Des gens et des initiatives qui se démarquent

Nouvelle école à vocation musicale

La Commission scolaire de l’Énergie vient d’inaugurer sa première école à vocation musicale. À l’école Félix-Leclerc, tous les élèves ont désormais la possibilité de vivre des expériences enrichissantes et de s’épanouir dans un univers musical unique qui les amènera à mieux se connaître et à s’ouvrir sur le monde : des facteurs qui favoriseront leur réussite éducative. Cette école adopte ainsi une approche pédagogique visant à reconnaître et à développer le talent musical de tous les élèves qui souhaiteront s’adonner au chant choral ou jouer de la flûte à bec, d’un instrument à percussion, du violon, de la guitare ou du piano.

Non seulement les élèves s’engageront dans l’apprentissage de la musique, mais ils deviendront également producteurs de leurs événements artistiques en s’occupant de la réalisation des programmes, de la mise en scène, des lettres d’invitation, des décors, etc. Les jeunes de l’école développeront ainsi leur autonomie, leur sens des responsabilités, leur solidarité et leur leadership. Tantôt décorateurs, techniciens, concepteurs, publicistes, dessinateurs, tantôt animateurs, acteurs, chanteurs, instrumentistes, scénaristes ou réalisateurs, ils exploreront les mille et un métiers qui touchent la culture musicale.

L’école Félix-Leclerc peut être fière d’avoir élaboré un modèle pédagogique unique dans sa région en mariant l’apprentissage de la musique aux autres matières scolaires. Toutes nos félicitations!

Une classe « flexible » à l’école Christ-Roi

Depuis septembre, les élèves de 6e année de l’école Christ-Roi ont la chance d’apprendre dans une classe à l’aménagement flexible. Ils ont ainsi le choix de travailler sur un ballon de stabilité ou debout, sur une caisse de lait transformée, sur un banc oscillant, par terre ou sur une chaise.

La classe, où il n’y aucun pupitre, évolue et se transforme pour répondre le mieux possible aux besoins de chacun. Puisque les espaces de travail sont différents les uns des autres, un groupe d’élèves peut décider de s’installer à la table ronde surélevée ou à une table basse, alors qu’un autre peut opter pour le coin banquette.

L’enseignante invite ses élèves à s’asseoir à des tables pour les périodes d’enseignement magistral, et les laisse choisir leur place pour les activités pratiques. Au quotidien, les élèves sont heureux de bénéficier d’autant de confort et de convivialité et sont ainsi plus motivés à apprendre.

Félicitations à l’école Christ-Roi pour cette belle initiative!

Le « bon sens » de la formation professionnelle à la Commission scolaire de la Capitale

En septembre, plusieurs membres du personnel des écoles secondaires et des centres d’éducation aux adultes de la Commission scolaire de la Capitale ont découvert le monde passionnant de la formation professionnelle. Les représentants de six centres de formation professionnelle étaient sur place pour faire connaître le potentiel insoupçonné de cette dernière. Les personnes présentes ont eu la chance de participer à des ateliers pratiques, d’écouter le témoignage d’un ancien élève, d’assister à différentes présentations et de prendre part à des jeux présentant les profils des élèves inscrits en formation professionnelle ainsi que les enjeux liés à celle-ci.

Un programme de sport scolaire pour inciter à la persévérance scolaire

Il y a 11 ans, Jude-Alain Mathieu quittait Montréal-Nord pour aller jouer au football collégial. À ce moment, la création d’un programme de football à son école secondaire n’était tout simplement pas envisageable.

Aujourd’hui, Jude-Alain Mathieu dirige l’équipe des Béliers de l’école Henri-Bourassa. Pour la présente saison, son équipe a une fiche de quatre victoires et aucune défaite.

L’entraîneur travaille tous les jours pour soutenir ses joueurs, en commençant par s’assurer qu’ils n’ont pas l’estomac vide avant les pratiques et les matchs. Il les encourage également à persévérer dans leur cheminement scolaire. En les incitant à poursuivre dans le sport, il les amène à persévérer dans leurs études et à viser les études collégiales.

Félicitations pour ce bel accomplissement, Monsieur Mathieu, et bon succès à vous ainsi qu’à votre équipe pour la présente saison et celles à venir!

Un étudiant au doctorat du Québec remporte le 2e prix d’un concours international

Damien Mathis, un étudiant au doctorat de l’Université Laval, a remporté le deuxième prix à la finale internationale 2017 du concours francophone Ma thèse en 180 secondes (MT180).

