montréal et Vision Diversité

Si l’Île était une œuvre d’art visait à faire découvrir à plus de 250 jeunes issus de cinq écoles secondaires de Montréal l’art public dans leur quartier ainsi que la collection d’art public du Musée des beaux-arts de Montréal. Agissant tour à tour comme spectateurs, critiques et créateurs, les élèves ont suivi un long processus collectif de création dans lequel ils ont été invités à réfléchir à l’importance des espaces verts dans leur ville. Les sculptures réalisées ont été assemblées en une œuvre géante reproduisant la forme de la métropole. Tout au long du projet, les ressources du musée ont été déployées pour assurer son succès. L’œuvre, composée de divers matériaux, exprime une pluralité de visions et de cultures. Elle a été exposée pendant cinq semaines au Musée des beaux-arts de Montréal pour ensuite élire domicile au siège social de la commission scolaire des écoles participantes.

Discipline visée : arts plastiques

Prix Partenariat

Crash
École Curé-Antoine-Labelle
École associée : École Le Baluchon
Commission scolaire de Laval
Région de Laval

Directeur général de la commission scolaire : Yves-Michel Volcy
Directeur de l’école : Stéphane Côté
Responsables du projet : Anne Deslauriers, Martyne Despaties, Marc-Olivier Lacroix, Geneviève Lefebvre, Danièle Lévesque et Mélissa Nadeau
Ressources ou partenaires principaux : Simon Ampleman, Olivier Labossière, Hugo Landreville, Café Graffiti, Grues Francoeur et Recycleur Duvernay Inc.

Crash est une oeuvre collective multidisciplinaire qui a amené les élèves à éveiller leur conscience sociale et écologique pour prendre position sur les enjeux entourant la sécurité routière. Empruntant à l’art actuel ses qualités d’expression multiples, le projet novateur a mis en scène le travail de plus de 375 élèves du deuxième cycle du secondaire en danse, en musique et en arts plastiques ainsi que d’une classe d’élèves du premier cycle du primaire. Un graffiteur muraliste, un danseur professionnel et un artiste peintre ont contribué à enrichir la réalisation des élèves. Le résultat final est marqué par plusieurs performances publiques, de jour comme de nuit, comportant une voiture accidentée suspendue à une grue et des projections sur les murs extérieurs de l’école. La communauté et les médias ont été conviés aux quatre jours de performances.

Disciplines visées : arts plastiques, danse, musique

Prix Culture

Je me souviens, la Nouvelle-France!
École Saint-Joseph
Commission scolaire des Navigateurs
Région de la Chaudière-Appalaches

Directrice générale de la commission scolaire : Esther Lemieux
Directrice de l’école : Sophie Turgeon
Responsables du projet : Ann Renée Belzile, Gérald Charron, Martine Lemieux et Lyne Lessard
Ressources ou partenaires principaux : Yolande Bernier, Carolyn Chouinard, Francine de la Bruère, David Gagné, Isabelle Gagné et Prouche

Afin de réaliser ce projet créatif pour commémorer le 150e anniversaire du Canada, les élèves du deuxième cycle du primaire de l’école Saint-Joseph ont formé des comités autour de huit pionniers du pays. Les élèves ont analysé des romans biographiques pour concevoir des portraits sculptés et des bandes dessinées, inspirés de leurs recherches et des ateliers culturels auxquels ils ont participé. Ils ont aussi exploité différentes applications numériques pour réaliser un film. Le projet Je me souviens, la Nouvelle-France! a été enrichi culturellement, notamment par la rencontre d’un bédéiste, d’une historienne, d’une auteure de romans jeunesse ainsi que par la visite de la Place Royale et du Musée national des beaux-arts de Québec. Les réalisations ont été présentées lors d’un symposium tenu au parc Guillaume-Couture.

