Programmation informatique

Usage pédagogique de la programmation informatique

La mesure 2 du Plan d’action numérique a pour but d’accroître l’utilisation de la programmation informatique à des fins pédagogiques et didactiques. Elle vise à soutenir les élèves dans leurs apprentissages et le développement des compétences prévues au Programme de formation de l’école québécoise. De cette façon, les élèves développent plusieurs compétences, tant transversales que disciplinaires.

Un projet de recherche réalisé par le Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire en 2019 a permis d’identifier des actions optimales à mettre en œuvre pour favoriser la croissance de l’usage pédagogique de la programmation informatique dans les écoles du Québec, dont des moyens pour mieux soutenir le personnel enseignant. Parmi ceux ci, l’accompagnement des enseignants par des experts lors d’une première activité de programmation avec des élèves s’est avéré bénéfique.

Un projet particulier d’accompagnement de la programmation informatique a donc été mis sur pied par le Ministère et le Groupe STIM pour offrir des activités conçues et adaptées aux élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire pour les années scolaires 2021-2022 et 2022-2023. Un accompagnement virtuel offert par des formatrices et formateurs qualifiés à 640 enseignants de 250 écoles sur le territoire québécois permettra d’initier plus de 12 000 élèves à cette importante habileté technologique.

Liens avec le Cadre de référence de la compétence numérique

La programmation informatique contribue à faire évoluer la compétence numérique des élèves, notamment sur le plan de la pensée informatique. Ceux-ci approfondissent ainsi leur compréhension de la programmation informatique et perfectionnent, du même coup, leurs habiletés dans ce domaine, en plus de développer plusieurs autres dimensions :

  • la résolution de problèmes;
  • la collaboration;
  • la production de contenu;
  • l’innovation et la créativité;
  • le numérique pour l’apprentissage.

Guide d’implantation de laboratoires créatifs

Dans l’ensemble, les laboratoires créatifs (LC) peuvent être des environnements physiques ou virtuels, dont le but est de permettre à tous les ordres d’enseignement de créer, concevoir, fabriquer et collaborer ouvertement.

Dans le but de faciliter la réalisation de la mesure 2 du PAN, le Ministère a collaboré avec l’Université du Québec à Chicoutimi à la création d’un guide s’adressant aux acteurs du milieu de l’éducation qui envisagent de se lancer dans la mise en place d’un LC.

 

Formulaire d'appréciation

Formulaire d'appréciation
Comment avez-vous trouvé ce contenu?
Avez-vous rencontré un problème au cours de votre navigation? Faites-nous part de vos observations et aidez-nous à améliorer notre site. Évitez d’entrer des renseignements personnels dans ce champ.