L’événement s’est tenu le 25 septembre dernier à l’Université de Liège en Belgique. Organisé par l’Association francophone pour le savoir (ACFAS), il a permis de réunir 20 candidats en provenance de divers pays : Belgique, Bénin, Canada, Cameroun, Côte d’Ivoire, États-Unis, France, Indonésie, Liban, Maroc, République démocratique du Congo, Roumanie, Sénégal, Suisse et Tunisie.

Chaque participant avait pour défi de présenter le sujet de sa thèse en trois minutes, devant un public de plus 600 personnes et un jury composé de chercheurs, de journalistes et d’administrateurs. M. Mathis a su impressionner son auditoire grâce à ses travaux sur le développement de nouveaux matériaux de haute inertie thermique à base de bois et matériaux à changement de phase biosourcés.

Félicitations, Monsieur Mathis, pour ce bel accomplissement et bonne continuation dans vos recherches!

Cérémonie de remise des attestations et bourses 2016-2017

Le Centre de développement de la formation et de la main-d’œuvre huron-wendat (CDFM) est un organisme du ministre de l’Éducation situé dans la communauté huronne-wendat à Québec. Le mandat du centre est d’offrir des services d’éducation aux adultes autochtones du Québec. Il soutient également des commissions scolaires et des cégeps qui offrent de la formation professionnelle et technique à des cohortes composées principalement d’élèves autochtones.

Lors de la Cérémonie de remise des attestations et bourses 2016-2017, le centre a décerné des diplômes aux finissants et futurs finissants. À cette même occasion, la directrice et fondatrice du centre, Mme Julie B. Vincent, a reçu la médaille de l’Assemblée nationale des mains du ministre responsable des affaires autochtones, M. Geoffrey Kelley, et de la députée de Chauveau, Mme Véronyque Tremblay, pour l’ensemble de sa carrière et pour son dévouement au développement de services éducatifs pour les adultes autochtones. Mme Vincent a dirigé le CDFM à partir de son ouverture, il y a plus de vingt ans, jusqu’à sa retraite en juin dernier.

Le pouvoir des mots entre les mains des jeunes

Chaque année, le Ministère diffuse des textes de grande qualité rédigés par des élèves de cinquième secondaire à l’occasion de l’épreuve unique de français, langue d’enseignement. En juin 2016, les élèves devaient répondre à la question suivante : « Les grands événements sportifs contribuent-ils à améliorer le monde dans lequel nous vivons? »

Consultez la section Pouvoir des mots pour lire quelques-uns des meilleurs textes sélectionnés par un jury soucieux de faire connaître les valeurs et les opinions des jeunes du Québec.

 

 

Une enseignante du Nunavik parmi les dix meilleures au monde!

Une enseignante du Nunavik, Mme Maggie MacDonnell, est parmi les dix finalistes pour un prix mondial en éducation d’une valeur d’un million de dollars. 

Choisie parmi 20 000 candidats de 179 pays, cette enseignante fait un travail remarquable auprès des jeunes et des adultes de Salluit. Elle propose aux élèves des activités artistiques, culinaires et sportives qui ont un sens pour eux et les incitent à donner le meilleur d’eux-mêmes, malgré un quotidien souvent difficile. Mme MacDonnell a contribué à l’ouverture d’un centre de conditionnement physique et à la création d’un club de course. Ces actions ont eu pour effet d’améliorer la persévérance scolaire et les habitudes de vie des Inuits de cette communauté. 

Si elle remporte le prix, l’enseignante souhaite fonder un organisme dont les programmes miseraient sur l’environnement et les jeunes du Nord-du-Québec.

Nous félicitons Mme MacDonnell et lui souhaitons la meilleure des chances lors de la remise du prix le 19 mars prochain, à Dubaï.

Pour plus d’information, vous pouvez visionner la vidéo Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. qui présente le portrait de cette enseignante.

Les projets internationaux des commissions scolaires mis à l’honneur

Le 27 octobre 2016, à l’occasion de la première édition des Prix d’internationalisation d’Éducation internationale, dix commissions scolaires ont été récompensées pour leurs projets visant à démontrer leur ouverture sur le monde. La cérémonie de remise de prix, organisée par Éducation internationale Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., s’est déroulée à Québec, lors du gala soulignant le 15e anniversaire de l’organisme. Certaines commissions scolaires se sont démarquées par leurs programmes d’échanges internationaux et d’autres, par leurs programmes de stages à l’étranger. 

