Un taux de réussite à la hausse

Les données présentées dans le tableau qui suit montrent une augmentation du taux de diplomation de 7,5 % pour l’ensemble de la population québécoise entre 2002−2003 et 2007−2008. Ce taux a augmenté de 8,8 % chez les garçons au cours de la même période. Cette croissance est observée dans la foulée des ressources importantes qui ont été consacrées à la persévérance et la réussite scolaires au cours de cette période.

Chez les moins de 20 ans, pendant la même période, le taux d’obtention d’un diplôme du secondaire a connu une hausse de 5,5 %, dont 2,8 % pour la dernière année seulement. Une augmentation de plus de 2 % y est aussi constatée chez les garçons de moins de 20 ans.

Taux d’obtention d’un diplôme du secondaire ou d’une qualification
Secteurs des jeunes et des adultes
  2002-
2003
2003-
2004
2004-
2005
2005-
2006
2006-
2007
2007-
2008
2008-
2009 (estimation)
2009-
2010 (estimation)
Ensemble 79,8 84,3 85,4 85,5 86,2 87,3 89,7 94,1
Jeunes de moins de 20 ans 66,7 69,9 70,3 70,0 69,4 72,2 72,5 73,8
Adultes de 20 ans et plus 13,1 14,4 15,1 15,5 16,8 15,1 17,2 20,3
Sexe masculin 73,0 78,2 79,1 78,6 80,8 81,8 85,5 88,9
Jeunes de moins de 20 ans 59,3 63,5 63,8 63,0 63,9 66,0 67,5 67,8
Adultes de 20 ans ou plus 13,7 14,7 15,3 15,6 16,9 15,8 18,0 21,1
Sexe féminin 86,9 90,5 92,1 92,8 91,8 93,1 94,2 99,5
Jeunes de moins de 20 ans 74,4 76,5 77,1 77,4 75,1 78,7 77,7 80,1
Adultes de 20 ans ou plus 12,5 14,0 15,0 15,4 16,7 14,4 16,5 19,4

 

Qui faut-il convaincre et aider?

  • Un grand nombre de garçons, car environ 30 % d’entre eux décrochent. Toutefois, les filles quittent également l’école prématurément dans une proportion de 20 %.
  • Les élèves qui sont en situation de retard scolaire, c’est-à-dire ceux qui ont redoublé au moins une fois, car environ 65 % de ces élèves seront en situation d’abandon scolaire.
  • Les élèves qui fréquentent les écoles de milieux défavorisés, puisque 35 % d’entre eux quittent l’école avant d’obtenir un diplôme ou une qualification, comparativement à 20 % dans les autres milieux.
  • Les élèves immigrants récemment arrivés au Québec, dont près de 40 % ne persévèrent pas jusqu‘à l’obtention d’un diplôme ou d’une qualification.
  • Les quelque 5 000 élèves qui quittent l’école chaque année après n’avoir complété qu’une 1re ou une 2e année du secondaire.
  • Les quelque 6 000 élèves qui quittent l’école annuellement après s’être rendus jusqu’en 5e année du secondaire, mais à qui il ne manque que quelques cours pour obtenir le diplôme d’études secondaires.