Axe 2 : Concertation et formation

En matière de prévention et de traitement de la violence, comme dans beaucoup d’autres domaines, la concertation et la formation sont incontournables pour assurer le succès et l’efficacité des interventions effectuées.

Cet axe comprend deux objectifs qui présentent chacun une mesure. Le premier objectif traite de la concertation.

Objectif 2.1 : Accroître la collaboration et la concertation entre les différentes instances concernées sur le plan national

Cet objectif comporte une mesure.

Mesure 2.1.1 : Assurer une concertation efficace des actions nationales en prévention et en traitement de la violence dans ses différentes manifestations

Divers ministères québécois interviennent déjà, et vont continuer d’intervenir, dans la prévention et le traitement de la violence. C’est le cas du ministère de la Santé et des Services sociaux, du ministère de la Sécurité publique, du ministère de la Justice, du ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles et du ministère de la Famille et des Aînés.

La mesure 2.1.1 veille à assurer la cohérence, l’intégration et la complémentarité des processus et des actions nationales en ce qui à trait à la prévention et au traitement de la violence à l’école.

De façon plus spécifique, il s’agit :

  • de partager de l’information sur les actions effectuées dans chacun des ministères sur la question de la violence à l’école;
  • d’échanger sur l’expertise de chacun en prévention et en traitement de la violence à l’école;
  • de se concerter sur les interventions en cours ou à venir dans chacun des ministères et, au besoin, sur des interventions conjointes.

Une collaboration avec les ministères concernés par le phénomène de la violence à l’école est essentielle pour assurer, d’une part, la mise en commun de l’expertise et, d’autre part, pour éviter le dédoublement des actions sur le terrain.

Le deuxième objectif de cet axe porte sur la formation des divers intervenants qui travaillent auprès des élèves.

Vers le haut

Objectif 2.2 : Assurer une meilleure préparation du personnel scolaire pour affronter la problématique de la violence à l’école

Cet objectif comprend une mesure.

Mesure 2.2.1 : Déterminer avec les universités des moyens d’inclure la problématique de la violence à l’école dans la formation initiale du personnel scolaire

La prévention et le traitement de la violence à l’école seront d’autant plus efficaces si les personnes qui sont formées en ce moment pour travailler en milieu scolaire sont plus au fait de cette réalité et mieux outillées pour agir. Si plusieurs éducateurs se sentent démunis quand vient le temps d’intervenir pour prévenir et pour traiter la violence, le Ministère, de concert avec les universités, entend résoudre ce problème en faisant en sorte que la formation initiale prépare encore mieux les futurs enseignants et professionnels devant les situations de violence potentielles.

De plus, il arrive que des membres du personnel scolaire, qui sont remués par diverses manifestations de violence dans l’exercice de leur profession, choisissent de quitter leurs fonctions. Plusieurs recherches menées au Québec font état des variables de risque et de protection en ce qui a trait à l’abandon de la profession et concluent en faisant ressortir l’importance de la formation professionnelle des enseignants à cet égard.

À cet effet, il semble que les enseignants formés à mieux connaître le phénomène de la violence risquent moins d’être victimes d’agression et gèrent plus efficacement la tension dans leur classe. Il devient encore plus important de répondre au besoin de formation sur la question.

Vers le haut

Appreciation Form

Appreciation Form