Disciplines visées : arts plastiques, histoire, français (langue d’enseignement), projet intégrateur

Prix Développement pédagogique

Voyage à l'intérieur de moi
École des Cheminots (L’Envol)
Commission scolaire des Phares
Région du Bas-Saint-Laurent

Directrice générale de la commission scolaire : Madeleine Dugas
Directeur de l’école : Jean-Pierre Doucet
Responsables du projet : Philippe Cavanagh et Maryse Pellerin
Ressources ou partenaires principaux : Karine Berthelette,
Jean-Philippe Catelier, Patrick Leclerc et Brigitte Therrien

Voyage à l’intérieur de moi est une rencontre poétique entre l’art et l’éthique. Initiés à la philosophie par l’étude de textes classiques et contemporains, les élèves du deuxième cycle du primaire ont entrepris une réflexion sur ce qu’ils sont et ce qu’ils veulent devenir. Accompagnés par un cinéaste et une conteuse, ils ont participé à différents ateliers qui leur ont permis de créer des oeuvres personnalisées telles qu’une sculpture totem, un cabinet de curiosités dans une valise et une composition musicale à l’image de leur rythme de vie. Lors de la soirée performance, des habitants du village et des communautés avoisinantes ont circulé dans les espaces créés pour y découvrir l’imaginaire et l’univers de chacun des élèves participants.

Disciplines visées : arts plastiques, éthique et culture religieuse, français (langue d’enseignement), musique

Prix Isabelle-Aubin

Nous sommes tous des héros
École Sainte-Bibiane
Commission scolaire de Montréal
Région de Montréal

Directeur général de la commission scolaire : Robert Gendron
Directrice de l’école : Sylvie Mimeault
Responsables du projet : Geneviève Côté et Marie-Hélène Rochon
Ressources ou partenaires principaux : Martin Carli, Élise Gravel, Caroline Ouellette, Mylène Paquette, François Tanguay et Les Petites Tounes

Tous les enfants de l’éducation préscolaire de l’école Sainte-Bibiane ont eu la chance de découvrir qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une cape pour être un héros. Le projet Nous sommes tous des héros a mis en lumière neuf personnalités québécoises associées à chacun des domaines de développement du programme d’éducation préscolaire. Une lettre a été envoyée à chacun de ces héros pour les informer des activités spéciales les concernant. Les sorties à l’insectarium, à une ferme biologique et à l’aréna ainsi que les visites en classe d’une illustratrice ou d’un groupe de musique auront permis aux élèves de teinter de culture leurs nombreuses réalisations. Échelonné sur les dix mois de l’année scolaire, ce projet d’envergure qui éveille les consciences a contribué à faire de chacun de ces enfants des héros à leur tour.

Disciplines visées : arts plastiques, musique, histoire, science et technologie

Prix Éducation artistique

L'exposant X, galerie d'art adolescent
École secondaire de Bromptonville
Région de l'Estrie

Directeur général de l’école : Simon Croteau
Responsables du projet : Alain Lemire, Rachelle Mailhot, Barbara Meilleur et Danny Roussel
Ressources ou partenaires principaux : Adèle Blais, Jean-François Dupuis, Mega Nan, Valérie Whissel et la Maison des arts et de la culture de Brompton

L’exposant X, galerie d’art adolescent est un lieu d’exposition situé à l’entrée principale de l’école. Le projet a permis aux élèves de rencontrer des artistes reconnus et de collaborer avec eux afin de mettre sur pied une exposition contemporaine ouverte au grand public. Ce lieu professionnel de diffusion où les oeuvres des artistes côtoient celles des élèves invite ces derniers à explorer différentes techniques artistiques comme moyen d’expression. La possibilité de créer et d’exposer leurs oeuvres les a encouragés à tirer profit de leur talent et à persévérer dans leur passion. Cette galerie, qui compte déjà trois expositions d’envergure à son actif et qui en prépare une autre, est un projet évolutif où chaque exposition propose une démarche d’exploitation différente et une vision renouvelée de la culture.