Les effets positifs des projets internationaux sur le cheminement scolaire des élèves sont nombreux. Notons, entre autres, le développement de compétences permettant de réussir dans un contexte international, une meilleure progression dans l’apprentissage d’une langue seconde et l’ouverture à d’autres cultures. 

Découvrez les finalistes et les lauréats des Prix d’internationalisation Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Félicitations à tous et à toutes et bonne chance dans la poursuite de vos projets partout dans le monde!

Les multiples visages du féminin

La deuxième édition de la Semaine des éveilleurs de conscience du Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption avait pour thème Les multiples visages du féminin. Pour l’occasion, différentes activités ont été réalisées par les étudiants et plus de 250 élèves de l’école institutionnelle du Méandre (édifice Marguerite-Bourgeois) ont été accueillis dans l’enceinte du cégep, où se trouvaient des kiosques préparés par les étudiants et qui portaient sur les femmes travaillant en sciences de l’environnement.

De plus, une soixantaine de personnes ont assisté à une exposition sur l’art canadien au féminin à la bibliothèque du cégep. Les visiteurs ont pu admirer une quinzaine d’œuvres et ont assisté à un encan silencieux qui a permis de récolter plus de 1 000 $ au profit de l’organisme Kira-Burundi.

Félicitations au Cégep régional de Lanaudière à L’Assomption pour cette semaine inspirante!

Un troisième symposium sur le thème de l’accompagnement et de la collaboration

En 2011 avait lieu la première édition du Symposium sur le transfert des connaissances en éducation, qui réunissait une centaine d’acteurs du milieu scolaire.

Cette année, pour sa troisième édition, le symposium a été le point de rencontre de plus de 600 participants, issus de ministères et d’organismes, d’établissements d’enseignement ainsi que de syndicats et d’associations, tous grandement impliqués dans la mise en œuvre d’actions favorisant le développement de la culture du transfert de connaissances en éducation au Québec.

Financée par le Ministère et organisée par le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ), cette heureuse initiative se déroulait cette année sur le thème L’accompagnement et la collaboration : comment faire autrement.

L’événement, qui a été un franc succès, visait à susciter la réflexion sur l’accompagnement et la collaboration pour améliorer les façons de faire et optimiser le transfert de savoirs théoriques et d’expérience.

Les ateliers de réflexion et la présentation d’initiatives inspirantes ont permis aux participants de vivre une expérience des plus enrichissantes, tout cela dans le but de développer une culture du transfert de connaissances en éducation.

Une journée, des métiers!

C’est dans trois centres de formation professionnelle (CFP) de la région de Gatineau, au mois d’avril dernier, qu’a eu lieu la « P’tite séduction du NON TRAD ». Cette journée a permis à 30 femmes d’expérimenter des tâches qui sont généralement liées à des métiers masculins. À cette occasion, les étudiantes d’un jour ont réalisé un projet avec l’aide d’enseignants et d’anciennes élèves.

Au CFP Relais de la Lièvre-Seigneurie, les femmes ont pu en découvrir davantage sur trois programmes différents, soit Ébénisterie, Mécanique industrielle de construction et d’entretien et Boucherie de détail. Quant au CFP Compétences Outaouais, ce sont les programmes Soutien informatique et Entretien général d’immeubles qui étaient à l’honneur. Finalement, le CFP de l’Outaouais a permis aux participantes de s’immerger dans le monde du soudage-montage.

Cette initiative régionale a été une réussite, puisque certaines femmes se sont déjà inscrites à l’un des programmes explorés.

Bravo à toutes celles qui ont participé à cette journée, qui leur a permis de découvrir de nouvelles avenues pour leur parcours professionnel et scolaire!

Des entrepreneurs qui osent!

C’est lors du 18Gala du Défi OSEntreprendre qu’une relève entrepreneuriale dynamique provenant des 17 régions du Québec a été récompensée. L’édition de cette année, animée par Charles Lafortune, a rassemblé plus de 600 invités pour la remise de plus de 33 prix nationaux d’une valeur de 200 000 $.

Pour l’édition 2015-2016, 34 500 jeunes, du primaire à l’université, ont participé au volet Entrepreneuriat étudiant. Grâce à 1 900 projets, ces jeunes ont pu vivre des expériences enrichissantes et uniques. Quant au volet Création d’entreprise, plus de 1 700 entrepreneurs ont soumis un total de 1 100 projets. Grâce à leur persévérance et à leur volonté, les lauréats changent réellement les choses.

Inspirer le désir d’entreprendre pour contribuer à bâtir un Québec fier, innovant, engagé et prospère, voilà la mission que s’est donnée OSEntreprendre.

