Commotions cérébrales

Nous vous invitons à consulter régulièrement cette section sur les commotions cérébrales, qui sera mise à jour dès la mise en œuvre des différentes mesures du plan d’action.

Les effets salutaires d’un mode de vie physiquement actif sur la condition physique, la santé physique et mentale, et même la réussite scolaire sont bien connus. La pratique d’activités physiques et sportives favorise également la persévérance scolaire, en plus de contribuer au bien-être et à l’amélioration de la qualité de vie des individus.

Toutefois, certaines activités sportives comportent des risques plus élevés de blessure, notamment de commotion cérébrale.

Grâce à la recherche dans le domaine, nous sommes dorénavant mieux documentés sur :

  • les effets à long terme des commotions cérébrales;
  • la vulnérabilité particulière des plus jeunes à l’égard de ce type de blessure;
  • les dangers associés aux commotions cérébrales répétées chez une même personne;
  • les conséquences que peut avoir le syndrome de la deuxième commotion.

Compte tenu de ces risques, il importe de s’assurer que les jeunes sportifs victimes d’une commotion cérébrale bénéficient d’une prise en charge appropriée avant de retourner au jeu ou sur les bancs d’école.

Préoccupé par la situation, le Ministère a créé le Groupe de travail sur les commotions cérébrales (GTCC) pour que soit examinée la question dans le cadre précis de la pratique d’activités récréatives et sportives. 

À la suite du rapport déposé par le GTCC, le Ministère présente son plan d’action, dont les mesures découlent des recommandations formulées par le groupe de travail.