Discipline visée : arts plastiques

Prix Développement durable

La « coloc-action » entre ma ville et mes passions!
École secondaire de Rivière-du-Loup
Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup
Région du Bas-Saint-Laurent

Directeur général de la commission scolaire : Yvan Tardif
Directrice de l’école : Sylvie Soucy
Responsable du projet : Karine Lévesque
Ressources ou partenaires principaux : Simon Croz, le Bureau
d’information touristique de Rivière-du-Loup et l’Ensemble vocal La Meute

Utiliser les bienfaits de la musique pour faire vivre une expérience mémorable à dix élèves ayant une déficience intellectuelle, voilà le défi relevé par l’école secondaire de Rivière-du-Loup. Après avoir redécouvert leur ville, les élèves ont créé les paroles d’une chanson qu’ils ont interprétée devant public, accompagnés par les élèves de l’ensemble vocal La Meute. Acteurs principaux des différents volets du projet, ils ont aussi eu la chance de faire un enregistrement audio de la chanson et de tourner un vidéoclip. La « coloc-action » entre ma ville et mes passions! aura rempli de fierté chacun des jeunes s’intégrant aux activités selon ses capacités. Par ce projet, la communauté scolaire a été sensibilisée à leur réalité.

Disciplines visées : musique, géographie, éducation physique et à la santé,
français (langue d’enseignement)

Prix Rayonnement

Une image vaut mille mots
École secondaire Louis-Jobin
École associée : École Saint-Joseph
Commission scolaire de Portneuf
Région de la Capitale-Nationale

Directeur général de la commission scolaire : Luc Galvani
Directeur de l’école : Jean-François Garneau
Responsables du projet : Luc Brousseau, Andréa Genois, Sandrine Cantin,  Éloïse Dion et Nancy Frenette
Ressources ou partenaires principaux : Luc Plamondon, la Fondation Plamondon et la Maison Plamondon

Une image vaut mille mots a réuni une centaine d’élèves qui ont rendu hommage à M. Luc Plamondon, parolier originaire de leur région. À partir des textes et des partitions de son répertoire, chaque élève de l’école secondaire Louis-Jobin a réalisé une image sur une pièce de bois aux dimensions semblables à celles d’une pochette de 33 tours. L’esthétique de l’artiste Loui Jover a inspiré les élèves dans leur réalisation. À l’école primaire d’enfance de M. Plamondon, des élèves ont créé une œuvre collective faisant honneur à sa chanson préférée, Hymne à la beauté du monde. C’est en ces lieux que s’est déroulé le vernissage, en présence de Luc Plamondon. Les œuvres ont ensuite été exposées à la Maison Plamondon, à Saint‑Raymond. Cette rencontre singulière entre les arts plastiques et la musique aura permis aux élèves de mesurer l’apport culturel de cet artiste à toute la francophonie.

Disciplines visées : arts plastiques, musique, français (langue d’enseignement)

Prix Une école accueille un artiste ou un écrivain

Les chiens-loups (Élève ta voix, toujours plus haut)
École Notre-Dame-de-Protection
Commission scolaire de Rouyn-Noranda
Région de l'Abitibi-Témiscamingue

Directeur général de la commission scolaire : Yves Bédard
Directrice de l’école : Kathy France Rollin
Responsables du projet : Line Arsenault, Josée Lefebvre, Marie-Claude Noël, Isabelle Pilon, Sonia Rivard et Kathy France Rollin
Ressources ou partenaires principaux : Jean-Philippe Rioux-Blanchette, Alexandre Castonguay, Valéry Hamelin, Dominic Leclerc et le Petit Théâtre du Vieux Noranda

Trois cent cinquante élèves ont participé à la réalisation d’un film documentaire poétique portant sur l’ambiguïté des rangs sociaux dans un quartier ouvrier. Le projet Les chiens-loups (Élève ta voix, toujours plus haut) avait pour objectif de diminuer les inégalités et de développer le patrimoine culturel de la ville. La visite d’anciens élèves maintenant grands-parents, d’un juge, d’un trappeur de loup et d’un dresseur de chien a aidé les élèves à approfondir leur réflexion sur la liberté. La démarche novatrice du cinéaste Dominic Leclerc et du comédien Alexandre Castonguay a permis aux élèves de puiser à même leur créativité langagière et corporelle pour se mettre en scène. Le film réalisé a suscité l’intérêt du public à l’égard de l’approche culturelle adoptée par l’école.