Des étudiants à l’honneur!

C’est en en avril dernier qu’avaient lieu les galas annuels de l’Institut de technologie agroalimentaire (ITA) des campus de Saint-Hyacinthe et de La Pocatière. Ces galas ont pour but de reconnaître et de célébrer les efforts des étudiantes et étudiants qui se sont démarqués durant l’année scolaire. Au total, 160 prix et bourses d’une valeur de plus de 85 000 $ ont été remis aux jeunes pour souligner leur succès scolaire, leur engagement et leur participation étudiante. Lors du gala du campus de Saint-Hyacinthe, une étudiante a raflé les grands honneurs en remportant le convoité Prix de la Technopole, assorti d’une bourse de 1 000 $. Il s’agit de Lucie Lamarre, finissante en technologie de la production horticole et de l’environnement. Bravo à tous les lauréats et lauréates!

 

 

Chapeau, les filles! et son volet Excelle Science : 56 femmes audacieuses récompensées!

Saviez-vous que le concours Chapeau, les filles! et son volet Excelle Science en étaient à leur 20e édition cette année? Le gala national a eu lieu le 6 juin, à la salle du Conseil législatif de l’Assemblée nationale. Les 56 lauréates récompensées s’ajoutent donc aux quelque 3 500 femmes honorées au cours des 20 dernières années.

En présence de nombreux partenaires, Mme Sylvie Barcelo, sous-ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, a eu le plaisir de remettre les prix décernés par le Ministère. Pour consulter les parcours tantôt touchants, tantôt inspirants de ces 56 femmes déterminées, consultez la section.

L’album photos de cette cérémonie haute en couleur est disponible dans la page Facebook Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du concours. Bravo à toutes les lauréates de l’édition 2015-2016!

Les 14es Olympiades québécoises des métiers et des technologies, un franc succès!

Les Olympiades québécoises des métiers et des technologies permettent à des étudiants de la formation professionnelle et technique de concourir dans leur métier respectif. Cette année, plus d’une trentaine de disciplines étaient au programme et plus de 234 participants se sont affrontés.

Les étudiants devaient d’abord se démarquer dans leur centre de formation professionnelle ou dans leur collège. Ils devaient ensuite être retenus parmi les participants de leur région pour se rendre aux compétitions nationales. La 14e édition de cet événement se tenait du 4 au 7 mai dernier à Québec et plus de 100 participants sont repartis avec une médaille. La plus haute distinction, soit le prix « Meilleur du Québec », a été remise à Patrick Martel, médaillé d’or en vente-conseil. De plus, 23 autres concurrents ont obtenu un médaillon d’excellence.

Parmi les participants, 42 ont réussi à obtenir une place pour les Olympiades canadiennes, qui se tiendront à Moncton en juin prochain. Félicitations à tous les participants et bonne chance à ceux qui ont été sélectionnés pour les Olympiades canadiennes!

 

Fédération des cégeps

Science, on tourne! récompense l'ingéniosité des jeunes

Les 29 et 30 avril se tenait la 24édition du concours Science, on tourne!. Cette année, les étudiants devaient construire un véhicule qui effectue un aller-retour en utilisant l’énergie éolienne dans une direction et l’énergie potentielle gravitationnelle dans l’autre.

La Fédération des cégeps a remis plusieurs prix, dont le Prix du mérite à Simon Marcoux, Vincent Brunelle et Marek Wright du Cégep de Saint-Jérôme. Simon, Vincent et Marek ont fait preuve de débrouillardise et d’originalité avec leur engin baptisé « la cacahuète express », construit en partie avec des couvercles de contenants de beurre d’arachide. Ingénieux et performant, le véhicule a réussi le défi et a surpris par la sobriété de son design, son élégance et sa robustesse.

Consultez la liste des gagnants Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

 

 

Pouvoir des mots

Des jeunes qui maîtrisent le pouvoir des mots

La langue française occupe une place importante dans la formation des jeunes. Dans le cadre de l’épreuve unique de français de fin d’études secondaires, certains élèves se démarquent par leur plume et par leurs idées. En mai 2015, les jeunes ont rédigé une lettre ouverte de 500 mots dans laquelle ils répondaient à la question suivante : « Le développement technologique contribue-t-il au mieux-être des humains? ».

Soucieux de faire connaître les valeurs de ces jeunes du secondaire et de promouvoir leur talent, le Ministère leur donne une tribune et présente quelques-uns des meilleurs textes sélectionnés par les membres d’un jury. 

Consultez la section.