Disciplines visées : art dramatique, français (langue d’enseignement),éthique et culture religieuse, éducation physique et à la santé

La forêt des mal-aimés
École du Coteau
Écoles associées : École de l’Odyssée, École Émile-Nelligan
Commission scolaire des Affluents
Région de Lanaudière

Directrice générale de la commission scolaire : Isabelle Gélinas
Directeur de l’école : Éric Cool
Responsables du projet : Nadine Arsenault, Martine Bernier, Caroline Desrochers, Claude Dionne, Camelia Draghici et Christophe Surget
Ressources ou partenaires principaux : Simon Ampleman, Éric Bergevin, Jennifer Casimir, Richard Roy, le Centre d’art Diane-Dufresne et le Musée des beaux-arts de Montréal

La forêt des mal-aimés est un projet collaboratif et interdisciplinaire réunissant 235 élèves qui ont réalisé des danses, des photographies, des arbres en trois dimensions et des contes en s’inspirant d’oeuvres de la collection du Musée des beaux-arts de Montréal. Des artistes des domaines de la peinture, de la danse et de la photographie ont soutenu les élèves dans leur démarche créative sur le thème abordé. Les contes des élèves de l’école du Coteau ont été mis en espace dans une forêt imaginaire, réalisée par des élèves de l’école de l’Odyssée. Le projet a été exposé au Centre d’art Diane-Dufresne, à Repentigny. Les photographies et les chorégraphies, quant à elles, ont été présentées au musée. Ce projet sera intégré dans la banque d’activités présentée sur le site ÉducArt du Musée des beaux-arts de Montréal.

Disciplines visées : arts plastiques, français (langue d’enseignement),applications technologiques et scientifiques, danse

Prix Essor

Comédie musicale Plume-Rouge au pays de la Marmite
École Lanouette
Commission scolaire de Kamouraska–Rivière-du-Loup
Région du Bas-Saint-Laurent

Directeur général de la commission scolaire : Yvan Tardif
Directrice de l’école : Josée Michaud
Responsable du projet : Maryse Durette
Ressources ou partenaires principaux : Rémi Pouliot et le Centre culturel Berger

Chaque année, les membres du personnel et tous les élèves de l’école Lanouette travaillent de concert pour organiser et présenter une comédie musicale. Cette année, le choix s’est arrêté sur une œuvre écrite par l’auteure française Ann Rocard. La préparation de la Comédie musicale Plume-Rouge au pays de la Marmite s’est échelonnée sur toute l’année scolaire. L’événement de grande envergure, rendu possible par la participation de parents bénévoles, a été présenté au Centre culturel Berger devant un auditoire de 900 personnes. Dans ce spectacle teinté de fantaisie, d’humour et d’audace, les élèves des différents cycles du primaire ont joué divers rôles : comédiens, figurants, danseurs, chanteurs ou encore techniciens à l’éclairage ou au son. Ce projet en a charmé plus d’un!

Disciplines visées : musique, art dramatique

Roy-Joly en chansons : Spécial Québec
École Roy et Joly
Commission scolaire de Kamouraska—Rivière-du-Loup
Région du Bas-Saint-Laurent

Directeur général de la commission scolaire : Yvan Tardif
Directrice de l’école : Maryse Simard
Responsables du projet : Marie-Hélène Bourgoin, Louise Dumais, Sophie Jalbert, Stéfanie Pelletier et Raphaël Soucy
Ressources ou partenaires principaux : Yves Desgagnés, Mélissa Labbé, Alex Poirier, Richard Sirois, Bongo Films et le Centre culturel Berger

Roy-Joly en chansons : Spécial Québec est un concert rassembleur qui s’est tenu au Centre culturel Berger devant une salle comble. Tous les élèves de l’école primaire Roy et Joly, accompagnés par des musiciens professionnels, ont chanté des pièces marquantes de la culture québécoise. Les chansons ont été sélectionnées en raison des empreintes culturelles importantes qu’elles ont laissées dans leur sillage. Une place toute spéciale a aussi été consacrée aux élèves de la classe d’adaptation scolaire, le temps d’une chanson. De Félix Leclerc à Céline Dion, en passant par Les Colocs, ce spectacle inoubliable s’est conclu par la chanson de Raymond Lévesque Quand les hommes vivront d’amour, interprétée par les 475 élèves réunis sur scène.

Disciplines visées : musique, français (langue d’enseignement), éthique et culture religieuse, danse

Entre quatre murs 
École polyvalente Jonquière
Commission scolaire De La Jonquière
Région du Saguenay–Lac-Saint-Jean

Directeur général de la commission scolaire : Claude Couture
Directeur de l’école : Mario Bernier
Responsables du projet : Jasmine Bergeron et Nathalie Pelletier
Ressources ou partenaires principaux : Pascal Bouchard, Alexandre Dubois,  Martin Giguère, Patrice Leblanc, Robert Maltais et Hélène Soucy

Le Festival Deux jours à vivre au théâtre est une expérience qui a permis à des élèves du deuxième cycle du secondaire d’exprimer leurs idées et leur vision du monde. Pour réaliser la pièce Entre quatre murs, portant sur l’emprisonnement, les élèves se sont appuyés sur leurs connaissances en art dramatique. C’est ainsi que la rédaction, la mise en scène, la scénarisation et l’interprétation ont été mises en jeu. Ce projet, rendu possible par l’étroite collaboration avec le théâtre La Rubrique, comporte plusieurs volets dont la rencontre avec le parrain du festival, des ateliers avec divers artistes et des sorties culturelles. Fort de son expérience des 17 dernières années, le festival a su créer un engouement parmi les élèves et la communauté.

Disciplines visées : art dramatique, arts plastiques

Musiciens sans frontières
École Madeleine-Bergeron
École associée : École Saint-Louis-de-France—Saint-Yves
Commission scolaire des Découvreurs
Région de la Capitale-Nationale

Directeur général de la commission scolaire : Christian Pleau
Directeur de l’école : Maxim Pilote
Responsable du projet : Marie-Dominique Boivin
Ressources ou partenaires principaux : Isabelle Doré, Koriass, Annie Perron, La Fabrique culturelle, les Journées de la culture et les Remparts de Québec

C’est à l’école Madeleine-Bergeron, qui accueille des élèves du primaire et du secondaire ayant différents handicaps, qu’a pris forme le projet Musiciens sans frontières. Ce projet a offert aux jeunes différents contextes de représentation devant public. Ils ont eu l’occasion de créer et d’interpréter des pauses musicales dans le cadre des festivités de Noël et d’interpréter l’hymne national lors d’une partie de hockey amicale en chaise roulante avec les Remparts de Québec. Ils ont aussi composé un couplet en langage signé en plus de mémoriser et d’interpréter la chanson des Journées de la culture avec le rappeur Koriass, soutenu vocalement par des élèves de l’école Saint-Louis-de-France—Saint-Yves. Ce moment marquant a fait l’objet d’une vidéo diffusée sur le site Web de La Fabrique culturelle.

Discipline visée : Musique

Face Off IV: L'Institut Dudswell
Séminaire Sainte-Marie
Région de la Mauricie

Directrice générale de l’école : Stéphanie Plante
Responsables du projet : Hélène Bergeron, Pierre Duplessis et Isabelle Lemire
Ressources ou partenaires principaux : RJ Haddy, Bryan Perro et Éric Zapata

Avec Face Off IV : L’Institut Dudswell, la tradition de créer des personnages assistés par deux maquilleurs en effets spéciaux de l’émission américaine Face Off a été maintenue. Cette année, pour camper l’histoire, l’enseignant a imaginé un institut psychiatrique où sont hébergés des patients souffrant d’une maladie rare qui entraîne de graves malformations. Du croquis à la pose de prothèses de silicone, ce projet a permis à une centaine d’élèves de donner vie à leur personnage. S’appuyant sur une recherche d’archives visuelles et musicales de l’époque ciblée, ils ont aussi mis en scène leur personnage dans un documentaire fictif. Lors de la soirée au Centre des arts de Shawinigan, les personnages déambulant sur la scène ont su capter l’attention des 450 spectateurs envoûtés par ce monde fantastique.

Disciplines visées : arts plastiques, français (langue d’enseignement), anglais (langue seconde), art dramatique

Soyez Carcajou
École Sainte-Marie
Commission scolaire de l’Énergie
Région de la Mauricie

Directeur général de la commission scolaire : Denis Lemaire
Directeur de l’école : Éric Rivard
Responsables du projet : Kim Laforce et Mélissa Racine
Ressources ou partenaires principaux : Annie Ducharme, Mathieu Gélinas, Karine Lépine, Marie Milette, Martine Milette et le Parc récréotouristique Héritage Carcajou

En collaboration avec le Parc récréotouristique Héritage Carcajou, 110 élèves du premier au troisième cycle du primaire ont participé à un événement féérique qui a contribué à rappeler à la communauté la présence de ce joyau patrimonial. Pour ce faire, les élèves ont adapté six légendes amérindiennes sous forme de saynètes théâtrales en utilisant les connaissances et les techniques acquises dans leur formation en art dramatique. Ils ont aussi conçu les décors et les marionnettes. Le soir de l’événement, une chorale d’élèves a accueilli plus de 350 visiteurs qui ont parcouru les sentiers du parc, transformés pour l’occasion en réels chemins de légendes éclairés aux flambeaux. Soyez Carcajou a été, pour les participants et les spectateurs, une expérience théâtrale en forêt mémorable.

Disciplines visées : art dramatique, histoire, français (langue d’enseignement), géographie

Parcours migratoire et cinéma d’animation
École des Quatre-Vents
Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke
Région de l’Estrie

Directeur général de la commission scolaire : André Lamarche
Directrice de l’école : Josée Poirier
Responsable du projet : Sandra Hallé
Ressource ou partenaire principal : Le centre en art actuel Sporobole

Les élèves de la classe d’accueil de l’école primaire des Quatre-Vents ont revisité les moments marquants de leur parcours migratoire pour créer un film d’animation. La singularité de ce projet repose sur l’implication des élèves, qui ont su livrer avec authenticité leur expérience personnelle ponctuée de départs, d’arrivées et d’adaptations. Un récit collectif a ainsi émergé du collage de tous ces témoignages. Les élèves ont été accompagnés par le Centre en art actuel Sporobole pour réaliser leur film d’animation et ont créé les décors et les personnages d’animation pendant leurs cours d’arts plastiques. Le film, issu du projet Parcours migratoire et cinéma d’animation, a été présenté devant grand public pour sensibiliser la population au phénomène de l’immigration.

Disciplines visées : arts plastiques, français (accueil), intégration linguistique, scolaire et sociale

Les deux frères
École Saint-Cœur-de-Marie
Commission scolaire de l’Estuaire
École associée : École Nussim du conseil de bande de Betsiamites
Région de la Côte-Nord

Directeur général de la commission scolaire : Alain Ouellet
Directrice de l’école : Katia Létourneau
Responsables du projet : Denise Labrie, Luc Lévesque et Meggie Savard
Ressource ou partenaire principal : Mario Deschênes

Les élèves de l’école Saint-Cœur-de-Marie se sont inspirés d’une rencontre culturelle avec une classe d’accueil d’une école en milieu autochtone pour créer le projet Les deux frères. Les élèves de l’école Saint-Cœur-de-Marie ont imaginé et créé les éléments d’un récit portant sur l’entraide et la réconciliation. Tous les élèves, petits et grands, ont ensuite illustré une page du conte. Sous la direction de l’enseignant d’arts plastiques, qui est un artiste-peintre reconnu dans la région, les élèves ont aussi créé une murale évoquant tous les éléments du conte. En signe d’amitié, ils ont offert le conte à la classe d’accueil. Dans ce projet rassembleur, les élèves des deux écoles ont conclu que peu importe notre lieu d’origine ou la couleur de notre peau, nous sommes tous frères.

Disciplines visées : arts plastiques, français (langue d’enseignement), histoire

Écosystèmes numériques
École Marcelle-Mallet
Région de la Chaudière-Appalaches

Directeur général de l’école : Robin Bernier
Responsable du projet : Anilou Lacroix-Marcotte
Ressources ou partenaires principaux : Mélanie Bédard, Herman Kolgen, Mickaël Lafontaine et les productions Recto-Verso/Mois Multi

Écosystèmes numériques est un projet artistique et éducatif qui conjugue les arts et les sciences. En collaboration avec deux artistes de la scène internationale, les élèves se sont mis à l’oeuvre pour créer des écosystèmes chimiques, lumineux et sonores. Grâce à divers procédés technologiques et à des outils de pointe créés sur mesure, ils ont appris à sculpter de véritables micropaysages et ont découvert à quel point la nature est porteuse de formes, de textures et de couleurs fascinantes. Tout au long du projet, les élèves ont partagé leur expérience sur un blogue. Le résultat de leurs recherches et de leurs expérimentations a été présenté dans le cadre de la programmation du Mois Multi, un festival international d’arts multidisciplinaires et électroniques.

Disciplines visées : arts plastiques, chimie, art dramatique, science et technologie

Ebenezer Scrooge adaptation libre d’Un chant de Noël de Charles Dickens
École Thérèse-Martin
Commission scolaire des Samares
Région de Lanaudière

Directrice générale de la commission scolaire : Nancy Lapointe
Directrice de l’école : Bianca Sabourin
Responsables du projet : Annie Gravel, Édith Robert et Raymond St-Georges
Ressources ou partenaires principaux : Jean-Philippe Lebeau, Dominic Marion, Simon Mercier, Annie Sanschagrin, Kevin Venne et le Centre culturel de Joliette

La production Ebenezer Scrooge adaptation libre d’Un chant de Noël de Charles Dickens a sensibilisé 89 élèves de l’école Thérèse-Martin à l’importance de leur contribution individuelle sur la qualité d’une œuvre collective. Destinée à un jeune public, l’adaptation théâtrale a été présentée à plus d’un millier d’enfants d’écoles primaires de la région. Grâce au savoir‑faire de partenaires professionnels – comédien, chanteuse d’opéra, concepteur d’éclairages et illustrateur –, les élèves ont créé et interprété 108 personnages, une dizaine de pièces musicales et trois chorégraphies, le tout ponctué d’animations et de projections intégrées au décor. La pièce a fait voyager les jeunes spectateurs qui ont pris plaisir à découvrir les multiples recoins de Londres au XIXe siècle.

Disciplines visées : art dramatique, musique, arts plastiques, danse

La Vague
Collège Saint-Paul
Région de la Montérégie

Directrice générale de l’école : Cathie Bouchard
Responsables du projet : Julie Gauvin, Sophie Laflamme et Marie-Claude Nareau
Ressource ou partenaire principal : Festival Théâtre Action en Milieu Scolaire

Le projet La Vague a réuni 170 élèves dans un spectacle sur le thème de la dictature et du fascisme dans l’histoire humaine. Une expérience scénique hors du commun où les élèves ont eu la chance de toucher à plusieurs aspects des arts de la scène, dont la création et l’interprétation théâtrale, chorégraphique et musicale. Ce projet, soutenu par des artistes, des artisans et des techniciens de la communauté, s’est conclu par une production de grande qualité qui a attiré l’attention des médias locaux. La cohorte de 32 finissants a adapté le spectacle pour le présenter pendant le Festival Théâtre Action en Milieu Scolaire, à Sudbury.

Disciplines visées : art dramatique, danse, musique